Faits-divers

Neuf jeunes en garde à vue pour le lynchage en marge du festival urbain


Neuf jeunes en garde à vue pour le lynchage en marge du festival urbain
Hier matin, neuf jeunes, trois majeurs et six mineurs, ont été placés en garde à vue au commissariat de Malartic. Ils sont soupçonnés d'avoir participé au lynchage du jeune Jordan Rodony, le 8 novembre dernier, en marge du festival de culture urbaine Run'Up, relate ce jour la presse locale. Les enquêteurs de la Sûreté départementale auditionnent les protagonistes présumés pour définir la part de responsabilité de chacun.

Selon le Journal de l'île, les jeunes agresseurs auraient été sous l'effet combiné du Rivotril et de l'alcool. Le journal précise également que le jeune Jordan aurait été visé personnellement par le groupe d'agresseurs suite à un léger différent avec l'un d'eux. Le lynchage aurait été d'une extrême violence, les jeunes allant jusqu'à rouler sur leur victime avec un scooter.

Pendant que les neuf jeunes sont toujours en garde à vue et risquent une détention provisoire, Jordan est plongé dans un coma profond à l'hopital de Saint-Pierre. 
Jeudi 19 Novembre 2009 - 10:16
Benjamin Postaire
Lu 1238 fois




1.Posté par saintex le 19/11/2009 11:10
Le problème de la délinquance est un problème national voir mondial et ce genre de fait risque malheureusement de se reproduire.
Notre société est malade tout le monde le sait, voir ce genre de choses à l'heure des droits de ceci de cela, de commémoration de ceci de cela tant d'argent public dépensé en faveur d'actions vers la jeunesse!
Que faire? Des coups de pied au c... des jeunes? je ne pense pas que cela marche vraiment. Plus de punition? plus de sévérité de la justice? la prison fabrique tellement de plus grands délinquants. (quand je dis la prison je ne parle pas de l'institution et de ses membres qui essaient de faire du mieux qu'elle peut la pauvre avec le peu de moyens qu'on lui donne!)

Je n'ai pas la solution mais je pense que la base de notre société est malade elle même:
La famille. Berceau d'éducation.

2.Posté par exposant le 19/11/2009 17:55
et si on envoyé tout cette racaille dans une prison à l'étranger avec interdiction définitive de revenir sur l'ile.

Ne pensez vous pas que ca en calmerait plus d'un ?

3.Posté par ras le bol le 19/11/2009 19:01
Le pôle SUD,et loin des animaux car ils n'en sont même pas dignes et avec leurs parents aussi.

Si ces "d'jeun's" sont arrivés comme cela c'est parce que les parents, quand ils en ont, n'ont pas été à la hauteur. Pure produit de l'"arzent braguette"...

Plus de moralité, plus de dignité, rien d'humain, moins que des animaux sauvages, car les animaux tuent pour se nourrir, une génération de fainéants et cela merci aussi à nos braves politiciens pour leur clientélisme...

Continuons à les nourrir sans les faire travailler, des sangsues, après le RMI, Le RSA en plus les payer (les motiver), pour aller à l'Ecole, ne pas leur foutre des baffes quand ls le méritent, l'enfant roi.... Voilà le résultat... Pauvre Réunion, qu'es tu devenue?

4.Posté par Olive2lile le 20/11/2009 16:56
"ras le bol" et "exposant", 100% d'accord avec vous.
les couples qui veulent adopter sont soumis à des enquêtes poussées sur leur capacité d'éducation, d'accueil de l'enfant et sur leur facultés, alors pourquoi pas la même chose pour tout le monde.
Nous connaissons tous des couples (souvent trés jeunes) dont nous savons par avance que leurs (nombreux) enfants et futurs enfants ne seront pas dans des conditions idéales pour grandir avec de vraies valeur. et là et ben on ne peut rien faire.
Certains font des gosses commes ils vont au courses, sans se précocuper de savoir si ils sauront les éduquer. résultat, manque de noyeau familial, manque de cocon, de repère, les valeurs n'existent plus d'ou tous ces excés que notre société ne punit que trop peu
A quand des allocs conditionnées au casier judiciaire des marmailles
il y a des économies à faire
rien de spécifique à notre île par contre.




5.Posté par thierry le 20/11/2009 18:41
commes vous étes durs....ces jeunes sont évidemment victimes de l'état colonial et de la non reconnaissance de leur langue maternelle par un instituteur zoreil dans leur prime enfance !

un poste de fonctionnaire sur rémunéré, à responsabilités bien sur...pris sur les quotas de la préference régionale....un bon job pour les jeunes les plus en difficulté résoudrait tous les problémes !


Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales