Faits-divers

Neuf téléphones retrouvés dans des cellules de St-Pierre, les agents réclament le retour de la fouille intégrale


Mois après mois les trouvaillles se multiplient. L'UFAP renouvelle sa mise en garde (photo archives)
Mois après mois les trouvaillles se multiplient. L'UFAP renouvelle sa mise en garde (photo archives)
Lors d'une fouille de cellule inopinée, effectuée ce mercredi 22 à la maison d'arrêt de Saint-Pierre, pas moins de 9 téléphones portables ont été retrouvés dans un dortoir de 11 détenus.

"Argent, produits psychotropes, bijoux, les cellules sont devenues de vraies cavernes d'Ali Baba", ironise David Calogine, secrétaire général UFAP UNSA Justice Réunion-Mayotte.

Il n'en fallait pas tant pour faire bondir le chef de file syndical qui trouve là une énième preuve du discours qu'il tient depuis des mois.

"Alors que le pays est actuellement en plan Vigipirate renforcé, que les contrôles dans les lieux publics, aéroports,...vont bon train, notre chère population pénale surfe sur Facebook depuis son smartphone en cellule. Mais où va-t-on ?", déplore le syndicaliste.

"Un échec !"

L'UFAP ne cesse de réclamer la révision de la loi pénitentiaire et de son article 57 qui a abrogé l'obligation de la fouille intégrale, jugée comme attentatoire à la dignité humaine par l'Observatoire international des prisons. Son constat était déjà très critique il y a quelques mois lors de la mise en place de la mesure. "Même lorsque les fouilles étaient systématiques, on retrouvait du zamal ou tout autre objet sur les détenus. Cette loi est venue carrément démunir le personnel de sécurité, surtout en l'absence d'installation de portiques".

Pour l'UFAP-UNSA Justice Réunion-Mayotte, "la politique de victimisation de la population pénale est un échec !" Il demande aux élus réunionnais d'intercéder auprès du gouvernement afin que cet article soit réécrit.

"Il est devenu impérieux que les fouilles intégrales systématiques aient lieu dès que la personne détenue entre en contact avec l'extérieur. Il en va de la sécurité de nos concitoyens et de nos établissements".
Jeudi 23 Octobre 2014 - 18:39
Lu 1171 fois




1.Posté par triste le 23/10/2014 19:45
oui , les gardiens sont-ils de mêche ?

2.Posté par sisii le 23/10/2014 20:30
Sa 974 sa zot i gg pas fait rien

3.Posté par jean le 23/10/2014 22:03
La Réunion République Bananière un pei ou Rien ne fonctionne l'anarchie la Réunion pièce de théâtre

il y a peut être des armes a l 'intérieure ? la Réunion une catastrophe de l’intérieur comme de l 'extérieur !

élus réunionnais d'intercéder auprès du gouvernement quel élus ???? il faut demandé directement et se faire entendre de la France, ici y a plus rien a tiré ici c'est trop tard le canard lé noir

4.Posté par La vox populi.com le 24/10/2014 02:06
Ils étaient au nom de Paul Bismuth?

5.Posté par Dimitri ALAIN le 24/10/2014 09:05
faut pas touché le culcul de ces messieurs qui sont la par erreur ....ministère de la justice !!!!!!!!!!!!!!!

6.Posté par Papangue le 24/10/2014 14:10
A continuer comme çà, on trouvera bientôt les clés de cellule dans la poche du prisonnier!

7.Posté par polo974 le 25/10/2014 17:05
""" Neuf téléphones retrouvés dans des cellules """

d'un autre coté, c'est normal, vu que ce sont des téléphones cellulaires...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales