Faits-divers

Non lieu dans l'affaire Jamel Kada : "Chapeau la justice!"


Rien n'a véritablement changé au 152 rue Saint-Marie à Saint-Denis depuis plus de deux ans
Rien n'a véritablement changé au 152 rue Saint-Marie à Saint-Denis depuis plus de deux ans
Du nouveau dans l'affaire Jamel Kada contre son voisin. Le juge d'instruction saisi en mai 2011 a prononcé un non lieu en milieu de semaine.

"Mon avocat lui-même a été surpris", affirme Jamel Kada, Dionysien englué dans un conflit avec la mairie de Saint-Denis sur fond de piétinement des règles d'urbanisme.

"Après 29 mois de combat où on a tout dévoilé ou presque, au moins on est fixé. Mais on pressentait ce non lieu", affirme le membre actif d'Eveil citoyen 974, finalement peu surpris par cette issue, qui ne fait qu'alimenter la thèse de l'association d'une justice à deux vitesses.

Pour rappel, dans cette affaire, c'est une plainte contre X qui a été déposée en mai 2011. Une plainte à l'encontre d'une construction jouxtant sa maison et jugée "illégale" par la famille Kada qui estime la mairie responsable de ce laisser-faire.

Cet échec pour le plaignant ne constitue que la fin d'un chapitre, promet-il. Il a dix jours pour saisir la chambre d'instruction, "chose qui sera faite incessamment sous peu", soutient l'intéressé. "On ira plus loin s'il le faut", devient le nouveau leitmotiv de Jamel Kada. "On habite toujours au même endroit, la maison continue de se dégrader, et là l'instruction classe l'affaire. Chapeau la justice !"
Vendredi 18 Octobre 2013 - 13:14
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1505 fois




1.Posté par noe le 18/10/2013 14:26
Vive notre belle justice de m... !

2.Posté par KADA le 18/10/2013 14:26
"Mon avocat lui-même a été surpris", affirme Jamel Kada, Dionysien englué dans un conflit de voisinage sur fond de piétinement des règles d'urbanisme.
S'il s'agissait d'un conflit de voisinage, il n'y aurait pas eu non-lieu. Nous mettons directement en cause la gestion catastrophique du dossier par la mairie de Saint-Denis. Voir tous les autres articles en tapant dans recherche "kada" sur zinfos974. Personne ne veut mettre le nez dans une affaire d'influence politique... Les faits sont toujours là. On ne lâchera pas jusqu'à ce que justice soit rendue, peu importe qui se cache derrière tout ça.

3.Posté par eveil citoyen 974 le 18/10/2013 15:27
Et une aberration de plus dans la longue liste des dossiers pour lesquels les membres sont mobilisés. Et étrangement se sont toujours les mêmes magistrats qui traitent ces dossiers. Si ce non-lieu ne surprend pas la famille Kada, d'autant qu'il a fallu quand même plus de trois longues années pour en arriver à de telles conclusions avec tous les éléments apportés sur un plateau à la justice..., il y a de quoi s'interroger sur la justice peï et nous avons raison de nous mobiliser. Cette aberration a été communiquée immédiatement à la ministre pour ajouter encore des éléments en plus des dossiers qui lui sont déjà parvenus. Elle a déjà pris acte de nos actions et un des dossiers est d'ors et déjà au main de la chancellerie. Gageons qu'elle ne pourra pas restée indifférente devant cette nouvelle aberration! Si la chambre d'instruction sera saisie, le Conseil Supérieur de la Magistrature devrait bientôt se trouver face à tous ces dysfonctionnements. Nous continuons notre lutte.

4.Posté par Salim Moussajee le 18/10/2013 15:34 (depuis mobile)
Tout comme moi, tous ceux qui connaissent les tenants et aboutissants de cette affaire ont été CHOQUES par ce non-lieu !
Bon courage aux KADA pour la suite et bravo pour ce combat citoyen exemplaire. Le combat continue...

5.Posté par ndldlp le 18/10/2013 18:34 (depuis mobile)
pourquoi ne pas inviter le.juge. venir visiter de lui meme..?
Courage..!

6.Posté par C'est la mafia c'est de l'injustice le 18/10/2013 21:32
La Justice est corrompu par la mafia pays

7.Posté par Bouftango le 18/10/2013 23:47
Le pouvoir souverain du juge. Débattez comme vous voulez, il décide ce qu'il veut le juge en vertu d'un pouvoir souverain qui n'est prévu par aucun texte.
En fait les juges sont devenus propriétaires des pouvoirs qui leur a été conférés pour rendre rendre justiice, et comme ils n'ont de compte à rendre à personne, ils font ce qu'ils veulent.

8.Posté par jamel kada le 19/10/2013 15:00
Pourquoi l'élu du quartier saint-jacques, Gérard Françoise n'est-il jamais venu voir la famille Kada ? En
3 ans, les trottoirs ont été refaits par 2 fois autour de l'église, deuxième fois en ce moment même. Un juge s'est déplacé 2011 (situation grave) et Gérard Françoise jamais...?

9.Posté par PIERRE-ERICK du Chaudron le 19/10/2013 20:28
Françoise est un capon, li la peur la patte.

10.Posté par jamel kada le 19/10/2013 22:19
poste 15 on va allez le chercher !

11.Posté par Militant le 20/10/2013 19:23
Eveil citoyens 974
Ce matin à 9heures (jusqu'à plus de 10 heures), répondant à votre appel, j'étais devant le commissariat Malartic, près du gros pied de bois, je n'ai vu personne sauf des personnes âgées venues à leur fête....

12.Posté par eveilcitoyen974 le 20/10/2013 21:21
Nous étions pourtant présents. A 9h devant le gros pied de bois en face de Malartic, et en face de l'entrée du jardin, ensuite nous sommes allés à la rencontre de Daniel Faivre et nous avons pris contact avec différentes associations, et puis nous nous sommes installés sur la pelouse en face de l'entrée surveillant le pied de bois, pour vérifier si d'autres personnes ne venaient pas. Désolés de vous avoir manqué. Vous pouvez prendre contact avec nous par mail eveilcitoyen974@gmail.com et un de nos membres vous contactera directement.

13.Posté par phillipe le 22/10/2013 18:51
(le pouvoir souverain des juges est contestable. Il ne s’appuie sur aucun texte contrairement aux droits constitutionnels des citoyens)

14.Posté par patrice le 23/10/2013 07:13
Lénine , dans un accès de lucidité , avait ainsi énoncé ce magnifique principe selon lequel :"seule la vérité est révolutionnaire" .BAVO KADA

15.Posté par Le guerrier des droits le 23/10/2013 18:32
A Saint-Denis, une famille lutte depuis plus de deux ans pour sa sécurité. Car leur maison subit les conséquences d’une construction voisine. Celle-ci n’aurait pas été réalisée dans les règles et causerait des fissures, cassures dans la maison de la famille Kada.

Mais malgré les constats éloquents de malfaçons (notamment des murs porteurs comportant des marques de cassure) et des rapports d’experts rien n’est fait… Ce n’est pas faute d’avoir alerté toutes les autorités compétentes. Car la famille Kada, depuis 2010, contacte tour à tour la Mairie de Saint-Denis, le procureur, la Préfecture et même l’Elysée. Mais régulièrement ils font face à un autre mur: bureaucratique, voire judiciaire.

Alors la justice permettrait le vice ? kada le tournevis , les dégats sont, la la bataille continue

16.Posté par 974 le 23/10/2013 20:06

17.Posté par philo le 25/10/2013 17:11
L'esprit ne se développe jamais dans la corruption et le mensonge.
d'alexis carrel.

Quiconque a les yeux bandés ne saurait faire de bon choix.
Cardinal de Richelieu

18.Posté par julie le 26/10/2013 09:15
On se pose la Question pourquoi le procureur ou bien le juge ignore la situation de la construction transformation illégale avec plusieurs PV police est deal, très louche cette affaires bientôt on sera !

19.Posté par zizi le 27/04/2015 15:05
Le nouveau procureur à commencé ou bien fini l' enquête sur la construction totalement illégal depuis 2010 qui porte un grand préjudice à tout un quartier de St Denis y a t' ils trop d intervenants ???

Pas assez d'éléments je ne pense pas une seconde !
2015

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:38 La comptable escroc détourne plus de 700.000 euros

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales