Politique

Nassimah Dindar : "Nous avons le devoir de dire que nous ne sommes pas des assistés"

Journée de travail consistante pour le Conseil général qui doit valider les orientations prioritaires de la mandature 2011-2014. La précédente assemblée, la première après les élections cantonales avait été une réunion plus technique que politique avec la distribution des portefeuilles dans les centaines d'organismes extérieurs du Département.


Le Département a choisi ses angles d'attaque pour les trois ans à venir
Le Département a choisi ses angles d'attaque pour les trois ans à venir
13h46 : Nassimah Dindar sonne la fin de l'assemblée plénière.

13h44 :
L'intégration des employés de l'ADI (l'agence départementale d'insertion) au sein du Conseil général est fnalement votée à la majorité malgré les doutes émis par le groupe Objectif Réunion, Cyrille Hamilcaro en tête.

13h36 : Cyrille Hamilcaro : "Si votre ligne est claire, écrivez-la nous. Mi lé pas un devineur. Si j'étais un devineur je ne serais pas ici. Mais nous ne voulons pas faire de polémique mon cher Vlody".

13h30 : Jean-Jacques Vlody : "Je conçois le fonctionnement de l'ADI comme un service déconcentré du Conseil général. Notre souci est d'éviter de doubler les organismes. Notre ligne est claire".

13h20 : Cyrille Hamilcaro intervient sur la validation de l'actualisation du tableau des effectifs du Département. "Si vous nous parlez d'intégration des employés de l'ADI (l'agence départementale d'insertion), pour les ramener au sein du Conseil général. Il faudrait, pour que nous nous prononcions via un vote, que nous ayons un dossier beaucoup plus explicatif quant à cette intégration. Ce dossier n'est pas mur pour qu'il soit soumis au vote. A défaut, nous ne voterons pas".

- Au coeur de l'incompréhension : le transfert en janvier dernier de la mission sociale du RSA de l'ADI vers le Conseil général.

13h15 : La désignation des représentants du Conseil général dans les organismes extérieurs s'est finalement terminée, non sans heurts.

13h05 : Stéphane Fouassin s'exprime au nom du groupe Objectif Réunion : "Nous restons dans l'hémicycle mais nous nous abstiendrons pour toutes les prochaines désignations". Ces désignations reprennent sur un rythme effréné.

13h01 : Cyrille Hamilcaro : "Ce qui se passe à la Région ne nous intéresse pas" (exclamations dans les rangs de la majorité). L'élu fait référence à la présence d'élus régionaux dans ces mêmes organismes extérieurs et qui vient parasiter le placement des élus généraux dans ces organismes. "Vous pouvez rigoler mais ce n'est pas sain, ce n'est même pas démocratique".

12h50 : Moment de flottement. Les élus de l'opposition demandent une meilleure adéquation des représentants de l'opposition dans les conseils d'administration des organismes extérieurs du Département.

12h46 : Pierre Vergès : "Monsieur Gonthier a peut-être faim. Il est déjà 12h40. Revenons à l'ordre du jour !".

12h43 : Daniel Gonthier s'interroge sur la place donnée aux élus de l'opposition dans ces organismes extérieurs. "Depuis que Pierre Vergès a été élu au Port, il n'y en a que pour le Port".

12h34 : Les conseillers généraux procèdent à la désignation des représentants des organismes extérieurs du Département tels que l'ARAJUFA (Association réunionnaise pour l'aide juridique aux familles et aux victimes), l'EPSMR, les missions locales,.... Chaque désignation n'est qu'une formalité. Les désigations se font à main levée grâce au travail préparatoire à la séance qui a cristallisé les positionnements de chaque élu.

12h32 : Le projet d'orientations prioritaires de la mandature (2011-2014) a été voté à la majorité. Le groupe de l'opposition s'abstient.

12h15 : Nassimah Dindar : "Quand nous sommes dans un département exigu et éloigné, nous devons avoir les leviers modernes qu'il faut. Monsieur Sinimalé a parlé de "mobilité positive" dans les pays de la zone, c'est aussi cela qui nous a guidé dans la préparation de notre mandature".

- "Nous avons le devoir de dire que nous ne sommes pas des assistés car ici les contraintes du monde économique ne nous permettent pas d'avoir les mêmes conditions qu'à Maurice par exemple".

12h10 : Eric Fruteau : "Nous risquons demain de perdre notre autonomie fiscale à cause des normes européennes".

12h08 : Pierre Vergès : "Monsieur Hamilcaro, vous n'avez pas bien lu le document présentant les orientations de notre mandature".

12h : Philippe Leconstant répond (un peu tardivement) aux attaques de Cyrille Hamilcaro qui avait parlé d'un plan d'orientation pour la mandature avec une conclusion en forme de déjà vu : "La conclusion, c'est la population qui nous l'a donnée. Elle l'a rédigée d'ailleurs dans les urnes".

11h56 : Pascaline Chéreau-Némazine répond à Patrick Malet : "A aucun moment il y a un désengagement de notre collectivité sur le nombre de médecins en PMI (Promotion Maternelle et Infantile)". Une réponse complétée par la présidente : "Beaucoup de médecins préfèrent s'installer sur la zone Ouest et ne répondent pas forcément présents sur les villes moins attractives".

11h37 : Thierry Robert : "N'oublions pas que l'Etat nous doit de l'argent. Il est bien bon de vouloir entrer dans la polémique (en s'adressant aux critiques du groupe Objectif Réunion un peu plus tôt) mais parfois il faut savoir reconnaître le travail accompli par la majorité. L'opposition joue son rôle d'opposition permanente mais la population aura l'occasion de nous juger en 2014. D'ailleurs nous ne serions pas dans nos sièges actuellement si la population n'avait pas validé le bilan de notre précédente mandature".

11h25 : Bruno Mamindy-Pajany rappelle le chiffre de l'illetrisme. "On parle de 115.000 illetrés, mais d'où viennent ces chiffres ? C'est grâce au travail de recensement du Département. L'éducation au coeur de la famille, c'est notre combat".

11h15 : André Thien-Ah-Koon (Les Modérés) : "Je suis contre l'instauration d'une assemblée unique. Il n'appartient pas à un gouvernement de droite de proposer une collectivité unique. Voyez le cas de la Nouvelle-Calédonie où la situation est bloquée depuis un an. Pourquoi allons nous vers cette assemblée unique alors quelle ne marche pas ailleurs ?"

11h05 : Tentative de drague au Conseil général. L'opposition tente d'amadouer Joseph Sinimalé, qui avait finalement opté pour la majorité des "Modérés" à l'issue des élections. Cyrille Hamilcaro s'adresse à Joseph Sinimalé : "Mon cher Loulou". Ce dernier rétorque immédiatement : "Joseph !" en rigolant.

10h55 : Cyrille Hamilcaro (Objectif Réunion) : "La thèse et l'antithèse de votre programme sont bonnes mais la conclusion ne l'est pas. Vous êtes très loins d'avoir les solutions. Vous n'avez fait que rajouter à vos documents précédents les mêmes correctifs. Vous parlez de cohésion sociale, nous avons un nombre d'illetrés important, une augmentation des violences intra conjuguale etc. et certaines de vos solutions sont très surprenantes. Il y a par exemple la nécessité d'accompagner les familles et vous proposez la mise à disposition d'un ordinateur par travailleur social. C'est étonnant. Il ne faudrait pas plutôt augmenter le nombre d'intervenants. Page 9 du document, vous proposez aussi la mise en place d'éducateurs spécialisés, sur support contrats aidés, dans les zones d'éducation prioritaires. Tout cela pour prévenir la délinquance et accompagner vers l'emploi. Il ne faudrait pas utiliser les contrats aidés pour tout...".

10h47 : Joseph Sinimalé présente ses inquiétudes quant à la politique du CNARM. "N'oublions pas que les réunionnais ont dans leurs gènes la mobilité. La mobilité doit être appréhendée comme une réelle opportunité pour les réunionnais. Il faut que l'on donne aux jeunes la possibilité de bénéficier de cette expérience. Mais pour réaliser cela, il faudra mettre beaucoup plus de moyens".

10h45 : Les débats sont enfin ouverts au sein de l'hémicycle. Joseph Sinimalé ouvre le bal...

10h20 : Pierre Vergès (4ème Vice-président) prend la parole au sujet de la compétitivité de l'agriculture réunionnaise."La valorisation des produits pays est une priorité car notre agriculture a la possibilité d'offrir aux consommateurs réunionnais des produits de qualité. Des efforts sont engagés avec l'aide du Conseil général pour améliorer la qualité et les conditions de production". L'objectif étant de permettre aux producteurs d'être compétitifs face à l'importation.

9h45 : Nassimah Dindar ouvre les débats par un discours d'introduction en guise d'argumentaire de politique générale. Il est question, évidemment, de la priorité de "l'action sociale", le coeur de métier du Département. La présidente se veut réaliste : "Il conviendra de veiller à ce que les orientations proposées, les nouvelles actions de cette feuille de route restent des solutions concrètes, réalistes, compatibles avec les capacités budgétaires de la collectivité, et en phase avec les besoins et attentes des Réunionnais".

- Le projet présenté par Nassimah Dindar s'appuie sur trois grandes orientations :
1) Le renfort de l'action sociale du Conseil général via un "Plan départemental pour la famille réunionnaise".
2) La mobilisation des investissmeents de la collectivité sur des secteurs viviers immédiats d'emplois à travers un "Plan départemental pour l'insertion des réunionnais".
3) Enfin, la mise en place de projets structurants pour le développement du territoire réunionnais.

"Pour réaliser ce vaste et ambitieux programme, je compte sur l'implication et la contribution de tous les conseillers généraux" déclare Nassimah Dindar à l'issue de son discours de politique générale.

9h40 : Avec un peu de retard, (l'opposition l'avait largement fait remarquer lors de la précédente assemblée plénière), les conseillers généraux se sont mis au travail.
Mercredi 8 Juin 2011 - 09:27
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 3131 fois




1.Posté par Coreb le 08/06/2011 09:58
Quoi la fait les récupérateurs d'eau de pluie?
On dit que 300 dossiers lé bloqué par le CG depuis l'année derniére. Nous lé fatigué d'attendre.
Zot y attend de mettre un camarade a zot pour venir installe a nous les récupérateurs!!

2.Posté par chris le 08/06/2011 10:28
Assez de social , stop à l'assistanat ! il est vrai qu'endormir les gens avec des mesures qui ne lui donnent pas le courage de se lever tous les matins pour aller bosser ( genre : aides pour garder les enfants , pour les jeunes , les familles nombreuses , etc ) , il est facile après de se faire réélire !
Encore plus d'enfants : normal , il y a des allocs en tous genres , encore plus de jeunes descolarisés , encore moins de responsablité parentale ..La société réunionnaise sombre dans l'oisiveté , la consommation ( ne parle-t-on pas de CRECHES DANS LES CENTRES COMMERCIAUX ?? ) , la paresse et l'inculture ..

3.Posté par pex si tôles le 08/06/2011 11:40
la machine à fabriquer des obèses décérébrés incultes et assistés est en marche !
NOOOO FU-TURE, NOOOO FU-TURE , NOOOO FU-TURE FOR YA !

4.Posté par Le Plaisantin le 08/06/2011 12:06
La présidente a les deux yeux cannettes bien ouverts; Le vieux monsieur à côté semble fermer les yeux. Pourquoi?

5.Posté par le taz le 08/06/2011 13:47
tiens, prouvez-le : on vous coupe le robinet pendant un an;
et on observe....
à mon avis, les premiers à tomber, ça sera les magasins de tuning et de téléphones portables...


6.Posté par Zorba le 08/06/2011 17:40
Nous sommes des assistés.

7.Posté par Anti cons et connes le 08/06/2011 20:53
Nassimah Dindar : "Nous avons le devoir de dire que nous ne sommes pas des assistés"
------------------------------------

Elle est toujours aussi andouille celle là !!!
Nous aurions donc le devoir de mentir (pas étonnant de s'être lancée en politique avec un tel état d'esprit).
Un être normal aurait dit : "Nous avons le devoir de ne pas nous exprimer sur ce sujet".

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 16:57 Jean-Hugues Ratenon présente sa candidature

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales