ZinfosBlog

Namasté India


Les travaux qui ont repris le 28 mars 2017, après trois mois de longue pause, ont été ajournés au jeudi 8 juin  pour la présentation du Budget 2017/2018. Cet ajournement, annoncé par le petit Pravind a surpris plus d’un. Il faut dire que c'était ça où continuer la mise à mort du gouvernement à travers la retransmission en direct des travaux parlementaires. Ce qui devait être un plus pour le gouvernement se révèlera au final un désastre. 

Certaines questions ont provoqué des surprises. Le départ de Vijaya Sumputh, l'amie très très proche du ministre Gayan. Le salaire du conseiller Gérard Sanspeur qui siffle un demi million de roupies par mois. Les nominations comme dans un incroyable jeu des 7 familles entre beau-frère, belle-soeur, matante, cousins, neveux. Il n'y a pas eu de répit pour ce gouvernement qui à force de vouloir nettoyer le pays de la corruption et du népotisme, s'est retrouvé au rythme d'un scandale par jour et les emmerdes comme si il en pleuvait. 

Le dernier en date impliquait les ex millionnaires du Super Cash Back Gold et Bramer Assets Management de la défunte BAI qui se sont mis à faire une grève de la faim illimitée. Des victimes collatérales d'une opération de vengeance politique qui a mal tourné. Face à la crise, le petit Pravind montre son emphatie " Si tou dimoune coumence fer la grève, bé couma pou roule péi la ? La grève pas ène solution ça !". 

Jusqu'à ce qu'un éclair de génie ne le frappe. Mieux vaut tard que jamais. Deux ans après le démantèlement de la BAI et des promesses non tenues pour rembourser tout le monde. Notre héros du jour et zéro de toujours souhaite taper la bise à Modi, le Premier ministre indien. Pourquoi foutre ? De la " bromance" dans l'air ? Hey mais vous n'y êtes pas. Il il y va pour une requête de financement qui servira à rembourser les détenteurs des plans d’assurances. Un "prêt", un "don", un "emprunt". C'est dit. Le reste n'est pas un problème. Et comme ce pays est géré par la famille dynastique, qui mieux que le paternel pour le remplacer le temps que le fiston ira faire l'andouille en Inde. C'est un des nombreux avantages de ce deal " papa-piti". Chacun a son rôle. L'important c'est que ça reste en famille.

A se demander si à chaque emmerde le petit Pravind compte payer les dettes de l’État en se rendant en Inde et si si l'Inde malgré les liens solides doit casquer pour la mauvaise gestion du pays.

Va falloir peut-être songer à  lui prendre un abonnement  avec vol direct pour New Delhi. Un aller sans retour. Car entre les dommages et intérêts que sont en train de lui coller Dawood Rawat pour la fermeture de la BAI, Betamax pour la révocation de son contrat et autres joyeusetés qui traînent pour toutes les décisions depuis la prise au pouvoir de ce gouvernement. Y'a de quoi réfléchir. Etre aussi incompétent devient problématique. 

La classe politique s'interroge sur la présence indienne dans l'Océan Indien et de ces " dons" de l'Inde par milliards. ( L'Inde vient tout juste déposer un chèque de Rs 12 milliards pour l'avancement du Métro Express et autres projets en cours ). Pas que la classe politique qui s'interroge, La Mauricienne aussi ! Le petit Pravind serait capable de brader Agaléga comme on vend des macatia coco au coin de la rue. 

L’ironie de l’histoire va-t-elle faire ce que SAJ avait reproché à SSR : vendre Diego à Londres pour obtenir l’indépendance. Le petit Pravind va-t-il brader Agaléga à l'Inde juste pour obtenir un ou plusieurs prêts ? 

De retour de New Delhi et dans ses valises Rs 18 millards, une ligne de crédit et un accord signé sur Agaléga. Le gouvernement aura 13 ans pour rembourser ces 18 milliards de roupies avec un taux d'intérêt de 1.8% par an. Avec un moratoire de 4 ans pour rembourser les intérêts, et de 7 ans pour le capital. C'est à partir de 2024 que le pays commencera à repayer les Rs 18 milliards. Quant aux intérêts, le remboursement se fera à partir de 2021.

Mais pas une roupie de l’argent obtenu sera utilisée pour le remboursement des détenteurs du Super Cash Back Gold ou du Bramer Asset Management. Hein ?! Le petit Pravind n’a pas sollicité l’aide de l’Inde pour le repaiement des clients de la BAI. Il travaille sur une proposition concrète qu’il dévoilera dans un mois.
Mais...wait a minute. Il a bien dit qu'il se rendait en Inde pour obtenir un financement pour rembourser les grévistes. Qu'est- ce que c'est que cette embrouille ? Lisez entre les lignes. Maurice ne cèdera pas Agaléga à l’Inde, mais le petit Pravind n’écarte pas la possibilité d’autoriser l’atterrissage des avions militaires tout comme les avions civils.

Lorsqu'on demande de la transparence sur les modalités de ce crédit. « C’est au Premier ministre de décider si les accords entre Maurice et l’Inde sur Agaléga doivent être rendus public ou non ! » Déclaration de Mahen Jhugroo, ministre responsable des îles éparses et Collectivités locales.

N’empêche que les zones d’ombre demeurent. Hormis la piste d’atterrissage et la jetée qui nécessiteront des investissements colossaux. Pourquoi injecter de telles sommes d’argent dans des infrastructures sur une île qui compte 280 habitants ? Du côté de la Grande péninsule on affirme que les infrastructures agaléennes seront utilisées à des fins hydrographiques. L’Inde chercherait-elle du pétrole ? Les raisons officielles mises en avant pour justifier la présence indienne dans la région : la présence de pirates somaliens, de trafiquants de drogue ou encore de braconniers. 

Pour découvrir un autre projet qui intéresse l’Inde de près, il faut se rendre à Albion. Des négociations en cours au sujet d’une plateforme pour le «bunkering» de produits pétroliers. Le but étant d’approvisionner des navires mauriciens, mais aussi indiens. Pour rappel, l'Inde a financé le projet d'un institut océanographique à coup de millions qui sera prochainement inauguré à...Albion début du mois de juin. Un parc marin près d'une plateforme pétrolière ! 



Suivez le ZinfosBlog de la Mauricienne.
Mercredi 31 Mai 2017 - 23:45
La Mauricienne
Lu 598 fois




1.Posté par KLOD le 01/06/2017 17:53

namaste .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter