Politique

Non-cumul des mandats : Les socialistes en ordre dispersé pour respecter leurs engagements


Non-cumul des mandats : Les socialistes en ordre dispersé pour respecter leurs engagements
Le non-cumul des mandats, c'est le grand débat qui agite actuellement les rangs des élus socialistes à l'assemblée, de métropole et d'Outre-mer. En cause, un texte voté par les militants socialistes en 2010 qui adopte le principe du non-cumul des mandats dès la rentrée 2012.

Le texte avait été initié par Martine Aubry. Problème, les socialistes ont largement communiqué sur cette promesse, qu'il s'agisse des candidats à la primaire du parti, Hollande et Aubry notamment, ou encore l'ensemble des candidats socialistes aux législatives qui ont signé un engagement selon lequel ils s’appliqueraient ce principe de ne pas cumuler les fonctions de parlementaire et celles de maire, président du Conseil général ou président de Conseil régional dans les trois mois suivant les législatives. La promesse a largement été rappelée ces derniers jours dans la presse nationale. Le dossier risque de raviver quelques tensions chez les socialistes, surtout à mesure que la rentrée approche...

La polémique ne semble pas épargner les élus de la Réunion qui ne partageraient pas le même point de vue. Évidemment, tous n'ont pas le même intérêt dans cette histoire. D'un côté, Patrick Lebreton et Jean-Jaques Vlody, y seraient vigoureusement opposés. Les deux élus du Sud ont respectivement un mandat de maire et de vice-Président du Conseil Général à conserver, l'élu de la 3ème circonscription, Jean-Jacques Vlody se séparant très prochainement - avant le 17 juillet - de son mandat de conseiller régional.

Apparemment, Jean-Claude Fruteau aurait les mêmes réticences à l'idée de devoir lâcher sa mairie de Saint-Benoit d'ici seulement quelques mois.

Monique Orphé et Ericka Bareigts respectent l'engagement socialiste

A l'inverse, Monique Orphé et Ericka Bareigts, les deux protégées de Gilbert Annette, fraîchement élues à l'assemblée nationale, ont déjà entamé la procédure de démission de leurs mandats d'adjointes au maire. Dans le Nord, on milite donc pour l'application stricto sensu de cet engagement électoral. Une prise de position qui tranche avec celle des trois autres élus de la Réunion. Jean-Jaques Vlody avait d'ailleurs fait comme si cette promesse n'avait jamais existé, quand le mois dernier, nous lui avions demandé sa préférence entre la mairie et la Palais Bourbon s'il devait faire un choix (Lire ici : Cumul des mandats : JJ Vlody choisirait la mairie du Tampon).

Pour le moment, ceux qui traînent des pieds semblent vouloir appliquer ce principe après que la loi ait été votée, vraisemblablement l'année prochaine, et lorsqu'elle s'appliquera à tous. Les cumulards socialistes refusent de renoncer à leurs mandats alors que leurs adversaires UMP peuvent tranquillement continuer à cumuler dans la mesure où rien, légalement, ne les contraint à démissionner d'un de leurs mandats. Bref, les socialistes se trouvent piégés, d'autant qu'ils ne sont pas d'accord entre eux sur la conduite à tenir.

François Hollande interviendra-t-il dans ce débat ? Rien n'est moins sûr, même si le Président de la République s'était engagé sur ce point de façon très claire. Il avait rappelé cet engagement lors du débat avec Martine Aubry le 12 octobre 2011 : "Sur le cumul des mandats, j'ai un principe incontestable parce que je l'ai toujours pratiqué. Je respecte les décisions de mon parti. Qu'a décidé mon parti, le parti socialiste ? Quoi qu'il se passe en 2012 nous appliquerons le non cumul des mandats à la fin de l'année 2012. J'y suis favorable, je l'ai voté", avait rappelé alors celui qui allait devenir président de la république (voir la vidéo ci-dessous).

Mardi 3 Juillet 2012 - 15:54
Lilian Cornu
Lu 1854 fois




1.Posté par Thierry le 03/07/2012 18:47
Cela fait mal au coeur de quitter son siège ... pardon !!! les indemnités ... on s'y attache si facilement. Elles sont si trognon, si choueee ... par ces temps de crise, que vont-elles devenir, abandonnées, seules ... et on ne sait pas sur qui elles vont tombééées... Elles sont si fragiles... et mes ambitions si GRANdes ... comme mon compte en banque ...

2.Posté par Marie le 03/07/2012 19:20
ils n'auraient pas dû se positionner avant les élections ; une fois élus, ils font volte face ! ce n'est pas bien Messieurs de mentir (d'ailleurs, vous êtes très doués en la matière) ! je pense que JJV est influencé par PL ; vous êtes très mal barrés pour briguer (ou re) les Municipales de 2014 ; Tous les mêmes et le changement ce n'est pas pour maintenant hélas, à moins que .... on verra bien l'année prochaine. En outre, bravo les filles Ericka et Monique pour la parole tenue.

3.Posté par jason bourne le 03/07/2012 19:39
un homme un mandat une indemnité
un homme 2 mandats une indemnité

on verra si il s sont toujours aussi volontaires après

4.Posté par DON PAKE le 03/07/2012 20:27
LEBRETON DEGAGE; 52% de chômage a st joseph. Soit tu glandes en tant que Maire soit tu glandes en tant que député. Merci de laisser la place a qqn de conpétent !

5.Posté par Respect zengagemen le 03/07/2012 21:11
RESPECT ZENGAGEMEN MAINTENAN

6.Posté par David Asmodee le 03/07/2012 21:13
Un mandat politique est avant tout alimentaire. Les idées, ça reste pour les militants.

7.Posté par Caton2 le 03/07/2012 23:11
J’observe avec admiration le calme des électeurs socialistes. Calme temporaire ou calme définitif? La satisfaction de voir leurs champions au pouvoir les mettent-ils dans cet état cataleptique?
Car depuis les législatives, c’est un festival de dénis de promesses électorales. Je ne lasse pas de cette mascarade joué par de minables acteurs de deuxième zone, mais qui séduit le peuple de gauche. Bonne nuit les petits!

8.Posté par bob le 03/07/2012 23:46
Un mandant est significatif d' un travail mental profond, le résultat: c ' est le pouvoir de dominer les autres....

9.Posté par Thierry le 03/07/2012 23:46
Sur un nuage ROSE, la nuit ne peut qu'être bonne ... le nuage monte, monte ... la chute tragique puisqu'ils savent qu'un marchand de sommeil reste un marchand de sommeil ...

10.Posté par noe le 04/07/2012 05:45
On doit pouvoir être partout , avoir plusieurs mandats pour mieux défendre sa commune , sa région soi-même ....
Laisser le soin à d'autres de le faire pour vous , est une erreur ...car l'autre cherchera tj à prendre votre place par tous les moyens même en vous trahissant !
Et puis le cumul des mandats ne veut pas dire cumul des payes ...la loi a fixé une limite ...dommage !
Le plus grand cumulard , jadis , était Paul Vergès ...

11.Posté par E. Delest le 04/07/2012 07:31
Il y en a au moins 2 qui donnent l’exemple : bravo les filles …
Les députés PS qui sont maires seraient bien inspirés d'abandonner ce mandat car ils vont perdre les municipales en 2014. L'UMP au pouvoir en 2007 avait perdu toutes les élections suivantes, ça va être pareil pour le PS tellement la situation dans les pays de la zone euro va devenir calamiteuse.

Ce sera à nouveau la fausse alternance jusqu'à ce qu'une majorité finisse par comprendre que remplacer l'UMP par le PS et inversement ça ne résoud rien car c'est la même politique libérale.

12.Posté par Fab le 04/07/2012 09:42
Quand on touche au portefeuille les facettes de certains personnages apparaissent au grand jour P. Lebreton expliquait que pour lui un mandat local (de maire) et un mandat national sont compatibles, en prenant pour exemple les nombreux députés maires et en posant la question aux journalistes de savoir si ces personnes avaient été des mauvais maires ou de mauvais députés ? Pour lui la réponse est évidente mais en tout cas les indemnités ne devraient pas être cumulées ! Trouvez-vous normal de toucher le salaire de plusieurs personnes alors qu'il y a tant de chômage et de richesses si mal réparties en ce bas monde ?!
En tout cas si cette mesure passe et est appliquée par tous les élus alors ça serait une grande révolution en France ! Ca permetttrait aussi un renouvellement de la classe politique...

13.Posté par Baswa le 05/07/2012 06:04
Si le gouvernement prend des dispositions sur le cumul des mandats, c'est probablement une exigence populaire, le bon sens d'une démocratie et d'une meilleure gouvernance souhaitée par l'Europe et l'ONU.
Le non cumul cassera certainement la politique féodale et scindera les fiefs des seigneurs. Attendons de voir l'évolution de cette promesse.

14.Posté par Eric DAUBECHIES le 06/07/2012 01:03
Une idée d'action simple éfficace et gratuite. J'ai expédié mon courrier. Et vous ?
http://modem23.lesdemocrates.fr/2012/07/05/le-changement-cest-maintenant-le-non-cumul-cest-maintenant/

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales