Faits-divers

Mutation des policiers ultramarins: Lettre commune des syndicats à M. Valls


Mutation des policiers ultramarins: Lettre commune des syndicats à M. Valls
Ce dimanche, la députée de la Réunion, Ericka Bareigts, était à Paris pour rencontrer les représentants du collectif GPX974 et plusieurs syndicats de police, au cours d'une mobilisation des fonctionnaires de police ultramarins.

Le collectif GPX974 réclame plus de "transparence" et une modification des critères de mutations pour les fonctionnaires de police ultramarins de métropole. Le combat mené conjointement entre la députée Ericka Bareigts et les représentants du collectif remonte à plus de six mois et le rassemblement a permis de passer à une étape supplémentaire. "Avoir les syndicats auprès du collectif est important. Jusqu'à présent ils étaient seuls.Tout le monde est d'accord, y compris les syndicats de police, pour réclamer que de nouvelles mesures en matière de mobilité soient mises en place pour les fonctionnaires de police ultramarins", explique Ericka Bareigts.

"Les règles étaient jusque là défavorables", rappelle-t-elle. "On est tous d'accord sur les propositions nouvelles en revenant à la règle sur l'ancienneté de la demande et non administrative. On reviendrait également sur la bonification des 1000 points", ajoute la députée de la 1ère circonscription.

A la fin de la mobilisation, une proposition unanime a été faite. "Nous allons faire une lettre commune, syndicats, collectifs et politiques, que nous allons envoyer envoyer à Manuel Valls (Ndlr: Ministre de l'Intérieur), ce qui aura peut-être pour conséquence de changer la circulaire en matière de mutation", conclut-elle.
Lundi 25 Février 2013 - 17:28
Lu 2858 fois




1.Posté par mi marche ec Melenchon le 25/02/2013 16:49
ca se passe de commentaire...

http://www.mediapart.fr
29 janvier 2013
Quatre mois après le scandale des ripoux de la BAC Nord à Marseille, l'ensemble des policiers mis en examen ont repris le service.

(...)
L'un des policiers, qui avait alerté sur les dérives de ses anciens collègues, n'a, lui, toujours pas pu réintégrer la police.

2.Posté par durandal le 25/02/2013 19:26
Je croyais moi pauvre con , que la France était un grand pays, et que lorsque l'on tente un concours national, on choisi selon son rang et ensuite les mutations interviennent dans une cadre réglementaire de la fonction publique, y déroger impliquerait une atteinte à la constitution qui dit que tout citoyen est égal.
mais avec tonton la guimauve va savoir Charles à se dégouter d'être républicain égalité etc etc

3.Posté par Bidule le 25/02/2013 19:58
On voie de suite le racisme qui ce dessine de cette réunion, dans quelque année tout le monde sera trop blanc pour résider a la Réunion.

4.Posté par Réunionnais d'abord le 25/02/2013 20:07
Ils ont raisons de demander leur mutation sur LEUR ile natale! Pourquoi d'AUTRES personnes pourraient-elles venir s'installer sur l'ile et pas les REUNIONNAIS????
Il faut arréter de dire que les réunionnais sont feignants! Regarder combien de créoles sont en "Métropole" a travailler dans l'espoir de rentrer un jour (le plus rapidement possible) au pays?
Mon mari est agent hospitalier et attend sa mutation dans un hopital depuis 5 ans...mais pour lui, réunionnais pure souche, il n'y a jamais de place...nous apprenons cependant quelques semaines plus tard que le CHU a embauché des agents venus de Métropole.
Bref, tout sa pour dire que le créole est toujours rabaissé face aux "gros blancs" qui pullulent sur l'ile comme le choléra!
Merci de publier mon commentaire...ce n'est que la vérité, admetter le!!

5.Posté par Tanbi le 25/02/2013 20:26
C'est quoi cette histoire de 1000 points ? Il faut une priorité absolu de retour pour les réunionnais comme cela existe dans certaines administrations point barre.

6.Posté par Bravo ! le 25/02/2013 21:30
Félicitations pour votre action madame Bareights ! Je vous suits sur votre Facebook tous les jours et ça c'était hier déjà ! Action en temps réelles ! Vous êtes pas fatigués ? Je suis fannnnnn !

7.Posté par mary le 25/02/2013 21:41
je suis POUR à 200 % nout pays i reste nout pays

8.Posté par BEGGUY le 25/02/2013 21:50
BSR il y a pas des policiers madame le député de st Denis il y a aussi les profs 974 eux aussi veulent rentré il faut parlé pour tous les Réunionnais et Réunionnaise vous êtes les portes paroles pour la population et ceux qui attendre plus de 20 ans pour rentré dans l ile il faut défende tous les réunionnais et réunionnaise qu 'il veule rentré MADAME LE DÉPUTE PAS UNE MAJORITÉ DE FONCTIONNAIRE

9.Posté par On croit rêver! Alé le 26/02/2013 02:32
A 4: il faudrait consulter un psy pour en finir avec vos problèmes de complexe d'infériorité et de xénophobie..

10.Posté par lulu le 26/02/2013 05:22 (depuis mobile)
les mutations... 5% de chance 95% de copinage

11.Posté par Miss Émilie Jolie le 26/02/2013 07:28
Faut pas oublier que certains dans ce collectif son carriéristes c'est a dire:
- plus tu montes de grades plus tu augmentes les chances de ne pas retourner à la Réunion
- dans ce collectifs certains veulent la carrière et la mutation le beurre l'argent on peut pas tout avoir...faut choisir après tous ne sont pas logés à la même enseigne...

12.Posté par LOR-HEIN le 26/02/2013 09:27
Application de la Loi Française, un point c'est tout !

13.Posté par @2 le 26/02/2013 09:39
"les mutations interviennent dans une cadre réglementaire de la fonction publique, y déroger impliquerait une atteinte à la constitution qui dit que tout citoyen est égal.
.........................................................................

Il faut rappeler que c'est SARKO qui a changé les règles. Avant vous preniez rang à la date de la demande et priorité était donné aux originaires de chaque région, je dis bien de chaque région (les chtit's étaient prioritaire pour le Nord, etc....). Toutefois, et ce seulement pour l'outre-mer, SARKO a changé la règle: plus de priorité aux originaires, c'est l'agent le plus ancien qui demande une mutation qui l'emporte et ainsi on a vu des métros en fin de carrière (à un an de la retraite et même six mois) sortir du fin fond des provinces françaises (fuyant un divorce, une bavure), déposer une première demande de mutation pour la Reunion et passer devant tout le monde, alors même que l'on savait qu'à l'arrivée, vu l'âge et les motivations, l'agent ne serait pas "disponible". Voilà ce qu'à fait le soit disant excellent ministre de l'intérieur qu'était Sarko. Il a cassé ce ministère, ne pensant, en changeant encore les règles, qu'à y installer un contre pouvoir syndical, par la création de syndicats dévoués à sa cause....avec aux commandes Guéant et Gaudin....C'est cela la réalité....

SARKO n'a donc fait que déroger à la régle de l'équité....

14.Posté par paul le 26/02/2013 10:10
La Réunion est un département. Lorsque l'on passe le concours on sait qu'il faut patienter pour espérer revenir chez soi. Voici encore un bel exemple de passe droit et de discrimination.
Priorité pour ceci, priorité pour celà.... Un bel exemple d'égalité... Pauvre France

15.Posté par AUDREY le 26/02/2013 10:25
post 9 : post 4 dit la verité et vous lui dites qu'elle est compléxée? quel rapport? c'est la pure verité dans la police aussi c'est pareil plein de gens venus d'ailleurs ont des places ici alors que la plupart des reunionnais se tuent las bas a cause de la depression et rentrent effectivement a la reunion , mais mort!!!

16.Posté par Collectif OUBLI PA NOU le 26/02/2013 10:37
Nous voudrions juste dire que : il est vrai que notre Députée Erika BAREIGTS a fait la proposition d'une lettre commune signée par Toutes, par Tous à l' adresse du Ministre de l'Intérieur. Hélas ! le syndicat ALLIANCE a refusé d'être signataire de cette lettre qui reflétait l'unanimité des présentes, des présents de toutes tendances politiques. Il n't avait que 2 syndicats représentés.
Nous reviendrons sur cette Belle Réunion et ses enseignements.
Nous avons noté avec joie que les animateurs de ce mouvement ont montré, démontré qu'ils étaient des RESPONSABLES et que leur demande était JUSTE et HUMAINE.
Nous avons remarqué que des éléments juridiques et constitutionnels ont été communiqués et qu'il est regrettable que les applications de ces directives ne soient pas appliquées.
Exemple : l'Article 72 , l' Article 73 de la CONSTITUION FRANCAISE. L'article 349 du Traité de LISBONNE .
Autre exemple : ce que demandent ces compatriotes ce n''est que ce qui se passe à l' EDUCATION NATIONALE pour les mutations.
Devons-nous constater qu'il y a des Fontionnaires de seconde zone .
Et VIVE l' EGALITE, LA FRATERNITE et LA LIBERTE.

Nopus devons aujourd'hui demander les applications des ces directives Européeennes et ces Articles de la CONSTITUTION FRANCAISE.

Aimé TECHER

porte-parole du collectif OUBLI PA NOU en Métropole

17.Posté par 974 le 26/02/2013 13:08
Je ne comprends pas pourquoi on traite de Réunionnais qui souhaitent rentrer dans leur département de raciste.En métropole un gars du Nord qui veut avoir une mutation dans les régions du Sud, il faudra qu'il se lève de bonne heure...Je veux dire par là que le problème est le même...on ne les traite pas de raciste pour autant....Je pense (et cela ne tient qu'à moi) qu'il est tout à fait légitime qu'une personne qui soit d'origine d'un département soit prioritaire pour rentrer dans son département...

18.Posté par yannick le 26/02/2013 16:47
Durandal, pour traiter les gens de manière égalitaire, il faut prendre en compte leurs spécificités. C'est le cas pour les impôts (tu payes en fonction de tes revenus, du lieu où tu habites...), cf. les mesures de discrimination positive en sont un exemple (parité homme/femme, emplois réservés aux chômeurs longue durée... Après il y a des territoires français nouvelle calédonie je crois, ce sotn des citoyens français mais il y a un recrutement local pour la douane, la police en plus des concours nationaux.. (cf art. 74 de la constitution).
Il y a des inégalités qui doivent être rectifiées, c'est aussi ça cette valeur de la République... dans ce cas, les domiens sont loin de chez eux. Un billet d'avion pour la réunion ou la martinique c'est pas le même prix qu'un preum's pour faire un lille - marseille...

19.Posté par Arkebuse le 26/02/2013 21:01
Il n'est peut-être pas inutile de rappeler que le Gouvernement s'est d'ores et déjà engagé à changer les règles en matière de mutation des fonctionnaires originaires désirant regagner leur île natale. Les modifications doivent concerner les policiers mais aussi tous les autres corps de la fonction publique.

Je crois d'ailleurs que Patrick Lebreton sera très prochainement nommé par le Premier Ministre comme parlementaire en mission pour formuler des propositions concrètes sur le sujet. Affaire à suivre donc !

20.Posté par DEFOC le 27/02/2013 16:35
On entend parler de racisme, en parlant de la réunion, c'est assez choquant!!! Je ne vois pas comment on peut qualifier de raciste une telle population. Notre combat est plus que légitime. On souhaite simplement arrêter justement ce système injuste qui ne permet de muter qu'un réunionnais sur 20 nouveau postes à la réunion. et il ne faut pas oublier que le nombre de contrats y est pour quelque chose. OUI c'est légitime qu'étant d'une région ou d'une autre on souhaite rentrer dans cette région après 10 - 15 voir 20 ans à Paris. Je ne considère pas un collègue toulousain comme raciste parce qu'il essaie de rentrer sur toulouse!!! Je ne comprends mm pas qu'on puisse penser comme ça. ARRETEZ DE DIRE NIMPORTE KOI. SOYEZ OBJECTIF. SOUTENEZ NOUS DANS CE COMBAT PLUS QUE LEGITIME. Merci aux députés qui apportent leurs soutien (ERIKA BAREIGTS, Aimé TECHER (OUBLI PA NOU), Les syndicats...signataires et qui parlent pas pour rien dire. Enfin les gars du collectif Merci et continue coma...NOU TIEN BO NOU LARG PA!!!

21.Posté par mary le 27/02/2013 19:05
post 16 : mettez en ligne une pétition pour un soutien populaire réunionnais ! ne lachez rien ; bon courage à tous et à toutes

22.Posté par Tanbi le 27/02/2013 19:37
20- A un collègue qui me faisait remarquer qu'un Marseillais muté à Lille subit le même déracinement que les réunionnais exilés en métropole .

Je lui répondu ceci : "lorsque j'ai fait mon service militaire en métropole, les week-ends mes copains de chambrée pouvait rentrer chez eux, tandis que moi je restais à la caserne sans possibilité de revoir les miens pendant un an". Voila la différence...

23.Posté par L''Ardéchoise le 27/02/2013 22:59
Ah bon, pas du racisme ? Je cite (post 4) "le créole est toujours rabaissé face aux "gros blancs" qui pullulent sur l'île comme le choléra".
D'autant que cette dame (puisque l'on sait désormais que c'est une dame sous ce pseudo) raconte n'importe quoi. Un "Agent hospitalier (ASH ? brancardier ?) aura du mal à revenir, non pas parce qu'on embauche de préférence des métros, mais parce que ça se bouscule au portillons des hôpitaux et autres cliniques, maisons de retraite etc...
Juste en passant, il y a des Réunionnais contents d'être en France, qui veulent y rester et pour lesquels leur île est une destination vacances.

24.Posté par zoreole le 28/02/2013 08:23
Moi je dit qui demande rien à rien. Si obtienne gagne cause tant mieux.

Après ,il faudrait que tout le monde est les même droit ,si possible.(police ,gendarme,pompier,hospi,territorial,fonctionnaire etc.....)

Mois personnellement ma femme travaille a la réunion en hospi et moi vu mon métier je suis muté et on est obligé de faire du célibat géographique.Bref ma vie quoi....

Sinon

nout péi la Reynion ou nana tout nation , alors arrêter avec vos préjugé ou même votre racisme du métropolitain et autre...Sérieusement !!!!! :@

25.Posté par rougailsaucisse le 28/02/2013 19:27
eh bien, moi, j'ai bien fait une petite dizaine d'année en Seine-st-denis, et je n'en suis pas morte; je suis rentrée il y a deux ans, et ma foi, j'ai respecté l'esprit du concours: il était national, pas académique, que je sache! Et le pire, c'est que je ne regrette rien: j'ai beaucoup appris dans ces conditions, et cela m'a permis de .. grandir, mûrir et apprécier mon pain blanc.

Pas très courageux, nos concitoyens et congénères, ici! Sans parler du repli identitaire qui se profile: la Réunion est en train de changer et de se refermer sur elle-même, avec sa langue régionale, ses traditions et son opium du peuple! Il est loin l'époque où nous voulions partir pour réussir et parler en bon français, s'émanciper de ces schémas insulaires!

26.Posté par Tanbi le 01/03/2013 06:00
25 - Totooo ... Lo tantine la parti en Seine-St-Denis pou appren' koz fransé...

Il va falloir maintenant vous émanciper des schémas insulaires... de l'Ile de France.

27.Posté par DEFOC le 01/03/2013 13:54
2: si ou té encore la et que ou navé aucun espoir de rentrer ou parlerai com ça? Y di pa ou y fo pa faire un temps su paris mais perso fé plus de 12 ans, donc si moi té rentré depuis deux ans seré plus facil cose com ou. Pens ça ki bataille et que la pa enore u ote chance.....

28.Posté par rougailsaucisse le 01/03/2013 17:03
@ Tanbi: le moucatage (un tel se prend pour un zoreil, l'autre se prend pour ce ce qu'elle n'est pas...): c'est tout ce que peut proposer certaines ressortissants de notre belle île, si hospitalière et si tolérante!
Au lieu de moucater, réfléchissez un peu en tant que citoyen républicain: un concours est national, point barre! Et de quel droit certains accepteraient de jouer le jeu, et d'autres non! où est l'égalité? Laissez-moi vous dire, Môsieur le moqueur, je n'ai pas attendu de vivre sur Paris pour parler le français!

29.Posté par Tanbi le 01/03/2013 19:56
28 - Wouah tout de suite. i casse lé cui té...

Allez sérieusement, plusieurs petites choses :

D'abord mettre en valeur sa langue régionale n'est pas le signe d'un repli identitaire. Les bretons basques et corses sont plutôt fiers de leur langue et traditions non ? Pourquoi voudriez vous que ça soit différent ici ?

"eh bien, moi, j'ai bien fait une petite dizaine d'année en Seine-st-denis, et je n'en suis pas morte"

Faites quand même attention à ce que vous dites, car dans la police certains en sont morts hélas par suicide.

En réalité, compte tenu du taux de chômage ici, nos jeunes sont tentés par les concours administratifs. Mais la difficulté pour certains, c'est l'éloignement, qui n' a pas de comparaison avec ce que peut subir un collègue métropolitain.

En conséquence, il n'y a aucune injustice à vouloir de réserver le peu postes disponibles ici aux réunionnais qui souhaitent revenir au pays.

30.Posté par rougailsaucisse le 03/03/2013 14:07
@ Tanbi: merci de laisser parler la raison que de laisser parler l'ironie facile et puérile de certains "gentils" créoles. Je défends le français car tout simplement j'enseigne cette langue que j'ai apprise à l'école de la république; et comme je le répète souvent à mes enfants, une langue identitaire ne peut s'exporter alors que des langues dominantes culturellement et économiquement parlant sont des portes vers un avenir assuré; en gros parler breton, c'est bien pour soi, mais ne vous permet pas de travailler à Londres, ni réussir un concours prestigieux de grande école. Soyons ambitieux et ayons les pieds sur terre. La dedans, il n'y a ni racisme à l'envers, ni honte, ni quoi que ce soit. C'était le discours de mes parents et c'est le miens. D'ailleurs, je parle deux langues étrangères..que j'enseigne à mes enfants.

31.Posté par Tanbi le 03/03/2013 14:54
30 - Personne ne prétend que le créole réunionnais est une langue internationale et finira par s'imposer sur la planète. Ce n'est pas le propos.

Je dis juste que pour mieux s'ouvrir au monde il faut être en phase avec ses racines et on est certainement pas très bien dans ses basketts si on a un peu honte de sa propre culture.

Ensuite, je pense que si on apprécie une langue uniquement par rapport à son efficacité économique, on se trompe.

Car si c'est ça le seul objectif de l'apprentissage d'une langue, je vous suggère d'abandonner tout de suite le français au profit de l'anglais et du chinois.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:45 Saint-Louis: Un conducteur heurté par un bus

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales