Politique

N. Dindar : "Les classes moyennes et les familles, victimes de la réforme annoncée"

La présidente du Conseil Général, Nassimah Dindar, fait part, à travers un communiqué de presse, de son inquiétude vis à vis de la réforme gouvernementale sur la politique familiale. Voici le texte dans son intégralité:


N. Dindar : "Les classes moyennes et les familles, victimes de la réforme annoncée"
"
Le gouvernement vient d’annoncer la réforme de la politique familiale qu’il préparait depuis plusieurs semaines. S’il conserve l’universalité des prestations familiales, il vient, une fois encore, de porter un rude coup aux familles des classes moyennes.

En effet, le gouvernement a décidé de passer le quotient familial de 2000 € à 1500 €. Si les chiffres demandent à être affinés, il semblerait qu’une famille sur six (et non une famille sur 8 comme l’a déclaré le Premier ministre) verrait ainsi ses impôts augmenter en moyenne de plus de 700 € par an dès l’an prochain.

Par ailleurs, et la mesure est peut-être davantage encore critiquable, le gouvernement a décidé de durcir les conditions d’attribution de la PAJE et du congé parental. Des précisions doivent évidemment être apportées, mais quoi qu’il en soit, on peut supposer que ces mêmes familles seront prises en ciseaux entre une hausse d’impôts d’un côté et une augmentation conséquente des frais de garde de l’autre.

Dès lors, il est fort probable que nombre de couples seront dans l’obligation de demander à l’un des conjoints de cesser son activité professionnelle. Et l’on sait qui sera amené à faire ce choix, aux conséquences professionnelles importantes. Les femmes, qui ont eu tant de mal à accéder à la vie active, pourraient devoir y renoncer du fait de cette attaque gouvernementale dirigée contre les familles !

J’appelle donc nos parlementaires, et particulièrement nos députées et sénatrice, à faire preuve de vigilance et à veiller à ce que d’une part, les classes moyennes ne soient pas, une fois de plus, considérées comme des privilégiées et que d’autre part, les intérêts des familles et des femmes en particulier soient bien préservés.

"
Mardi 4 Juin 2013 - 11:34
Lu 1799 fois




1.Posté par kersauson (de) P. le 04/06/2013 11:49
et alors elle propose quoi la mere?
apres l etat cata ds lequel son dalon sarko a laissé la France..

hollande protège notre systeme social et retraites un maximum de temps.
il faut alors ré équilibrer entre les riches et pauvres
les classes moyennes sous 5000e ne st pas affectées, ou tres peu, cx au dessus c'est NORMAL
sous sarko c etaient les Blings Blings qui etaient privilégiés

veut elle que Hollande fasse comme en grece portos espagne ?? suppression de ts les avantages sociaux !!
ou comme en allemagne ou le chomage est indemnisé 12 mois maxi, ou le boss decide du salire que MERITE de recevoir son nouveau CDD !!

la seule chose que Hollande doit OSER cest mettre les retraites des fonctionnaires au meme niveau que le privé! TOUS EGAUX

et supprimer les departement DONC le CONSEIL GENERAL et DONC
le POSTE à DINeDAR

2.Posté par SOLEIL le 04/06/2013 11:56
Bonne nouvelles pour les Réunionnais et Réunionnaises, les élections Municipales approchent, et tous les Hommes et femmes politiques sont de sortis.
Cela fait un moment que l'on ne les avait pas entendu.
Réunionnaises et Réunionnais, réfléchissez bien avant de voter et d'écouter tout ces menteurs et menteuses.
Cette femme qu'a t'elle fait pendant où que fait elle pendant son mandat? De quel bord politique est elle? Droite? gauche? Centre? Ou autre?

3.Posté par NON! le 04/06/2013 12:50
On la savait girouette, on la sait désormais cruche.
Nassima DINDAR profite encore d'un auditoire limité en terme d'instruction pour faire passer des idées fausses.
Ce sont bien les ménages aisés qui devront passer à la caisse et non les classes moyennes.
Peut-être que pour elle qui doit brasser des dizaines de milliers d'Euros par an, gagner 6000 à 7000 € par mois constitue la classe moyenne?
Enfin, soyons sérieux, au delà de 5000€ mensuels on peut facilement parler de ménage aisé! Quelle que soit son lieu de résidence!

4.Posté par moteur!!! le 04/06/2013 13:10
avec le vent qui fait en ce moment la girouette doit se régaler..??

5.Posté par Grateur d''''''''''''ki pro le 04/06/2013 13:42
Dans ce pays il y a deux entité qui travaillent....ceux qui se lèvent tôt pour payer les factures...et le pognon qu'on leur vole.

6.Posté par polo974 le 04/06/2013 14:15
c'est quoi ce délire sur le devoir s'arrêter de bosser ? ? ?

il faudrait brancher les 2 neurones ensemble avant de causer...

7.Posté par spp le 04/06/2013 14:16
depuis quand le sort des classes moyennes est son problême

8.Posté par CADET le 04/06/2013 14:29
Madame DINDAR a bien raison : il suffit de lire les articles de la presse et l'édito de ce matin d'un certain journal pour se rendre compte que les classes moyennes seront bien affectées par cette réforme. Une fois de plus, ce seront les mêmes qui paieront ! On est bien dans le dogmatisme de François Hollande qui avait dit durant la primaire qu'à 4000 euros on était riche.

9.Posté par @SOLEIL le 04/06/2013 14:32
SOLEIL, votre Madame savait prédire l'avenir. Elle ne vous a pas appris à relire le passé avant de dire n'importe quoi ? regardez ne serait-ce que sur les archives de zinfos (ce ne doit pas être trop dur) et vous verrez qu'aussi bien maintenant que sous l'ancien gouvernement, Nassimah Dindar intervient assez souvent et toujours pour défendre les intérêts des Réunionnais. Le précédent communiqué, si ma mémoire est bonne, était en défense du RSTA : elle était d'ailleurs la première politique à réagir !

10.Posté par @polo974 le 04/06/2013 14:34
Ok, branchez vos neurones : si le pouvoir d'achat diminue, si les impôts augmentent, si les frais de garde augmentent, si le congé parental est plus restrictif : de plus en plus de femmes seront contraintes d'arrêter de travailler pour se mettre à garder les enfants. Un enfant de dix ans le comprend...

11.Posté par DOM le 04/06/2013 14:42
gouverner c'est choisir Madame

12.Posté par DOM le 04/06/2013 14:50
Peu être mais c'est au dessus de 5350 € je pense pas que ça concerne beaucoup de Réunionnais
il y aura en plus 275 000 places dans les crèches

13.Posté par SOLEIL le 04/06/2013 17:16
Cette Girouette avec le vent ne sait sur quel pied danser

14.Posté par stringficelle le 04/06/2013 18:07
Elle nous fait bien rire la Dinedar de parler des classes moyennes quand elle se touche un gros salaire dans le SPLA qu'elle a fait comme Didier robert, en plus de ses indemnités de présidente du conseil général. Sans compter tout le reste.

Quelqu'un était -il au courant que la dindedar voulait mettre tous les conseillers généraux dans la commission permanente du département avec les primes qui vont avec ? Y a t-il des journalistes d'investigations sur Zinfos ou à la Réunion en général ?

15.Posté par Michel le 04/06/2013 18:40
Nassimah, ce n'est pas vous qui avait dit aux pompiers avec 4000€, qu'ils étaient riches. En publiant leur salaire qu'ils ont travailler .
Vous voulez un mandat, alors basta, arrete de vendre du vent, car les fonctionnaires risquent de payer cher de vos conneries. Ca devrait peter juste avant les élections comme ça on pourra balayer ces elus qui ne savent pas ce qu'ils veulent.

16.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 05/06/2013 11:29
La Vraie Girouette, a au moins l'avantage de donner le sens du vent, a défaut d'opinion personnelle...
la "notre" s'affole, depuis que même le vent la boude ... Elle nous sert a quoi, alors ?

17.Posté par Qui peut le plus peut le moins. le 05/06/2013 11:58
Je vois que vos services comptables, votre cher comptable et vous-mêmes êtes plus prompts à dégainer des approximations chiffrées pour critiquer sans vergogne. Si votre expertise était de bon aloi, l'ARAST ne serait pas dans l'état qu'on lui connaît. Vous n'auriez pas accordé 10 millions d'euros à une association qui avait plusieurs millions d'impayés, et représentant plus de 4 fois votre subvention. Parce que le miel n'étanche pas l'amertume de la vie, les gens de l'Arast s'en souviendront

Si vos comptables du CG974 et votre cher comptable étaient des experts dans le conseil à votre bénéfice et pour celui de la Réunion, comment cela se fait-il que pendant plusieurs années, le SDIS 974 a pu percevoir des primes indexées induement ?

Donc, ne jouez pas la grande, restez dans votre jardin du machiavélisme local, continuez à manoeuvrer pour rester au pouvoir et à jouer des coudes avec l'opposition pour décrocher le Saint-Graal dimanche 9 juin à la Convention de l'UDI, mais SVP, épargnez nous vos évaluations subjectives et non désintéressées.

C'est au pied du mur que l'on juge le maçon. L'Arast et le SDIS 974, sont suffisants pour évaluer votre expertise financière financier. Rappelez-vous que vous tenez à un fil, par votre duplicité politique naturelle. Viendra le temps de la triste réalité : le dilemme futur aura raison de votre excellent parcours politique.

18.Posté par polo974 le 06/06/2013 18:25
""" si le pouvoir d'achat diminue, si les impôts augmentent, si les frais de garde augmentent, si le congé parental est plus restrictif """
ça fait beaucoup de si en plus... et avant de provoquer un bilan négatif, il y a de la marge.

comme ça n'impacte que ceux qui touchent plus de 5 à 6 k euro, ce n'est pas ça qui va les obliger à arrêter de bosser (sauf si c'est pour passer au travail au noir).

par contre, un peu moins de gros 4X4 de iphone et de vacances à Maurice peut-être...


donc mes neurones sont bien fonctionnels...

19.Posté par cris974 le 08/06/2013 11:03
Depuis des années, y compris lorsque la droite dont elle faisait parti (maintenant elle ne sait même plus où elle habite ,) les gouvernements ont pris des mesures qui n'affectaient que les classes moyennes et les familles.
Il faudrait qu'elle se réveille la Présidente "perpétuelle à tout prix" et qu'elle regarde la réalité en face.
Mme DINDAR retournez à votre message et laisser la place AUX JEUNES comme beaucoup de vos collègues devraient le faire. Un jour s'appelle DEMAIN pensez-y. !!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales