Société

NRL : Début de l'enquête publique sur le projet de méga-carrière dans les hauts de St-André


NRL : Début de l'enquête publique sur le projet de méga-carrière dans les hauts de St-André
Cette carrière pourrait alimenter près d’un tiers des besoins de la Nouvelle route du Littoral. Le projet d’ouverture d’une carrière d’une superficie de 30 hectares dans les secteurs de Menciol et de l’Hermitage à Saint-André fait depuis lundi l’objet d’une enquête publique d’une durée d’un mois afin de relever les risques environnementaux pour la population, mais également pour la faune et la flore.

Tout comme la carrière Dioré, c’est la société Guintoli, appartenant au groupe NGE et spécialisée dans les travaux publics (terrassement, génie civile) et l’exploitation de carrières (exploitation, réaménagement) qui se chargera de l’exploitation de cette carrière, située dans les hauts de la commune de l’Est.

Les installations projetées de cette méga carrière à ciel ouvert et à sec, située entre 400 et 580 m d’altitude, représentent une surface totale de 33,5 ha pour une aire d’extraction d’environ 21 hectares et une production de "matériaux valorisants" estimée à 7,7 millions de tonnes.

L’accès à l’exploitation devra nécessiter l’aménagement d’une piste sur environ 2,5 km, sur une emprise cumulée de quatre hectares. Un accès intégré dans le périmètre de la demande d’autorisation, d’une durée de six ans et qui sera maintenu après l’arrêt de l’exploitation en accord avec les propriétaires concernés, à savoir la famille Virapoullé.

Avec les quantités extraites (1 à 1,5 million de tonnes par an, soit plus de 3,5 millions de tonnes sur les six années d’exploitation) et les activités de traitement et de vente de matériaux, le projet de carrière sur les sites de Menciol et l’Hermitage pourrait fournir près d’un tiers des besoins en roches de la NRL, faisant du site la plus grosse exploitation de l’île.

Si l’Autorité environnementale reconnaît que le projet de carrière de Menciol et de l’Hermitage est d’un "intérêt économique et stratégique important" pour la NRL, elle craint néanmoins pour la faune et la flore du site. "L’impact résiduel, après application des mesures d’atténuation (R1, R2, R3, R6) est modéré pour la flore, notamment trois espèces (Anthrophyum giganteum Bory, Gleichenia boryi et Phaius tetragonus), modéré pour les rapaces - le busard de Maillard (Circus maillairdi) et fort pour les reptiles - le Gecko vert de Bourbon (Phelsuma borbonica)", écrit l’Autorité environnementale dans son avis du 25 mai 2016.

Concernant l’environnement humain, cette dernière indique que l’exploitation de la carrière "conduira à l’émission de poussières liées aux opérations de minage, au trafic des camions sur le site (300 rotations par jour, ndlr) et au concassage des matériaux", mais aussi "à la production de vibrations et des émissions sonores".

Sur les impacts sur le milieu physique, l’Autorité assure que le risque de déstabilisation des terres "fera l’objet d’une surveillance de la stabilité des talus et des fronts de taille en phase d’exploitation". Mais c’est sur l’incidence sur la ressource en eau que l’Autorité est plus inquiète et assure que le risque de pollution accidentelle est "potentiellement fort". De plus, l’exploitation "va provoquer la modification des écoulements vis-à-vis des bassins versants amont du site", tout comme le risque d’érosion des terrains, "également important".

Mais comme le rapporte l’étude d’impact, une étude est actuellement en cours pour substituer le captage actuel d’eau superficielle particulièrement vulnérable à une pollution de surface par un forage d’eaux souterraines. Ce dispositif, d’un coup de 600 000 euros, "constituerait pour le projet à la fois une mesure compensatoire et une mesure d’évitement au titre de la protection de la ressource en eau potable".

En conclusion, l’Autorité environnementale indique malgré tout que l’étude d’impact "est globalement complète" et "contient les pièces règlementaires" rassemblant "des études spécialisées dans différents domaines". "Cependant, la sensibilité du site et les impacts potentiels de la carrière sur l’environnement laissent des conclusions en suspens sur la prise en compte optimale de l’environnement dans le projet".

Jusqu’au 22 septembre, le public pourra prendre connaissance de cette enquête publique et consigner ses demandes dans les registres ouverts des mairies de Bras-Panon, Salazie, Saint-André et Saint-Benoît mais également écrire au commissaire enquêteur à son siège de la mairie de Saint-André.

Mardi 23 Août 2016 - 15:20
Lu 4430 fois




1.Posté par Pipo chef le 23/08/2016 15:31
Et pendant ce temps le chantier est arrêté d'après télé 1ere!

Mr DR a décidé de ne pas demandé l'avis des Réunionnais sur les carrières, enterrement de 1ère.

Allez promener nous occupe de toute !!!!!!!

2.Posté par Geraldine le 23/08/2016 15:34
j’espère que ce projet de carrière se fera car pour la survie du BTP cela est primordial

3.Posté par Mini le 23/08/2016 15:35
Cette carrière servira aussi pour tout ce qui dit construction bâtiment !!
Il faut arrêter un peu les délires de crier au loup, quand il n’y en a pas !!

4.Posté par Ti tomate le 23/08/2016 15:36
Et comment de moun y veut y fait zot case, l'école zot marmaille ? avec deux ti bois ?
est ce que les ecolo bobo qui pourri la vie de mound na conscience zot cases lé construit dessus des lieux anciennement naturels ?
bref il faut des carrieres on ne pourra pas faire le developement de ce territoire en important des materiaux de dehors !!!!
il faut bien les faire quelque part ces foutues carrieres !!!

5.Posté par gros carrote le 23/08/2016 15:38
Tiens juste pour savoir zot y connait combien de moun la venu cozer pour enquete pubique sur parc national ?????
si la arrive 1000 ben la bien arrivé !!!!
na toujours de mouns pour raler !!! mais une minorité ! laisse a zot !

6.Posté par Arthur le 23/08/2016 15:42
Le chantier doit se poursuivre et il est en bonne voie d'avancement.

7.Posté par mathilde le 23/08/2016 16:28
je ne vois même pas pourquoi enquête publique il en faut c'est tout. Ceux qui n'en veulent pas des carrières, ils proposent quoi? c'est bien de dire c'est pas bon mais ou sont les idées. Non sa fait le fanfaron, sa connait tout mieux que tout le monde. ASSEZ LAISSE LA REUNION AVANCER ZOT MEME LA POU MET A NOU BATONS DAN LES ROUES

8.Posté par A mon avis le 23/08/2016 16:29
Preuve que le dossier NRL a été très mal ficelé avant le début des travaux !

9.Posté par cmoin le 23/08/2016 16:30
Y en a qui veulent absolument ces carrières,mais ça se voit que vous ne vivez pas à côté!!Aveuglé?Manipulé?Ou tout simplement qu'ils ne pensent qu'à eux mêmes?Sans cerveaux?

10.Posté par pipoteur le 23/08/2016 16:30
Ben voilà si à saint André ils sont d'accord pour ouvrir des carrières pourquoi vouloir s'entêter à en ouvrir une à saint-Leu où tout le monde est contre????

ça fait 2 pour Saint André après celle de Dioré! il va faire bon y vivre humm... Et tous ces camions sur le front de mer de saint-denis ça fait rêver...


NRL = chantier mal conçu, mal préparé, merdique en gros :)

11.Posté par sylvianne le 23/08/2016 16:41
a ce rythme la les opposants vont proposer de faire des routes en coton et des maisons arfff pourquoi des maisons tous chez décathlon s'acheter une tente

12.Posté par Oui à la carrière le 23/08/2016 17:11
Cette carrière à travers cette enquête publique doit donner un grand oui. Nous en avons besoin

13.Posté par cmoin le 23/08/2016 17:16
Aux petite mains de la région:si la carrière était prés de chez vous,vous ne la voudrez pas(à part si vous êtes un disciple de DR),alors arrêter de critiquer les autres!!!

14.Posté par cmoin le 23/08/2016 17:18
Il y a des roches à madagascar,comme cela ça n’embêtera aucun réunionnais!

15.Posté par GIRONDIN le 23/08/2016 17:19 (depuis mobile)
Pour 1 000 000 000 € mi veut bien une carrière chez mon voisin !!!!
Après crase, brise, dynamite, explose, racle, eparpille, dilapide bref mi la pas l'air, fait pété Didier !
La dit sera plus jolie après qu'avant.

Mi envoi mon Iban à qui ?

16.Posté par Axel le 23/08/2016 17:20
En lisant l'article de la CGTR et en voyant celui là, je pense qu'il est temps d'ouvrir les carrières ici

17.Posté par cplus le 23/08/2016 17:59
@ cmoin

Prendre roche Mada...
je ne vois pas pourquoi aller les prendre à Mada alors qu'on en a chez nous !!
Annette, si y doit faire une carrière à Saint-Denis, je suis pour !!!

Je ne pense pas que ça se fera à coté de chez moi, je suis en centre-ville !!!

18.Posté par kld le 23/08/2016 19:09
Y aura t'il de la légine au menu ?

19.Posté par JORI le 23/08/2016 19:14
Et pourquoi le sieur Virapoullé, copain de super cumulard D.Robert, ne dit mot sur ce sujet?. D'une part il doit y trouver son compte dans l'exploitation ou d'autre part n'est il pas écrit :"en accord avec les propriétaires concernés, à savoir la famille Virapoullé"??.

20.Posté par JORI le 23/08/2016 19:17
Et qui prendra en charge les fissures éventuelles des maisons environnantes suite aux vibrations des passages de camions et aux minages des sols??.

21.Posté par Cannelle le 23/08/2016 19:57
Il serait temps qu'on ouvre ses carrière pour que les emploi actuel soit préservé

22.Posté par Cannelle le 23/08/2016 19:59
Super cumulard Thierry Robert il serait temps qu'il arrête ses bétises !!!!
Lui qui est soit disant chef d'entreprise Du BTP

23.Posté par JORI le 24/08/2016 00:06
21.Posté par Cannelle le 23/08/2016 19:57
Et quand la NRL sera terminée, enfin si elle se termine, on fait quoi des emplois dans les carrières??.

24.Posté par Dazibao le 24/08/2016 00:18
le public pourra prendre connaissance de cette enquête publique et consigner ses demandes
......................

Comme si le peuple est écouté......................

25.Posté par pipo le 24/08/2016 06:03
Mr DR a décidé de ne pas demandé l'avis des Réunionnais sur les carrières et il à bien raison car
comme à chaque fois tout le monde est d'accord pour avoir une belle route...Mais personne ne veut que les cailloux sortent de devant chez eux!

"bande d'hypocrite"

26.Posté par Nono le 24/08/2016 07:45
Saint André? Super la traversée de Saint Denis, faites partir les camions à 07:15 surtout, c'est la bonne heure...

27.Posté par NRL, oui le 24/08/2016 09:57
La carrière est une nécessité bien au delà du chantier NRL. oui aux carrière

28.Posté par pipoteur le 24/08/2016 10:39
@post25: Je propose qu'on ouvre une carrière près de chez vous puisque vous êtes d'accord,... pauvre mec!

29.Posté par polo974 le 24/08/2016 13:50
Alors que juste à coté de la route du littoral, il y a des millions de m3 de roche massive qui n'attendent qu'à servir...

Comme si la faune et la flore de l'est était moins à sauvegarder que celle de l'ouest...

30.Posté par Demain que ferons-nous ? le 24/08/2016 14:41
Les commentaires précédents sont d'un côté ou de l'autre intéressant. J'en retiens un : que ferons-nous demain pour le secteur du BTP : construction d'école, d'infrastructure routière pour les transports de demain si nous n'ouvrons pas les carrières

31.Posté par tony le 24/08/2016 15:25
je suis choqué que l'on puisse autant se démener pour mettre a mal un chantier mis en place pour l'évolution de la réunion.

32.Posté par Tomatoes le 24/08/2016 15:36
je suis effaré de la naiveté des gens !!! si la NRL n'existait pas, ils n'auraient jamais pris conscience de l'importance de l'industrie du granulat dans le monde économique !!!!! Affligeant !

33.Posté par gerard le 24/08/2016 15:54
a moin mi dit y devrai fait un recensement sak lé pour sak lé contre... par cont kan la route la la fini sak la vote contre zot va pass par la montagne

34.Posté par Mauricia le 24/08/2016 16:20
Les commentaires précédents relatent ce qu'il y a de plus important, enfin le fond du problème comme l'a soulevé le post 30 "Demain que ferons-nous?". ouvrir les carrières c'est important.

35.Posté par JORI le 24/08/2016 20:40
30.Posté par Demain que ferons-nous ? le 24/08/2016 14:41
La question est surtout : que restera t il en carrière après la réalisation de cette NRL. Enfin si elle va jusqu'au bout!!.

36.Posté par Jean Denis Polé-Convette le 30/08/2016 12:34
Non mais allo. Se faire du blé par millions en massacrant la Réunion. C'est quoi ce Jean-Paul ? Il nous en veut ou quoi ? Je viens de lire l'avis de l'autorité environnementale qui dit clairement les risques élevés d'inondation de la ville de Saint-André que ce projet comporte, en plus de l'érosion massive des hauts et de la modification de l'écoulement naturel des eaux. On marche sur la tête ou quoi ? A quoi joue Jean-paul ? A l'apprenti sorcier ? Qui va nous protéger ? Au secours !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales