Politique

N. Dindar à l'UDI: Michel Lagourgue "pas étonné"

Parti il y a deux semaines à la rencontre de François Bayrou (MoDem) et de Jean-Christophe Lagarde (UDI), Michel Lagourgue, conseiller régional MoDem, fait le point après le départ de Nassimah Dindar à l'UDI et la volonté de Thierry Robert de monter son propre parti en vue des Régionales en 2015. Le conseiller régional souhaite la "création" d'une force centriste réunionnaise.


N. Dindar à l'UDI: Michel Lagourgue "pas étonné"
Le constat est là. Le MoDem réunionnais est au plus mal tout comme sa maison mère, sujette à des difficultés financières suite aux dernières déconvenues électorales (ndlr: législatives). "Effectivement il y a moins d'activités, le MoDem a dû réduire les dépenses", explique en substance Michel Lagourgue. Le paysage centriste réunionnais a évolué en l'espace de deux semaines. Parti à Paris rencontrer François Bayrou et Jean-Christophe Lagarde de l'UDI, le nouveau parti de Jean-Louis Borloo, Michel Lagourgue a trouvé une fédération MoDem profondément changée à son retour. Les "piliers" sont partis ou sont en train de partir. D'un côté Nassimah Dindar a décidé de rejoindre l'UDI et de l'autre, Thierry Robert a choisi de créer son propre parti en vue des régionales de 2015 même "s'il n'a pas quitté le MoDem", rappelle Michel Lagourgue.

Michel Lagourgue ne se sent "pas seul", a activé les contacts ces derniers jours et a pris le temps d'analyser. "J'ai contacté tout le monde. J'ai vu Nassimah Dindar, Ibrahim Dindar, Thierry Robert mais également Stéphane Fouassin et Cyrille Hamilcaro (ndlr: Membres du nouveau bureau politique de l'UDI 974)", précise Michel Lagourgue.

"J'étais convié au congrès de l'UDI à Paris mais je n'y suis pas allé"

Avec un MoDem décimé au niveau national, le nouveau parti de Borloo attire. "On essai de voir comment se retourner et organiser des rencontres en dehors des partis politiques. Mais il serait intéressant de créer une force centriste à la Réunion", explique-t-il. De là à prendre sa carte à l'UDI, Michel Lagourgue se veut patient. "Le MoDem j'y reste pour le moment (…). J'étais convié au congrès de l'UDI à Paris mais je n'y suis pas allé. Je voulais me donner le temps de la réflexion", ajoute le conseiller régional.

Sur sa position vis-à-vis de Nassimah Dindar (ndlr: Michel Lagourgue était son suppléant aux législatives sur Saint-Denis), Michel Lagourgue ne se dit "pas étonné". "Elle revient vers Borloo", précise-t-il. Même s'il reconnait que quelque chose lui "échappe" sur sa nouvelle position au Conseil général, Michel Lagourgue ne fera pas de commentaires. Depuis son adhésion à l'UDI, Nassimah Dindar se trouve dans le même parti politique qu'une partie de son opposition au Conseil général, alors que sa majorité est constituée du Parti socialiste, du PCR et des Modérés.

Michel Lagourgue avait récemment quitté l'Alliance au Conseil régional pour se mettre dans une opposition "constructive". Mais dans la majorité de Didier Robert, se trouve Louis-Bertrand Grondin, Gauche Moderne, qui se trouve également être dans le bureau de la nouvelle fédération de l'UDI 974. Pourrait-on voir un rapprochement entre l'ancien conseiller de l'Alliance et la majorité régionale ? "On verra", lance Michel Lagourgue.
Lundi 5 Novembre 2012 - 18:03
Lu 2207 fois




1.Posté par Pas étonant ! le 05/11/2012 19:19
Qui pourrait être étonné que la dame Mangrolia-Juan-Dindar retourne sa veste une fois de plus ?
C'est pas fini ...

2.Posté par Sansblague le 05/11/2012 20:13
C'est l'hôpital qui se moque de l'hospice....En effet, le sieur LAGOURGUE ne s'est-il pas joint à l'Alliance avec le père VERGES? N'a t-il pas défendu les thèses de VERGES?

3.Posté par noe le 06/11/2012 05:38
Elle est libre d'aller où elle veut !

" Pourquoi se jeter à l'eau avant que la barque n'ait chaviré ? "
Proverbe Chinois

4.Posté par Pierre Henri Ravaux le 06/11/2012 06:23
Quelle est la différence entre une personne qui fait de la politique son métier, et une autre qui se lance à l'assaut des électeurs par conviction ? Le calendrier et le temps qui passe. Nassimah Dindar n'a pas de temps pour la réflexion. Elle est condamnée à (souvent mal) agir pour sauver sa peau.
Michel Lagourgue est dans une autre dimension. Plus vraie, plus rassurante pour la démocratie. Avant de foncer pour son intérêt personnel, il se pose, il réfléchit, il rencontre ses alliés. L'une est un sniper fou, l'autre par souci pour le plus grand nombre, tente de rassembler. Pour moi le doute n'est pas permis. Si Michel Lagourgue rejoint l'UDI, ce que je souhaite, c'est à lui que revient la direction départementale. Finie les combinaisons. Que le centre version réunionnaise ait droit à un vrai ancrage et non à des calculs politiciens.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales