Politique

Nassimah Dindar pourrait “revoir sa majorité” après les cantonales de Ste-Marie et St-Leu

La présidente du Conseil général a indiqué hier après-midi qu'elle garde sa porte ouverte. L'appel qu'elle a lancé au lendemain des résultats des Régionales favorables à la droite, “est toujours d'actualité”. En cas de renouvellement de la Commission permanente quatre postes seraient à pourvoir.


Nassimah Dindar s'en tient aux textes juridiques. Elle sait que son fauteuil n'est pas menacé. “Elle est présidente, elle restera présidente”, consent l'opposition. La patronne du palais de la Source sait qu'elle doit pourvoir aux postes vacants. “Il y a celui de premier vice-président, abandonné il y a un an par Maurice Gironcel pour cause d'inéligibilité. Sur ce point, ce poste revient à un conseiller général de l'Alliance”.

Il y a également le cas exceptionnel de Thierry Robert. Le maire de Saint-Leu est deux fois conseiller général. Il doit démissionner d'une des deux fonctions, “cela implique une cantonale partielle”. Il y a aussi la démission à venir du conseiller général de Sainte-Marie. Récemment élu conseiller régional, Jean-Louis Lagougue tombe sous la loi du cumul des mandats. Il quittera bientôt son poste au Département.

Le quatrième poste à pourvoir au sein de la Commission permanente, est celui détenu par Bruno Mamindy-Pajany, élu au départ pour représenter l'opposition. “Depuis, il a changé de camp. Nous voulons récupérer ce poste”, a martelé Stéphane Fouassin.

Nassimah Dindar souhaite répondre aux doléances de l'opposition, mais elle sait aussi qu'elle s'expose au renouvellement complet de sa Commission permanente, “si lors du remplacement d'un poste vacant, un groupe propose un candidat concurrent, hormis la fonction de présidente, c'est l'ensemble de la Commission permanente qu'il faudra renouveler”.

Ce qu'attend avec frénésie l'opposition, ce que redoute la présidente et sa majorité composite. C'est la raison essentielle du jeu du chat et de la souris, auquel se livre l'opposition départementale de droite et la présidente de droite du Conseil général.
Jeudi 8 Avril 2010 - 04:01
Jismy Ramoudou
Lu 2427 fois




1.Posté par djembé le 08/04/2010 07:44
comme aurait pu le chanter Jacques Dutronc .....je suis une opportuniste

2.Posté par La Réunion bato Fou le 08/04/2010 10:35
DÉMISSION

3.Posté par LALLEMAND le 08/04/2010 11:18
Quelles que soient les raisons plus politiciennes les unes que les autres, je ne comprends pas et je ne peux pas admettre que soient tolérées des situations d'illégalité patente. Un maire deux fois conseiller général, un poste laissé vacant depuis un an, un conseiller général également conseiller régional (mais là, même si je n'aime pas M LAGOURGUE, je veux bien admettre que l'élection à la Région est suffisamment récente pour ne pas avoir encore entraîné la démission du Département) : n'en jetez plus, la coupe est pleine! Si Mme DINDAR n'est pas capable de faire respecter la loi pour simplement conserver un poste et les avantages qui vont avec, que d'autres le fassent à sa place, que diable !

4.Posté par ANIN le 08/04/2010 11:36
Une hirondelle ne fait pas le printemps !!
Il faut que la droite arrête de croire qu'ils sont majoritaires à la Réunion. Elle n'a fait que 45 % des voix aux régionales, et les citoyens ont voté plus contre vergès que pour la droite!!
Par ailleurs, Nassimah Dindar s'est engagé avec une majorité, compopsite certes, mais majorité quand même jusqu'à mars 2011, elle a donc raison d'attendre la fin de l'accord pour procéder à un changement de majorité! les élus d'opposition de droite ne devraient pas faire d'amalgame entre la région et le département, ils pourront le faire en 2014 avec la fusion des deux assemblées !


5.Posté par Pierre Frederic Dupuy le 08/04/2010 18:15
4. Sauf qu'elle l'a fait après une élection où elle était investie par l'UMP et que donc ses voix et donc son "mandat démocratique" reviennent plus à l'UMP qu'à elle... Et pour les élections régionales, je me suis déjà exprimé ailleurs, mais pour faire simple, je ne suis pas persuadé qu'en cas de duel Vergès serait passé malgré tout. Le duel aurait été plus serré, mais compte tenu du contexte, je pense que Robert serait passé quand même (en grande partie grâce au TSV , il faut bien l'avouer)

6.Posté par à pierre freferic le 09/04/2010 08:30
Euuuh si l'élection de Nassimah Dindar sur son canton était du fait de son étiquette UMP, ca se saurait !!! AAaah ! Je crois que sur ce canton, les gens ont voté pour Nassimah DINDAR ! Parce qu'elle est élue au premier tour ... demandez à Victoria si son étiquette UMP l'a fait élire au premier tour ??!!! Et pis, excusez moi jeune pierrot mais c'est cette femme qui est allée se présenter devant les électeurs, pas l'UMP !! Les gens qui ont voté pour elle, lui ont donné mandat à elle! Pour qu'elle décidé et agisse en responsabilité et avec pragmatisme.

Faut arrêter aussi! Si la droite n'avait pas souhaité éjecter une Présidente sortante avec un bilan positif, surtout sur le plan des avancés sociales...rien de cela ne se serait passé. Seulement les perdants des municipales ont voulu s'imposer aux gagnants!! Un peu fort de café, isn't it?

Alors je crois qu'effectivement aujourd'hui, l'opposition du Conseil général doit respecter la majorité qui siège!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales