Politique

Nicolas Dupont-Aignan présente les candidats réunionnais aux Européennes


Nicolas Dupont-Aignan présente les candidats réunionnais aux Européennes
Le président de Debout la République, Nicolas Dupont-Aignan, est de passage à la Réunion dans le cadre de la présentation de ses candidats pour les élections européennes. Sur une liste de neuf, cinq candidats réunionnais (Hugues Maillot, Valérie Dambreville, Elizabeth Ducarouge, William Félicité et Jean-Jack Morel), des quatre coins de l'île, ont été désignés pour représenter le parti sur la circonscription Outre-mer.

"J'ai le plaisir de conduire cette liste car la Réunion sera le fer de lance de la représentation de Débout la République en Outre-mer", explique la tête de liste aux Européennes pour les Outre-mer, Hugues Maillot. Pour Nicolas Dupont-Aignan, la Réunion représente "l'armature" de cette liste. "Nous avons une équipe prête pour l'Outre-mer", poursuit-il

Nicolas Dupont-Aignan n'est pas contre l'Europe, mais contre son mode de fonctionnement actuel. "Je suis contre l'idée de l'Union européenne. Nous (Debout la République ndlr) voulons rendre aux nations la démocratie", explique Nicolas Dupont-Aignan. "Les fonds européens viennent de votre porte-monnaie. L'argent part à Bruxelles qui en garde une partie (6 milliards d'euros selon lui, ndlr) et renvoie le reste. Ce n'est pas de l'argent européen, c'est une aberration de dire ça", souligne-t-il.

Autour de la table, les cinq candidats sont sur la même ligne politique. Celle de reconstruire une Europe différente et plus aux mains des "technocrates". "Je me suis retrouvé au sein de Debout de la République car le parti défendait les valeurs du gaullisme, avec une certaine idée de la France et de l'Europe. Il ne faut pas oublier que le général De Gaule était un grand européen. Mois je dis que l'on peut construire l'Europe tout en défendant les intérêts de la France", précise Hugues Maillot, avant d'ajouter : "c'est un principe de réalité oublié par les dirigeants européens. Les intérêts de la France ne sont pas correctement défendus".

"80% des décisions sont prises à Bruxelles en toute opacité"

Dans sa verve habituelle, Nicolas Dupont-Aignan va plus loin. "Le pays est en train de crever. 80% des décisions sont prises à Bruxelles en toute opacité que ce soit les lois, les frontières, la monnaie ou encore le budget. Un pays qui ne tient pas ça, n'est plus un pays. C'est ce qui explique les naufrages de Sarkozy et Hollande car ils n'ont plus les leviers du pouvoir", explique-t-il.

Debout la République décline son projet pour l'Outre-mer. Outre la sortie de l'euro cher, les candidats aux européennes souhaitent s'attaquer au problème de l'octroi de mer. "Aujourd'hui l'octroi de mer favorise deux gagnants. D'un côté, les importateurs, et de l'autre le budget de fonctionnement des communes (…). Est-ce que la production locale est gagnante ? Ce n'est pas du tout évident selon la Chambre régionale des comptes. L'octroi de mer provoque un effet inflationniste très fort", assure Hugues Maillot.

Pour eux, il faut remplacer l'octroi de mer par une TVA outre-mer. "On peut protéger la production locale et favoriser les budgets communaux de manière plus intelligente. En transformant l'octroi de mer en TVA, va s'appliquer mécaniquement une baisse des prix. Le produit de cette taxe doit rester à la Réunion et aller à la commune pour favoriser l'investissement, et non le fonctionnement", poursuit-il.

Pour la première fois, le parti Debout la République présente une liste Outre-mer aux élections européennes. Pour son président Nicolas Dupont-Aignant, il reste maintenant un ennemi à combattre : "l'abstention".
Jeudi 17 Avril 2014 - 16:22
Lu 1564 fois




1.Posté par DANORD le 17/04/2014 21:34
Garde à vous !

Assis la république ... Maintenant

2.Posté par posez-vous la question le 17/04/2014 22:04
aucun commentaire sur cette article , pas étonnant ce partie attire personne debout la république un non aussi débile que son président , le fer de lance en outre mer comme d'habitude zéro de chez zéro égale la tête à toto

3.Posté par Pascal Maillot du Rassemblement Bleu Marine le 17/04/2014 22:46
Votre discours est le mien, celui de Marine! Vous ne servez à rien, là, des voix perdues pour rien!!! Marine, le RBM, voilà la solution pour peser! Vous êtes sympas mais ça pèse pas lourd, Nicolas doit rejoindre Marine, l'avenir c'est nous!
Et quelle extrême? Nous sommes patriotes, pas extrêmistes, nous sommes des nationaux, pour l'amour , la justice, la solidarité, vive la France souveraine!

4.Posté par laisse moi rire le 18/04/2014 07:19 (depuis mobile)
Au vu des commentaires prècèdent que dire à pas que NDA dèrange. On peut lire une certaine haine mais bon rien d'ètonnant de la part du F Haine. NDA reste la seule alternative AU FNUMPS. Voilà moi je voterais nda c'est sur

5.Posté par jess le 18/04/2014 10:30
Le discours est cohérent et apporte des éclaircissements sur ce que beaucoup de gens pensent de l'Europe et de son opacité. Les représentants des déjà élus à La Réunion n'ont aucun intérêt d'autant que les choix politiques de Didier Robert à la Région n'ont pas été à la hauteur. Debout La République représente une bonne alternative... Hugues Maillot a le courage de ses opinions. Reste à savoir s'il ne se laissera pas mener par les élus de La Réunion dont nous ne sommes pas fiers... Ouvrons donc les portes à de nouveaux visages, jeunes et motivés...

6.Posté par dudule le 18/04/2014 16:09
Moi aussi je voterai pour ce candidat aux Européennes.

DE plus ces propos ont été complètement déformés. Dire qu'il est proche du FN est faux.
Il ne préconise pas la xénophobie;
Au niveau de l'Europe ces propos sont proches de Chevènement et de Mélenchon.
Au niveau économique et financier il souhaite que les français qui vivent à l'étranger et payent moins d'impôts, payent le complément à La France.
Comme Montebourg et d'autres il suggère, que les produits importés, qui concurencent les produits français soient taxés.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales