Politique

Nassimah Dindar craint "la mort" des Conseils généraux

A la veille du vote du compte administratif 2012 et du budget supplémentaire 2013, les élus de la majorité du Conseil général ont décidé de tirer la sonnette d'alarme. Dans un contexte social et économique tendu, ils dénoncent la nouvelle réduction des dotations budgétaires de l'Etat (1,5 milliard d'euros) pour la période 2014-2015. Un "contexte grave" souligné par la présidente du Département, Nassimah Dindar. Cette année, le Conseil général va enregistrer un déficit budgétaire de 23 millions d'euros.


Nassimah Dindar craint "la mort" des Conseils généraux
Rien ne va plus du côté des Conseils généraux de France et de Navarre à en croire les élus du Département de la Réunion. Demain, les conseillers généraux voteront en assemblée plénière le compte administratif de 2012 (1,491 milliard d'euros) et le budget supplémentaire pour 2013. Mais un constat s'impose, cette année et pour la deuxième fois consécutivement, le Conseil général de la Réunion va enregistrer un résultat déficitaire de 23 millions d'euros. La faute au désengagement de l'Etat.

"Depuis des années on le répète, mais sans compensation financière de l'Etat il y a une mise à mal des politiques sociales auprès des populations les plus fragiles", explique la présidente du Conseil général, Nassimah Dindar. Et cette situation risque de ne pas aller en s'améliorant. Le gouvernement a décidé une réduction de 1,5 milliard d'euros sur ses dotations au profit des collectivités locales pour la période de 2014-2015. Résultat, l'écart de compensation lié aux dépenses sociales (RSA-APA-PCH-ACTP) continue de se creuser et atteint désormais 602 millions d'euros à la fin 2012. "Nous nous sentons seuls et fragilisés. Mais nous n'avons jamais arrêté de dénoncer le désengagement de l'Etat", rappelle la présidente du Département qui dit attendre une nouvelle position de l'Etat. "On nous demande de nouvelles économies et des coupes budgétaires. On va vers la mort des Conseils généraux", lâche-t-elle.

20% de baisse sur le budget des associations

Dès demain, les élus du Département devront valider un compte administratif déficitaire. "Nous avons réalisé plus de dépenses que de recettes. Une des raisons principales est la flambée des dépenses individuelles de solidarité. Elles progressent fortement et atteignent un écart de 38 millions d'euros entre ce que donne l'Etat et ce que verse réellement le Conseil général", précise Bachil Valy, vice-président du Conseil général. Pour ne pas être en déséquilibre cette année, le Conseil général va donc puiser dans les recettes excédentaires des années précédentes. "Pour rappel, en 2010, nous faisions 80 millions d'euros de recettes excédentaires", poursuit-il.

Les marges de manoeuvres du Département en matière de politique sociale se réduisent de plus en plus. "Elles sont contraintes par des aspects conjoncturels et structurels. Conjoncturels par rapport à l'aggravation de la crise sociale et économique, et structurels par la non compensation des dépenses sociales liée à l'acte 2 de la décentralisation", explique Ibrahim Dindar, vice-président du Conseil général.

Si le Conseil général refuse de toucher à sa politique sociale en faveur des populations les plus fragiles, les principales concernées par la "situation alarmante" de la collectivité seront les associations. "Elles ont été déjà alertées de la situation. Nous avons réajusté le budget des associations avec une coupe de 20%", précise Nassimah Dindar.

A n'en pas douter, demain les élus de la majorité rappelleront au moment du vote du compte administratif 2012 la nécessaire prise de conscience de l'Etat sur les difficultés traversées par la collectivité.
Jeudi 27 Juin 2013 - 14:40
Lu 1760 fois




1.Posté par JORI le 27/06/2013 15:28
Elle le fait exprès où c'est la campagne électorale qui la rend si ..., car le gel des dotations date de la mandature de Sarko. Alors pourquoi a t elle attendu aujourd'hui pour se plaindre. D'autre part qui a voulu initier la disparition des conseils généraux et régionaux pour les transformer en conseils territoriaux, si ce n'est Sarko lui même. Alors pourquoi cet étonnement?. Que N.Dindar fasse preuve d’une bonne intelligence de gestion avec ce qu'elle a et peut être disparaitront nombre de doublons, de postes à caractère électoraliste ou familial et après on verra. Si le job est trop dur pour elle, qu’attend elle pour démissionner, voire pour ne se présenter à aucune élection ?. Nous assistons là au drame de notre vie politique : la rentrée en campagne des candidats. Plus aucun élu candidat ne va bosser assurant juste le courant, les critiques vont fuser à droite, à gauche. Une dépense d’énergie inimaginable pour l’obtention de leur graal :le mandat. Energie qu’ils sont ensuite incapable de dépenser une fois élu pour le bien de la population, du à la fatigue de la campagne surement. Il leur faudra la durée de leur mandat pour s’en remettre. Et nous avons toujours les mêmes couillons pour les mettre et remettre en place.

2.Posté par BANDE ORGANISEE!!.!!!. le 27/06/2013 15:45
c'est plutôt son poste qui est menacé ! a force de jouer a saute moutons..???

3.Posté par jean jouhis le 27/06/2013 16:01
ce serait une bonne nouvelle pour nous
moins d 'élus moins d'impots inutiles

mais ca ne ns empecherait pas de subit tjrs et encore DINeDAR comme disait Sarko son mentor avant Verges et Borloo

4.Posté par R I P O S T E le 27/06/2013 16:04
Vraiment des comiques la majorité arc en ciel de Nassiamh Mangrolia Dindar " Le conseil général se sent de plus en plus seul et fragilisé et déplore le désengagement de l’Etat. " . N'oublions pas que 70% des électeurs ici ont voté HOLLANDE à la présidentielle Mai 2012 et la compétence des élus est définie par les électeurs !

5.Posté par faites les comptes le 27/06/2013 17:19 (depuis mobile)
entre les budgets voyages et petits fours et communication , suis sur qu'on peu gratter un peu pour les plus démunis ...

6.Posté par cool moins de politiques, de clan, de fief, de planqué du parti pour service rendu ! le 27/06/2013 17:42
Ce serait vraiment bien, si on enlever un cran, imaginez fini les lutte politicienne et course à la com, de nombreux élu en moins, etc etc... bref que des économies et moins de blabla!

Car franchement une région qui n'a qu'un seul département, ici à la réunion plus qu'ailleurs le mille feuille administratif n'a aucun sens pour le citoyen si ce n'est que de doter les partis d'une réserve de siège d'élu pour militant pour entretenir leur réseau d'influence. (en plus c'est pratique c'est à la proportionelle : plus tu fait du léche cul, plus on te place haut et donc éligible ce qui permet aussi de récompenser sans aucun controle du peuple, un mec inconnu ou même détesté en position éligible...

7.Posté par David Asmodee le 27/06/2013 18:12
Il n'y a pas que cette merde qu'il faut supprimer : il y a aussi les CCI, les chambres de métier, les sous-préfectures.

J'aimerais tellement que Dindar ait raison.

8.Posté par posez vous la question le 27/06/2013 18:26
très bonne chose réduire aussi les députés ,les sénateurs ,les préfets, sous préfets, région, communes, communautés de commune, les fonctionnaires, toutes ces associations qui serve à rien et qui touche des subventions, et la liste est longue et c'est là que les économies sont à faire pas sur le dos de la plupart de la population qui ont déjà du mal à joindre les deux bouts, regarder en Allemagne et d'autres pays Nordiques et prenons exemple

9.Posté par almuba le 27/06/2013 19:16
La soupe est tellement bonne qu'il serait dur de s'en passer.

10.Posté par volcantamoul le 27/06/2013 19:17
La porte restera fermé aux curieux , restez dehors , jouez aux dominos , elle et le mari ont ramené du curry de madras en quantité pour les pauvres , servi avec un peu d'oïl de madras du camarade Didier , les pauvres rsa vont bien manger allez circuler il n'y rien avoir , allez , allez , mangez buvez Zelections y vient ,la ZAilles ´volalailles pour certains , et cochon européen congelé pour les autres , le ROM a volonté , ou do vin pour les croyants du croissant , ôte ronfle la music en cuivre , ni sa va roulé dans gros lotos bands zélus , bat carre , voilà des pistes réelles d'insertions , de parcours , professionnelles , de mobilité avec haut parleur sega la fiesta !!!! Allez goûte mon coco , une assemblée pour manger entre copain et cette fois a guichet ferme. !!!!

11.Posté par Carapate su tété béf le 27/06/2013 20:01
Quel bonheur si ces machins pouvaient disparaître .... A ce maudit du post 7, je donne raison ! Effectivement, ces réservoirs de " place bordage " sont comme carapate sur tété bef ! Et puis, viendra le printemps français, peut être en septembre .....

12.Posté par Guy le 27/06/2013 21:29
Vous êtes tous tellement naïf.

Vous pensez vraiment que ça arrangerais quelque chose de plus avoir "les députés, les sénateurs, les préfets, sous préfets, région, communes, communautés de commune, les fonctionnaires" ?

Vous pensez que les problèmes économique de la France viennent de là, je ne sais même plus s'ils faut en rire ou me consterné.

C'est juste affligeant tant de bêtises.

13.Posté par PANTALACCI stephane le 27/06/2013 22:04
Et pour cause comment va-t-elle faire pour exister ? Comment va-t-elle faire pour être toujours à la une des média ? Et bien maintenant va-t-elle enfin se mettre au travail mais je pense que cela est un peu, tard !!!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales