Sport Réunion

Noël Vidot convoque l'expertise comptable pour contredire Yves Éthève

Samedi 20 Mai 2017 - 08:16

L’ancien président de la Ligue réunionnaise de football, Noël Vidot, a tenu "à rétablir quelques vérités". En effet, accusé notamment par la direction actuelle de la LRF d’avoir laissé une dette de près d’un million d’euros, le prédécesseur de Yves Éthève se base sur le bilan financier 2016 de l’institution qui relève un déficit de 355 240 euros.

Noël Vidot a tenu tout d’abord à remercier son ancienne équipe pour le travail "exceptionnel" fourni. "Nous avons fait une économie de près d’un million d’euros entre 2015 et 2016 : d’un total de dépenses de 4 431 424 millions d’euros, nous sommes passés à 3 429 420 millions d’euros, d’où une différence de 1 002 004 d’économie", se félicite-t-il.

Des économies rendues possibles notamment par la "réduction de moitié" de la masse salariale, une diminution "à hauteur de 60%" des frais d’avocats, des frais de billets d’avion "réduits à 75%" ou encore "la très importante diminution des frais de bouche". "J’espère que le 25 mai, le président actuel demandera aux présidents de nous féliciter pour notre gestion rigoureuse" glisse malicieusement Noël Vidot.

"Il est facile de discréditer les gens"

"Le déficit d’aujourd’hui est de 355 240 euros au lieu de 633 096 euros de l’exercice 2015, soit une dette réduite de 277 856 euros" poursuit Noël Vidot, qui réplique aux accusations des dirigeants actuels de la LRF. "Il est facile de discréditer les gens, et on fait tout pour nous fragiliser. Cependant, un bilan financier est sorti, qui plus est par l’expert-comptable, et qui parle véritablement en notre faveur", ajoute-t-il.

Comme l’explique Noël Vidot, ce déficit de 355 240 euros pour l’année 2016 est composé comme suit  : 108 353 euros (résultat d’exploitation), 260 000 euros (représentant une dotation exceptionnelle aux amortissements et aux provisions exceptionnelles non consommé pour risque, comme des litiges) et 32 000 euros (représentant un détournement inscrit en état de créance divers).

De plus, Noël Vidot tient à rappeler que la Fédération française de football a versé une subvention globale de 596 000 euros pour l’exercice 2016 alors que pour l’exercice 2015, elle avait attribué une subvention globale de 760 000 euros. Un manque à gagner considérable qui lui fait dire qu’en regardant au plus près le déficit de 633 000 euros de 2015, celui-ci "aura été brillamment épongé presqu’en totalité par notre équipe".

L’ancien homme fort du foot péi tient également à s’expliquer sur ces dizaines de milliers d’euros détournés des caisses de la Ligue ces derniers mois. "Début mai, le président Ethève faisait état d’un détournement de près de 64 000 euros ces derniers mois avant son arrivée à la tête de la LRF, et que le virement de janvier avait été bloqué. Or, le bilan comptable parle d’un détournement de fonds présumé entre novembre 2016 et janvier 2017" , fait-il remarquer :

L’argent détourné était parti alimenter un compte de la Banque postale domicilié en métropole.

Pour Noël Vidot, si c’était quelqu’un de son équipe, "il y aurait déjà eu un gros scandale depuis le mois de janvier". "Le nom de la personne est connue puisque que l’on connaît le nom de la banque. J'espère que mon successeur aura le courage de dire qui a volé ça lors de la prochaine assemblée générale du 25 mai. L’ équipe actuelle sait qui est à l’origine de ce détournement", affirme-t-il.

Une plainte va être déposée auprès du procureur par Noël Vidot et son ancien trésorier, Pierre-Henri Premont, pour dit-il, "ne pas porter la responsabilité des actes dont nous ne sommes pas les auteurs".

Critiqué également par l’actuelle équipe pour ne pas avoir assuré les licenciés de la Ligue en 2016, Noël Vidot répond à ces accusations en se basant sur le bilan financier fourni par l’expert-comptable :

"On a fait croire aux parents que leurs enfants n’étaient pas assurés et que mon comité directeur était irresponsable. Or, on avait déjà provisionné le montant au titre de l’année 2016-2017 en versant plus de 70 000 euros à la MDS. Il fallait juste le proroger", termine-t-il.

samuel.irlepenne@zinfos974.com
Lu 5084 fois



1.Posté par Dolly Prane le 20/05/2017 13:44

Ote NOEL NA PU RIEN POU OU au lieu de contredire gramoun ETHEVE commence par change ou band kamarad si photo et sat y marche derrière ou ..ah ah ah ...!!!! sois disant ????

2.Posté par patrick le 20/05/2017 17:43

Bon courage pour faire face à cette bourgeoisie locale qui est à nouveau aux manettes par le truchement d'élections bidonnées.

3.Posté par legendre de noé le 20/05/2017 20:04

vous devriez respecter noël vidot, koifé ? zot l& porte parole d'ethve kouais ? laissons l justice faire et on verra plus clazir !! alors stop les critiques

4.Posté par Président de club le 20/05/2017 21:17

Regardez moi ce trio i fé pitié, Vidot ou sont les 2 autres connaisseurs Halé et Julliard ceux qui connaissent l'histoire du foot réunionnais???? Et la aident à ou pou perdre ôte élection. Moins l'avait dit ôte l'équipe était faible. Gourmane Gauliris et Augustine i doit rire et zote l'avait bien dit, ou lé fier, arrogant, pas confiance aux créoles. Regarde le résultat aujourd'hui, si ou l'avait consulté tous les clubs pour le calendrier sportif peut être n'aurait passé mais tous les clubs et les mairies lé contre ou. Dans la nouvelle ligue la point commérages chacun à une compétence tandis avec ou c'était ou i faisait toute avec aux 2 mentors et Prémont le trésorier élu et toujours absent.

5.Posté par A président de club le 21/05/2017 05:50

Le 25 mai oubli pas demandé out mentor compétent qui a laisse 633 000 de dettes, qui a détourné 64 000 euros des comptes de la,ligue svp. Merci.

6.Posté par klod le 21/05/2017 14:35

le boug a droite na l'air fatigué ...........

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter