Sport

Narcisse pulvérise l’Allemagne d'un tir surpuissant !


Daniel Narcisse a délivré toute une équipe et des millions de supporters hier soir lors de la demi-finale des Jeux olympiques de Rio. Le handballeur de l’Equipe de France avait le ballon de la gagne à 3 secondes de la fin d’un match qui se dirigeait contre toute attente vers les prolongations.

"Ce match a atteint des hauteurs inimaginables. Depuis le dernier Euro où nous avons terminé à la 5e place, nous avons beaucoup de pression sur nous. Nous sommes attendus sur ces J.O. Pendant 50 minutes on a fait un grand match et sur la fin on n’abdique pas. On a bien négocié la dernière attaque : le but de Daniel Narcisse est juste magique. Désolé pour les téléspectateurs, désolé pour ma famille et heureusement qu’Alek (NDLR : son jeune fils) ne comprend pas encore", a déclaré Nikola Karabatic à la fin de la rencontre, s’excusant auprès des téléspectateurs pour ce scénario palpitant.

Le but en or !

Les Bleus avaient pourtant pris de l’avance dès la seconde moitié de la première mi-temps et comptait même jusqu’à 6 buts d’avance au cours de la seconde. Mais en manque de réussite sur plusieurs tentatives vers la cage défendue par Silvio Heinevetter, les Français se sont fait rejoindre à moins d’une minute du coup de sifflet final. Le mauvais scénario, trop bien expérimenté en football face à l’Allemagne, allait-il se reproduire au hand ? Didier Dinart, entraîneur adjoint aux côtés de Claude Onesta, posait un temps mort pour préparer un schéma de jeu avec déclenchement d’une frappe rapide. 9 secondes à jouer...

C’est finalement le Réunionnais qui héritera, excentré sur le côté droit du but allemand, de l’une des balles les plus chaudes de sa carrière, celle qui pouvait qualifier les Bleus pour une troisième finale olympique et ainsi s’éviter le piège allemand en prolongations.

29-28 à trois secondes de la fin ! Les Allemands n’auront même pas eu le temps de placer une dernière remontée de balle que le buzzer mettait un terme à une partie mémorable.  Les Experts se qualifient pour la finale tout comme, 24h avant eux, l’équipe de France féminine. Les filles jouent ce samedi contre la Russie. Les Bleus sont attendus dimanche pour écrire encore un peu plus leur légende.

Samedi 20 Août 2016 - 02:31
Lu 21451 fois




1.Posté par Réunion le 20/08/2016 07:54
Cette année les réunionnais sont à l'honneur dans le sport.
Beaucoup était derrière Payet, souhaitons qu'il y ait le même engouement pour Daniel.

Allez Daniel, on y croit, on est avec toi !!

2.Posté par L'Ardéchoise le 20/08/2016 09:47
Impérial tout au long du match !

3.Posté par Kaya le 20/08/2016 12:53
🎤 🎵🎶 La Marseillaise o gou péi en attendan lofisièl ek médaye

Alon zenfan la Réi-i-nion-on-on
Zot' zour de gloir dan' spo-o-o-r la arivé !
Pou fé war gayar zot néna-a
Lé dan'n ban momen sérié kom-sala-a
Lé dan'n ban momen-en sérié kom-sala
Y'entrèn' anou dan lo lanbian-ce
Dan nou-out' ti zile éloigné
Kan sa-a-kèn de nou y pen-ense
É kri ensemb kan la gainyé-é

Olé Daniel Narcisse !
Yèr swar toué té lartis
Roulèr... kayanm'
Zoué dan la kaz en tol
Pou iiiin zenfan kréol
Ta da da dam...

4.Posté par Bibi la Bicrave le 20/08/2016 13:59 (depuis mobile)
Je kiffe quand je vois des Réunionnais reussir. J'espère que ça aidera certains à ôter de leur crâne ce complexe d'infériorité qui les poussent à ne pas envisager mieux que ce qu'on leur propose.

5.Posté par kld le 20/08/2016 16:13
+++++++

6.Posté par lorema le 21/08/2016 09:23
Vous parlez de Narcisse , c'est bien , mais n'oubliez pas non plus les pros brésiliens du foot dont Neymar et des stars du PSG qui ont écrasé les amateurs allemands en finale de foot par un tir au but de plus. Le pire , c'est que les brésiliens ont triomphé toute la nuit dans Rio appelant cela une cinglante revanche de la coupe du monde.

Ils sont plus forts que Hollande and co.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 15:32 Surf: Johanne Defay est 5e mondiale

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales