Politique

Niches fiscales : Jego discute encore

Les professionnels de La Réunion attendaient des réponses concrètes concernant les niches fiscales avec le passage éclair dans les salons de l’aéroport Roland Garros du secrétaire d’Etat, Yves Jego. Le ministre a annoncé qu’un amendement va passer le plafonnement des niches d’investissement productif à 40 000 euros nets de rétrocession.


Niches fiscales : Jego discute encore
"Je les ai entendu, ils ont eu raison de s’exprimer". Yves Jego, secrétaire d’Etat à l’Outre-Mer a rappelé combien il comprenait les inquiétudes des professionnels concernant la "réforme de moralisation" qui touches les niches fiscales.
Le ministre a expliqué que les discussions se poursuivent "pour trouver le bon niveau du plafonnement global". Il a rappelé que cette réforme n’a pas pour objet de fragiliser le système, ni d’empêcher l’investissement en Outre-mer, mais de stopper les abus de quelques 200 contribuables français qui profitent de ce système pour ne plus payer d’impôts.
Mais il a dores et déjà fait savoir qu’un amendement va prochainement faire passer à 40 000 euros nets de rétrocession le plafonnement concernant les niches d’investissement productif. Les professionnels devraient donc être satisfaits, selon lui.
A la question de zinfos974, "le gouvernement ne cherche-t-il pas tout simplement à faire des économies sur le dos des Réunionnais?", le secrétaire d’Etat a répondu que "le gouvernement cherche l’équilibre économique, mais tous les dossiers qui concernent l’Outre-Mer ont pour seul objectif de contribuer à son développement".

Vendredi 26 Septembre 2008 - 11:18
Melanie Roddier
Lu 762 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales