Départementales 2015

Nassimah Dindar veut "de la visibilité, plus de réactivité, plus de proximité"

Nassimah Dindar rempile pour un quatrième mandat consécutif de présidente entamé en 2004. Sitôt son élection assurée par 38 voix contre 8 voix pour Philippe Le Constant, la présidente a développé un discours de politique générale. Retour sur les lignes directrices de son mandat de six ans qui débute aujourd’hui :


L’insertion
 
"Nous voulons passer de la solidarité sociale -qui doit rester- à la solidarité économique. Il y a des initiatives réussies avec la filière bois de goyavier et la coopérative qui a été créée avec un cahier des charges  qui est déjà plein.
 
Seul le secteur marchand est à même de proposer des solutions d’emploi durable. C’est pour ça que nous aiderons les petits commerçants, les agriculteurs, les exploitants des gîtes et tables d’hôtes, à pouvoir recruter, via les contrats aidés (CUI). C’est le Conseil général qui a en charge le paiement du RSA, c’est nous qui payons avec l’Etat une partie du CUI destiné au public bénéficiaire du RSA. Ces emplois aidés doivent être des emplois productifs. Nous y apporterons, via le secteur marchand, la part résiduelle nécessaire à la seule condition que l’entreprise, l’agriculteur ou le petit commerce, s’engage à créer un contrat aidé productif c’est-à-dire un contrat créant de la valeur ajoutée et avec les discussions sur les conditions de pérennisation."
 
L’agriculture
 
"Il existe encore de grandes potentialités pour l’agriculture sur le marché intérieur. Je pense notamment aux cantines scolaires comme à l’exportation. Et il nous faudra renforcer l’accès des producteurs péi aux cantines, pas seulement celles du Département avec les collèges mais je pense aussi à celles des communes.
 
Un accent sera mis sur cette mandature sur l’agriculture bio. Nous l’avons entamé en mettant à disposition des terrains pour des jeunes agriculteurs, 20 hectares. Mais nous devons aller au-delà."
 
Tourisme
 
"Comment ne pas évoquer ce gros enjeu qu’est le développement touristique quand on parle des hauts de l’île. Toutes ces politiques publiques sont liées. Il ne peut pas y avoir de développement touristique de grande ampleur si nous ne nous accordons pas sur des leviers à mettre en place en amont et en aval, je pense aussi aux hôtels, aux gîtes, sur l’ensemble du territoire. Il ne faudra pas oublier que les métiers verts ont encore de l’avenir chez nous."
 
Laïcité
 
"La Réunion est riche  de ses hommes, de ses femmes, riche de ses cultures du monde, de la fusion desquelles est née notre créolité. Elle est riche de sa population, de son vivre-ensemble, riche de ses solidarités encore vivantes. Elle est riche de sa laïcité. Et cette laïcité, il faut le rappeler, respecte toutes les religions. La République est laïque mais la France est multiconfessionnelle. La Réunion est multiconfessionnelle. Et c’est une richesse pour nous tous. Soyons donc fiers d’être à La Réunion, soyons donc fiers d’être Réunionnais, fiers d’être Français, d’être Européens. Faisons rayonner la France et l’Europe dans l’océan Indien."
 
Un mot pour le dévouement du personnel
 
"Pour optimiser les moyens humains et financiers, nous avons besoin des autres collectivités, mais nous avons surtout besoin des nombreux agents que nous avons. Les agents du Conseil départemental, comme ceux qui sont dans les communes ou les intercommunalités, vous êtes nos pépites. Si vous n’êtes pas là, aucun élu ne peut avancer sur ses politiques publiques."
 
Le choc "départemental" de simplification
 
"Nous voulons apporter, nous les élus, de la simplification, de la visibilité, plus de réactivité, plus de proximité. Oui, vous avez raison parce que je vous entends nous le dire. Nous, collectivité, nous devons poursuivre nos efforts de mutualisation, avec les communes, les communautés d’agglomération. Cette simplification est attendue par nos concitoyens."

Jeudi 2 Avril 2015 - 16:27
LG
Lu 1194 fois




1.Posté par bouboul974 le 02/04/2015 18:46
Promesses c'est dettes , il faut qu'elle s'en sorte maintenant

2.Posté par noe le 02/04/2015 18:50
J'adhère !
Une femme de conviction !

3.Posté par babar run le 02/04/2015 20:02
elle a rien fait pendant ses 3 premiers mandats.....a part piller....

si ne n’était pas les cocos pour la mettre a la tête du conseil général aujourd'hui elle ne serait rien......(comme Didier robert d’ailleurs.....)

et créoles i continu mettre a elle en l'air.....!?!?......crétins.....

pourquoi a la Réunion avons nous les plus mauvais a la tête des toutes les institutions?????

4.Posté par Nassimah le 02/04/2015 21:30
4ème mandat ... félicitation à vous Mme Dindar.

5.Posté par yvoleba le 03/04/2015 11:42
ben c'est pas ici qu'elle va la trouver la visibilité,et encore moins la proximité quand on voit comment la métropole est derrière la reun...chnage de métier nassima

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales