Politique

Nassimah Dindar: "La Corrèze n'est pas plus française que La Réunion!"


Nassimah Dindar: "La Corrèze n'est pas plus française que La Réunion!"
La présidente du Conseil général, Nassimah Dindar, a publié une tribune sur Le Huffington Post. La voici en intégralité:

"Le 28 septembre, Le Parisien jetait un pavé dans la mare en signalant que "la Corrèze (était) chouchoutée par l'Etat". Toute la presse a relayé cet article, pointant du doigt un traitement que d'aucuns ont qualifié de "discrétionnaire", d'"arbitraire", pour reprendre les expressions du journal. Lequel continuait: "les départements les moins rigoureux et les plus endettés se trouvent de facto récompensés".
 
Comment ne pas être d'accord avec ces critiques?
 
Le 11 septembre, j'avais moi-même interpellé le Président de la République par une lettre ouverte publiée dans la presse réunionnaise. Dans cette lettre, je rappelais au chef de l'Etat qu'il m'avait reçue, le 22 octobre 2012, avec une délégation de l'Assemblée des Départements de France pour évoquer la problématique des difficultés financières des départements liée à l'insuffisance de compensation des transferts de compétences sociales aux Conseils Généraux par l'Etat.
 
Nous avions alors, mes collègues et moi-même, souligné la précarité qui existe dans certains départements de France, notamment dans les DOM, particulièrement à La Réunion, aujourd'hui confrontés à de graves difficultés. Ainsi, une étude récente de l'INSEE, réalisée avec le soutien du Conseil général, a d'ailleurs dressé un constat accablant de la situation: 343.000 Réunionnais, soit 42% de la population du département, vivent en-dessous du seuil de pauvreté.
 
Nous avions alors été entendus... du moins le croyions-nous
 
A l'issue de notre entretien, le Président Hollande nous avait en effet assuré de son engagement à corriger les écarts de compensation des allocations de solidarité pour les personnes âgées, handicapées et toutes celles qui, d'une manière générale, vivent en dessous des minima sociaux. A titre d'exemple, cette non-compensation, pourtant initialement prévue par l'Etat, entraîne un déficit de 100 millions d'euros par an pour le seul Conseil général de La Réunion. Depuis le transfert de ces allocations, nous accusons un cumul qui dépasse les 700 millions d'euros!
 
Aussi avais-je accueilli avec soulagement les déclarations du Président, qui, en adéquation avec ses 30 engagements de campagne, assurait vouloir que "les Outre-mer soient pleinement dans une République qui leur donne toute leur place". Le 22ème engagement du candidat prenait même en compte les difficultés financières particulières que connaissent les Départements d'Outre-mer du fait de leurs retards structurels et de leur démographie: "je veillerai à ce que les dotations de l'Etat aux Collectivités locales tiennent compte plus rapidement des évolutions démographiques", nous assurait ainsi le candidat à l'élection présidentielle. Les électeurs ultra-marins, dans leur immense majorité, avaient alors accordé leur confiance à François Hollande lors de l'élection présidentielle.
 
Pourtant, la répartition du fonds exceptionnel de soutien aux Départements en difficulté créé par la loi de finances rectificative du 29 décembre 2012, doté de 170 M€, n'attribue au total qu'une dotation de 3,6 M€ au Département de La Réunion.
 
Au titre de la première part, une répartition (non-conforme aux dispositions législatives!) a conduit à attribuer une subvention de 2,6 M€ au Département de La Réunion.
 
La collectivité que je préside n'a pas été mieux lotie lors de la seconde enveloppe. Le Conseil général de La Réunion n'a en effet été éligible qu'à hauteur de 1 M€ à la seconde enveloppe de 85 M€ prévue par ce même fonds de soutien, alors que dans le même temps le département de la Corrèze bénéficiait d'une enveloppe de 12,4 M€ et celui du Tarn 8,9 M€. Rapporté à la population, le favoritisme est encore plus criant: ainsi au titre de ce fonds de solidarité censé réparer les inégalités, chaque Corrézien aura reçu 54 €, chaque Tarnais aura reçu 27 €, chaque Réunionnais aura, lui, reçu ... 4 €!
 
Je constate aussi que cette répartition favorise les départements les moins bien gérés. La répartition réalisée pénalise les départements ayant des difficultés structurelles incontestables et qui ont commencé, bien avant qu'il leur soit demandé de contribuer à l'effort national, à prendre les bonnes mesures de gestion de leurs dépenses courantes et de maîtrise de leur dette. En somme, les "bons élèves" sont moins bien traités que les "mauvais".
 
Alors que la Commission Outre-mer de l'Assemblée des Départements de France va se tenir dans quelques jours à Lille, après des engagements qui n'ont pas été tenus, et alors que ce sujet, qui met en péril nos Conseils généraux, va être au centre de nos discussions, je réitère ce que je formulais dans ma première lettre ouverte: "je vous demande solennellement, Monsieur le Président de la République, de réparer cette injustice. Je vous demande une répartition équitable du fonds exceptionnel de soutien aux départements en difficulté, prenant en compte les réalités économiques et sociales de chaque territoire. C'est ainsi que pourra se concrétiser "un véritable développement solidaire" que vous aviez promis pour les Outre-mer et qui nous est, effectivement, nécessaire".
 
La Corrèze n'est pas plus française que La Réunion!"
Mercredi 9 Octobre 2013 - 11:35
Lu 2350 fois




1.Posté par Bouftango le 09/10/2013 13:40
Malheureusement si Madame. Française sur le papier, sous-française dans les actes.......et puis les réunionnais méritent ce traitement: ils sont soumis, traîtres envers leurs compatriotes préférant la goyave de France, bref grands chefs macros dans l'âme, notamment les élus toujours au garde à vous "Oui chef, bien chef, bien sûr chef".....Faute de contester, subissez....

2.Posté par GroKafrine le 09/10/2013 13:59
Nasima alé dormi don. Ou gane pa géré rien.

3.Posté par "VIEUX CREOLE" le 09/10/2013 14:28
C' EST CE QU'ON APPELLE DE LA GROSSE DÉMAGOGIE ET DU POPULISME ! "LA CORRÈZE N'EST PAS PLUS FRANÇAISE QUE LA RÉUNION " ! ON CROIRAIT ENTENDRE LES REFONDATEURS DU P.C.R. " NOUVEAU "OU DES DINOSAURE COMME CLAUDE HOARAU :
"Nou lé pas plis mais nou lé pas moin non plis " ; "nou lé capabl' " ; ti z'enfants i plèr' pas i gagn' pa tété"! etc. ,etc. .. Des FORMULES VIDÉES DE LEURS CONTENUS qu'on jette comme çà à la foule et censées faire mouche !!! IL SUFFISAIT ,MADAME DINDARD, DE RAPPELER LE GOUVERNEMENT A SA PROMESSE DE JUSTICE ET D' ÉGALITÉ SOCIALES A L’ÉGARD DE TOUS LES FRANÇAIS , DES D.O.M ., EN PARTICULIER , CAR ILS ACCUSENT DE SÉRIEUX RETARDS !!!!

4.Posté par Bilboa le 09/10/2013 14:37
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/les-reunionnais-ont-ete-francais-avant-nombre-de-francais_1087908.html

5.Posté par alain dimitri le 09/10/2013 15:02
le retour de la momie aux multiples mandats je préfère mon tas de fumier au moins il y a quelque de concret dedans l'odeur.

6.Posté par JORI le 09/10/2013 15:27
Je ne comprends pas N.Dindar qui voudrait nous faire croire, en période électorale, que les 42% de la population du département vivant en-dessous du seuil de pauvreté serait apparu le 06 Mai 2012. 42% d'un seul coup, mais qui pourrait faire croire cela???. Alors je me pose, je lui pose la question:" comment faisait elle avant le 06 mai 2012 pour compenser des allocations de solidarité pour les personnes âgées, handicapées et toutes celles qui, d’une manière générale, vivent en dessous des minima sociaux entrainant « un déficit de 100 millions d’euros par an » ???. Je ne l’ai jamais entendu s’exprimer ni oralement ni par écrit auprès de Sarko ou Chirac, pourquoi ????. Alors demander, ou plus exactement quémander des dotations supplémentaires n’est pas signe d’une bonne gestion mais plutôt d’une absence de maitrise de son budget. Il y a deux candidats aux municipales de St Denis qui se sont souvenus récemment d’une maxime qui disait : « on ne peut pas dépenser plus que ce que l’on a ». N.Dindar ferait bien de s’en inspirer, plutôt que de faire de la politique politicienne.

7.Posté par heuuuuu le 09/10/2013 16:07
très souvent je me demande pourquoi j'ai cliqué...

8.Posté par kafir le 09/10/2013 17:02
La France s'est mêlée à la vie des réunionnais, l'enrichissement culturel réciproque. Je ne conçois pas qu'on n'ait pas envie de sortir de son coin de terre natale, de sortir de son trou, d'une part, être pleinement humain, c'est appartenir à toute l'humanité. N'être que " réunionnais" ou que " métropolitain" c'est être hémiplégique. Nous avons un seul et unique pays. Aujourd'hui encore seule la France métropolitaine à cette chance. Moralité Mme n dindar à raison !

kafir

9.Posté par kafir le 09/10/2013 17:13
La France s'est mêlée à la vie des réunionnais, l'enrichissement culturel réciproque. Je ne conçois pas qu'on n'ait pas envie de sortir de son coin de terre natale, de sortir de son trou, d'une part, être pleinement humain, c'est appartenir à toute l'humanité. N'être que " réunionnais" ou que " métropolitain" c'est être hémiplégique. Nous avons un seul et unique pays. Aujourd'hui encore seule la France métropolitaine à cette chance. Moralité Mme n dindar à raison !

10.Posté par loyada le 09/10/2013 19:00
la pieuvre n est pas prete de mourir, la Réunion est bien servie

11.Posté par frederic le 09/10/2013 19:20
quand nous créoles, on arrêtera d'écarter les pattes devant les goyaves de France, la Réunion commencera à avancer et on pourra profiter pleinement ce que nos ancètres nous ont légués. j'ai pas mal voyagé et de retour au pays, on voit vraiment que créole lé macro !

12.Posté par malbar le 10/10/2013 07:22
et toujours pareil !!!!

je critique la France MAIS je lui demande toujours plus !! pauvre créole tu n'es pas sorti de l'auberge !!

13.Posté par NON! le 10/10/2013 08:10
Que j'aime entendre bébé pleurer pour sa tété!
Ah çà on n'en veut pas des métropolitains, les emplois réservés aux réunionnais!!!! Mais quand il s'agit d'avoir des subventions, on vient dire qu'on est de vrais Français comme les autres!
Pathétique, politique...

14.Posté par Rudolph du Brûlé le 10/10/2013 08:37
La réunion ira mieux quand le réunionnais cessera de se laisser faire........

...Rien n'arrive sur un plateau, il faut se battre pour avoir ce que l'on veut, il faut le vouloir au plus profond de soi... A ce titre, je vous recommande d'écouter le morceau de Kerry James "Banlieusard et fier de l’être" je pense que l'idée générale peut s'appliquer aussi ici.

La réunion est une île de Pigeons, on se fait plumer par les "pros" (j'ai du mal à écrire ça, les vrais pros sont si peu nombreux), par les les politiques qui ne font rien pour leur ile mais tout pour eux, on nous envoie des représentants de l'Etat à la préfecture qui sont incapables (déjà le précédent ce n’était pas rose mais la ...........)

Oté frérots, Oté soeurettes, laisse pas zot fé, dénonce a zot, ecri le président si i fo, mais laisse pas zot fé nimporte quoi ensemb nout péi... bataille pou tout' reunionnais, pou tout' français
Protege out péi oussa out zenfant i sa grandi (pit etre :) ) - Et si i fo y arriv com en Corse ben fé pété..
mi suiv moins

15.Posté par LOR-HEIN le 10/10/2013 09:44
ELLE A RAISON, PAS PLUS QUE PARIS !!!

16.Posté par il faut le dire encore plus fort que ça le 10/10/2013 10:34
C'est un bon courrier qui dit ce qui doit être dit car il y a largement matière à s'indigner.
La Réunion ira mieux quand un peu plus de Réunionnais cesseront de critiquer sans aucun discernement ce qui ne doit pas l'être.

On dirait que certains se complaisent de la situation désastreuse actuelle.
Tous ceux qui veulent faire qu'on s'en sorte n'ont droit qu'à leurs insultes.
Ce comportement est lamentable.

Donc ce courrier me parait bien ... mais c'est largement insuffisant il faut aller bien plus loin dans l'exigence. Et le machin pour l'inégalité des chances il sert à quoi ?

Il faudrait aussi que le parti politique qui la soutient s'engage avec elle, c'est le minimum, car sinon ...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales