Société

NRL: L’ATR-Fnaut dénonce des pressions exercées sur son avocat

Si leur conseil juridique a mis fin à leur collaboration en raison d'un conflit d’intérêts, pour l’association, il s’agit d’une violation des règles déontologiques qui ne peut avoir eu lieu que sous la contrainte.


L'ATR Fnaut a convoqué la presse ce lundi pour rendre publique cette situation jugée extrêmement gênante
L'ATR Fnaut a convoqué la presse ce lundi pour rendre publique cette situation jugée extrêmement gênante
L’ATR-Fnaut a déposé sept recours concernant la NRL. Chaque fois, Maitre Cregut, de la SCP Belot-Cregut-Hameroux, était leur avocat. Une collaboration désormais compromise, ce dernier étant devenu le conseil juridique de la partie adverse, à savoir l’Etat. Ce lundi, l’association a convoqué la presse sur ce sujet, avec la volonté de dénoncer les pressions dont l'homme de loi serait victime.

Le conflit d’intérêts aurait commencé à s’installer en septembre dernier, lorsque Maitre Cregut était intervenu pour la préfecture au sujet de l’AIT (arrêté d'interdiction des travaux) du Port. Pour autant, face à l’inquiétude des membres de l'ATR-Fnaut, l'avocat aurait adopté une attitude rassurante. La collaboration s’était alors poursuivie.

Mais le problème d'un conflit d'intérêts est réapparu, de manière plus évidente cette fois, avec la question de l'importation des roches malgaches. "Le préfet a mis en place sa défense avec Me Cregut au plus tôt à compter du référé de la SREPEN, le 1er décembre, explique François Payet, le porte-parole. Or, une semaine avant, c'est-à-dire le 24 novembre, il formalisait notre projet de référé contre le même arrêté qu'il allait défendre ensuite au nom du préfet".

Peu après, le 4 décembre dernier, l’ATR-Fnaut reçoit un mail de Me Cregut leur indiquant de se rapprocher d’un autre conseil, en raison d’un "risque de conflits d’intérêts". Un second courriel en date du 15 décembre confirme cette situation :  "Il nous indique que compte-tenu des conflits d’intérêts et des pressions qu’il subit, il est au regret de cesser notre collaboration", rapporte François Payet. 

"S'il a cédé, c'est qu'il y a quelque chose de grave"

Le porte-parole affirme qu’il s’agit là d’un mépris total des règles déontologiques de la profession. Pour lui, c'est évident, il s'agit d'un choix effectué sous la contrainte. "On ne peut pas croire qu’un cabinet aussi expérimenté se mette dans cette situation volontairement", déclare-t-il, évoquant des pressions externes relevant de l'Etat. "S'il a cédé, c'est qu'il y a quelque chose de grave", poursuit-il.  

Aujourd'hui, l'ATR-Fnaut se retrouve donc dépourvu de conseil juridique. Toutefois, peut-être un peu paradoxalement, les membres de l'association déclarent réitérer leur confiance en leur conseil. "Il n’y a pas encore de faute effective de sa part, il a pris cette position malgré lui, jugent-ils. Il faut sauver le soldat Cregut".
 
Contacté, Me Cregut affirme que les pressions évoquées sont de nature intérieure : "Je parlais de la pression que je me suis mis à moi-même. Je ne voulais pas me retrouver dans un conflit d'intérêts". L'homme de droit assure qu'il s'agit d'une situation relativement fréquente dans les cabinets d'avocats, avant de conclure : "Mais je ne les laisse pas tomber, je vais les mettre en relation avec un confrère."
Lundi 21 Décembre 2015 - 18:58
marine.abat@zinfos974.com
Lu 1573 fois




1.Posté par Étienne vellayoudom le 21/12/2015 19:31 (depuis mobile)
On s'en fout

2.Posté par Badaboum le 21/12/2015 20:32 (depuis mobile)
Beurk, ça sent vraiment mauvais. Des choses à cacher ? En tout cas on peut recommander ce fameux avocat qui semble très intégre et prêt à tout pour faire respecter la loi...

3.Posté par kretyn le 21/12/2015 22:55
Déontologiquement, il ne peut plus défendre personne.... C'est clair qu'il y'a déjà conflit d'intérêt. Que fait le batonnier ? C'est louche ce qui se passe dans ce cabinet depuis qques temps....

4.Posté par RIP le 21/12/2015 23:11
Un avocat qui ne sait pas résister à la pression ça s'appelle du guacamole, faut arrêter le travail de midi à minuit !
...Ou est l'indépendance ?
Mois de décembre maudit pour cet avocat qui n'a que ce qu'il mérite ! La retraite s'impose !

5.Posté par Chris le 22/12/2015 03:28
Post 1 : complètement, tu as raison, pendant ce temps là : béton y coule, galets y mette en place, allez goût à nous

6.Posté par A Me Crégut le 22/12/2015 06:22
Le conflit d'intérêt existait déjà bel et bien lors de votre mission de "conseil" pour l'usine de fabrication de voussoires au port Est.
Vous aviez alors menti à ATR en affirmant le contraire.
Malheureusement, ATR a gobé ce mensonge, ne se doutant pas de votre perfidie.
Car vous saviez également, en défendant la préfecture contre la Srepen, que vous violiez sciemment votre déontologie.
Vous avez trahi votre client.
Vos pressions intérieures auraient dû vous pousser dans un premier temps à refuser de "collaborer" avec le préfet dès sa demande de conseil pour l'usine du port Est.
Elles auraient dû vous pousser ensuite à refuser de "collaborer" de nouveau avec la préfecture dans le référé de la Srepen.
Vos arguments retenus par le tribunal administratif sont d'une pauvreté consternante.
Un élève de première année de droit n'aurait jamais pu pondre un tel navet.
Ce qui, au passage, nous permet de vérifier que le tribunal administratif n'a aucune indépendance intellectuelle et est aux bottes du gouvernement et des majors du BTP mondial.
S'il vous reste toutefois une once d'honneur, quittez définitivement le barreau.
Armand GUNET
"Réagissons !"

7.Posté par pei de mafieux et en danger..!!! le 22/12/2015 07:54
les avocats il faut les trouver ailleurs tout s'achéte ici!!!

8.Posté par pauvre reunion... le 22/12/2015 07:57
ATR FNAUT s'est fait avoir c'est evident...!!!.

9.Posté par Le Jacobin le 22/12/2015 09:34
Ici ce n'est pas la CORSE vous ne risquez pas de prendre une bal dans la tête en sortant du restaurant.
Pression vous avez dit pression comme c'est bizarre. Un cabinet d'avocats qui cède sur la pression signifie que nous ne sommes plus en Démocratie.Vendez votre toge au marché de nuit à Sain-Denis.

10.Posté par @ 6 le 22/12/2015 09:49
Et vous quittez définitivement notre île et foutez nous la paix !

11.Posté par VIVE LA NRL le 22/12/2015 09:51
L-ATR-Fnaut perd son temps! Madame George Pau Langevin et le Premier Ministre ont déclaré que ce chantier ira jusqu'au bout.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales