Société

Mutation des enseignants : Pour Nou Lé Kapab, des solutions "existent"

Une délégation d'enseignants et de l'association Nou Lé Kapab a été reçue hier par la conseillère parlementaire du Premier ministre Manuel Valls et le conseiller de la ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin, pour aborder la question des enseignants lors de la prochaine rentrée. Pour l'association Nou Lé Kapab, des solutions "existent" pour embaucher des Réunionnais à La Réunion dans le secteur privé ou public. Voici leur communiqué :


Gilles Leperlier, président de Nou Lé Kapab
Gilles Leperlier, président de Nou Lé Kapab
"Lors de cette audience, Nou Lé Kapab et les enseignants ont dressé la situation sociale de La Réunion et ont exposé leurs propositions pour la priorité à l'embauche des Réunionnais et des personnes de La Réunion. Dans le secteur privé et public, malgré les annonces du chef de l'Etat il y a un an à La Réunion, des postes continuent d'échapper aux réunionnais. C'est le cas notamment dans l'Education Nationale où, à la prochaine rentrée, 122 professeurs stagiaires seront mutés en France hexagonale , alors que, dans le même temps, 397 enseignants arrivent.

Un échange avec les conseillers ministériels, sensibles à la situation, a permis d'approfondir les solutions à apporter.  A la suite de cet entretien, il apparait clairement qu'il existe des leviers qui permettent d'améliorer le système des mutations.

Depuis plus de 30 ans, le système de mutations a pénalisé les Réunionnais dans la fonction publique. Aujourd'hui, des milliers de Réunionnais ont fait le choix de travailler dans la fonction publique à La Réunion et restent bloqués par le système. Où est donc l'égalité réelle ?

A La Réunion, du fait de l'augmentation de la population, les besoins en personnels dans la fonction publique vont continuer à augmenter. Cela se traduit notamment par 13.000 heures supplémentaires dans l'Académie de La Réunion. C'est bien la preuve que des besoins existent et que des postes peuvent être créés.

A la prochaine rentrée scolaire, l'académie va accueillir 397 enseignants entrants. Combien d'entre eux ont de réels intérêts matériels et moraux à La Réunion ?
 
Enfin cette année, à cause de la double réforme mise en place par le ministère, le nombre de stagiaires est plus important que les années précédentes. Face à cela, le ministère n'a pas compensé par un ajustement des postes disponibles. Face a cette situation exceptionnelle, quelles mesures exceptionnelles seront prises par la Ministre de l'Education Nationale ?

A la veille de l'arrivée   de la Ministre de l’Éducation Nationale Najat V allaud-Belkacem dans notre île, des mesures peuvent être prises dès la prochaine rentrée scolaire pour mettre fin à un système injuste qui n'a que trop duré.

Nou Lé Kapab et les enseignants restent mobilisés et attendent des réponses claires et précises de la ministre de l'Education Nationale".

 
Vendredi 12 Juin 2015 - 11:11
.
Lu 1577 fois




1.Posté par @ Mytho le 12/06/2015 12:18
En passant le concours , les 122 professeurs stagiaires qui seront mutés en France hexagonale le savaient .

Prenez-le comme si vous alliez faire votre service militaire pour 18 mois !

Les anciens soldats des années 60 , 70 , 80 , 90 , 2000 savent c'est kwa 12 mois sans la famille , pas de piment !

2.Posté par maçonnerie le 12/06/2015 12:21
un des leviers principaux, c'est la suppression des congés bonifiés, c'est à masse salariale constante, le recrutement de 30% de professeurs en plus avec la fin de la sur rém, c'est aussi une obligation de mutation pour un premier poste en France Métropolitaine (les voyages formant la jeunesse) mais la certitude de rentrer au bout d'une durée fixée à l'avance, ne pouvant excéder 5 années.

en donnant l'exemple, on peut effectivement faire avancer pas mal de concepts.

3.Posté par Zeb BULO le 12/06/2015 13:25
Depuis quand le "système" serait-il injuste ?

Si on passe un concours national, on doit accepter les termes du contrat. Ils ne veulent pas quitter la Réunion parce que papa, momon, la femme, les enfants, le chien et que sais-je encore, reste sur l'ile ! Et bien qu'ils ne passent pas le concours.

Je voudrais bien connaitre le classement de ces fonctionnaires locaux qui réclament un poste à la Réunion ? Probablement des médiocres !

4.Posté par couillonisse le 12/06/2015 14:40
allez les petit réunionnais casaniers , allez faire un tour en métropole çà vous fera du bien de sortir des jupes de papa et maman et comme çà vous commencerez à grandir un peu :) Mais je vous comprends il est tellement plus aisé de profiter de l'argent de ses parents le plus longtemps possible ;)

5.Posté par maçonnerie le 12/06/2015 15:35
3.
en quoi cela te gène, zebulon, qu'il dénonce l'injustice du système post concours dans l'affectation ? que les réunionnais soient affectés préférentiellement dans les banlieues dans lesquels il y a un déficit de demande, cela ne te fait pas réfléchir l'ombre d'une seconde ??

6.Posté par titatu le 12/06/2015 15:52 (depuis mobile)
C'est vrai qu'il y a des petits jeunes qui ne veulent pas quitter leurs parents et je ne leur donne pas tord surtout lorsqu'on sait que de nombreux postes vont rester vacants et être offerts à des gens qui n'ont passé aucun concours.

7.Posté par titatu le 12/06/2015 15:54 (depuis mobile)
Le classement ne compte pas figurez vous !

8.Posté par austrodoudou le 12/06/2015 15:58
Et c'est reparti pour un tour. Toujours les mêmes arguments éculés et ringards. Cela devient fatiguant à la longue

9.Posté par Lemmings75 le 12/06/2015 16:24
Il faudrait peut-être à un moment se replacer dans un contexte plus large.
L'article 6 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen dispose que "Tous les Citoyens étant égaux à ses yeux sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents."
On parle ici de vertus et de talents. Outre le fait que ces valeurs tendent aujourd'hui à disparaitre, il n'est aucunement fait mention du lieu de naissance. De plus, la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen faisant partie du bloc de constitutionnalité, il est plus que probable qu'une lois sur le sujet pourrait être déclarée anticonstitutionnelle par le Conseil Constitutionnel.
D'un point de vue du concours proprement dit :
-concours fonction public d'État = affectation nationale
-concours fonction public territoriale = affectation à La Réunion
Les règles sont très claires et connues à l'avance. Chaque candidat s'inscrit donc à un concours en toute connaissance de cause.
Enfin, confier nos marmailles à des maîtres ou des professeurs dont la première action en tant que fonctionnaire d'État est de trouver un moyen de déroger aux règles communes à l'ensemble des candidats ne me semble pas être le meilleur exemple pour les marmailles.

10.Posté par @ post 5 le 12/06/2015 16:25
Et si ce sont des marseillais, des bordelais, des bretons ou des savoyards qui sont mutés en région parisienne, c'est moins dérangeant ? Cela fait il moins réfléchir ?

11.Posté par maçonnerie le 12/06/2015 16:41
9.
vous ne comprenez pas me semble t il , le principe de discrimination positive..

12.Posté par polo974 le 12/06/2015 17:17
11.Posté par maçonnerie le 12/06/2015 16:41 | Alerter
9.
""" vous ne comprenez pas me semble t il , le principe de discrimination positive.. """

C'est du gros pipo: si elle est positive pour quelqu'un, elle est forcement négative pour un autre.

13.Posté par GIRONDIN le 12/06/2015 17:27
2.Posté par maçonnerie
Pour faire changer les choses, Je plussoie

En attendant je plussoie à 3 Posté par Zeb BULO .
Quand on signe un contrat on le respecte des 2 côtés. Sauf erreur il n'y a pas d'obligation à passer le concours , Ils ne sont pas obligés d'accepter le départ et ils ne sont pas attachés dans l'avion.

14.Posté par maçonnerie le 12/06/2015 17:34 (depuis mobile)
Absolument pas..elle confere un avantage supplementaire particulier mais ne genere pas de desavantage..merci de lire les ecrits juridique sur le sujet..disponible avec une bonne requete sous google..

15.Posté par naiile le 12/06/2015 17:35
je ne conçois pas que les jeunes ne veuillent pas alllez comme tous le monde en formation ,le zoreil qui quitte son coin de France pour laReunion ,lu aussi n'aurait aimer reste dans son departement po son premier job

16.Posté par maçonnerie le 12/06/2015 17:36 (depuis mobile)
10.
Ils n ont pas à debourser 1000euros à chaque vacances pour visiter leur famille.. Cela ne vous paraît il pas evident??

17.Posté par Zeb BULO le 12/06/2015 17:37
5. Je ne vois pas pourquoi il faudrait au nom de la spécificité réunionnaise changer les règlements.
Quand on passe un concours national on accepte d'être affecté même à Tataouine-les-bains. Sinon, on ne passe pas le concours et on laisse la place aux autres.

18.Posté par maçonnerie le 12/06/2015 18:33
17.
la Réunion est déjà une terre de bien d'exceptions, sans que cela vous fasse réagir, on ne vous lit pas sur ces sujets zebulon..

alors une de plus ou de moins, faut pas être regardant!

19.Posté par Goyavier le 12/06/2015 18:38
@17 - Parce que les distances et le coût de déplacement ne sont pas les mêmes. Un point c'est tout. Les métropolitains qui sont mutés loin de chez eux peuvent rentrer voir leur famille le week end eux.

Alors bien sûr que l'on connait les règles à l'avance mais si ces règles ne sont pas justes il faut se battre pour que cela change.

Et sur la question de la soi disant inconstitutionnalité de cette revendication, je dirais que la République doit garantir à chaque citoyen une égalité de traitement. Et que justement dans ce cas, à cause de la distance, il n'est pas inconstitutionnel de discriminer et de favoriser le retour ou le maintient des réunionnais sur place.

20.Posté par 75 LEMMINGS le 12/06/2015 18:43
La discrimination positive est le fait de favoriser un groupe de personne victimes de discriminations systématiques. Or, il ne me semble pas que les Réunionnais soient victimes de discriminations systématiques. Nombre d'entre eux n'hésitent pas à accomplir le nombre d'années nécessaires en métropole avant de revenir à La Réunion.
Le système de concours de la fonction publique d'État n'est peut-être pas le meilleur mais il me semble être le moins pire. Tous les candidats sont égaux y compris les Réunionnais.
Ou comme aurait dit Coluche, "Certains sont plus égaux que les autres !"

21.Posté par JP le 12/06/2015 18:48
@ post3. Pour la médiocrité, il suffit de regarder dans ton miroir le matin! Les profs qui s'installent à La Réunion font sciemment le choix de l'éloignement. Le pauvre petit créole ( c'est bien ton opinion !!!) qui souhaite devenir enseignant dans le secondaire devrait systématiquement partir en métropole (la loi c'est la loi !)ou renoncer à ce métier selon toi! Dans le cas où il n'y a pas de postes dans l'île, c'est inévitable et logique, mais à partir du moment où il y a des postes vacants et compte tenu de l'éloignement il n'y a rien de choquant à prendre en compte cette spécificité, n'en déplaise à certains.Il ne s'agit pas de demander des places réservées pour les concours, mais d'en tenir compte pour les mutations. Cette mesure n'empêcherait pas nos compatriotes métropolitains d'être muté. dans l'île. Un Paris-Nantes ou un Paris-Réunion chaque weekend, c'est évidemment la même problématique!

22.Posté par maçonnerie le 12/06/2015 21:11
20.
comme je l'ai dit, gogler n'est pas difficile..

https://www.cairn.info/zen.php?ID_ARTICLE=POUV_111_0055
bonne lecture!

23.Posté par maçonnerie le 12/06/2015 21:12
20.
autre lien

http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/root/bank_mm/pdf/Conseil/positives.pdf
bonne lecture !

24.Posté par Km 974 le 12/06/2015 22:28
On les a pas forcé à passer le concours surtout qu'il est costaud. Donc le contrat ils l'ont avant, on charge pas les règles du jeux pour convenance personnel. Moi aussi j'ai passé un concours nationale avec affectation en métropole pendant 6 ans, et je suis revenue après alors chacun sont tour. Ceux d'avant sont bien parti eux alors fini les gérémiades ou alors démissionné, et on en parle plus.

25.Posté par la crise le 12/06/2015 23:35
plusieurs solutions existent:
1 vous voulez enseigner, passez un concours qui vous permet de rester dans l'académie ( ex. P.E.)
2. vous voulez toujours la fonction publique, vous passez un concours d'agents territoriaux
3. autre possibilité, vous êtes copain avec un élu... et vous pouvez être embauché dans une médiathèque par exemple. (si, si je vous assure c'est possible, je ne vise personne, mais suivez mon regard)

Mais si vous tenez à passer un concours national, n'oubliez surtout pas que d'autres Réunionnais mutés en métropole depuis quelques années attendent leur retour. Alors, faites la queue ... et arrêtez de pleurer.

26.Posté par Goyavier le 13/06/2015 08:16
@20- "Or, il ne me semble pas que les Réunionnais soient victimes de discriminations systématiques. "

Eh bin si. La distance et le coût du transport créent une distorsion dans cette égalité. Nombre de réunionnais qui ne veulent pas se séparer de leur famille ne passent pas les concours. Nombre de réunionnais fonctionnaires renoncent souvent à des promotions parce que cette promotion entraine un départ en métropole pour plusieurs années parfois sans espoir de retour.

C'est une situation de discrimination constante qui est du un à éloignement qui n'est pas le même pour notre département et les départements métropolitains.

La République doit en effet garantir l'égalité entre les citoyens mais cela passe par la suppression de toutes les injustices qui subsistent entre eux.

27.Posté par Zeb BULO le 13/06/2015 23:30
@21. Mdr ! Il a quoi le médiocre de service.

Bref rappel.
Des compatriotes reynoné ont passé un concours national et sont parti en métropole pour leur 1ère affectation. Alors avant de privilégier des médiocres qui ont peur de quitter papa, momon, les zenfants, petits-zenfants, le chien et que sais-je, il faudrait déjà penser à ceux qui sont en métropole et qui voudraient, parce qu'ils ont certainement capitaliser le nombre de points suffisants, revenir ici en Terre Réunion, sans user d'artifices comme les CIMM et compagnie.

Le principe des mutations, sans piston, dans les administrations de la République sur le territoire métropolitain, dans les DOM, les TOM et les ROM dépend bien du grade (ou de l'échelon) et du nombre de points acquis dans le grade. Nombre de points qui peut donner droit à être muté dans une lointaine contrée de la République. On perd ce bénéfice lorsque, par concours interne, le fonctionnaire décide de passer au grade supérieur.

Alors dommage pour ces fonctionnaires qui décident de saboter leur carrière au prétexte fumant qu'ils veulent regagner leur lointaine contrée. Et généralement l'administration s'en souvient. Donc, il ne faut pas s'étonner que ceux qui ont saboté leur carrière peinent à être mutés dans leur lointaine contrée.

Les Constitutions et les Déclarations font bien abstraction des nos origines.

La Réunion n'étant pas un territoire autonome. La République est une et indivisible. Les citoyens (métropolitains, ultramarins et martiens) sont égaux devant la loi.

Sérieusement, s'il n'y avait pas un problème de Droit constitutionnel, il y a belle lurette que des dispositifs pour favoriser le retour au Péi de fonctionnaires ultramarins auraient été actés. Les dispositifs qui existent sont déjà attaqués devant les tribunaux. Donc le Crefom, Nou lé inkapab, les CIMM (ou les SIM'S ? mdr !) et consorts vont pouvoir brasser de l'air pendant des lustres.

@25. Tu parles du bouffon de Leperlier. Il a quel niveau, quel diplôme pour ne bosser que dans une médiathèque ? Bac -10 ? Il a au moins passer le concours de catégorie C ? mdr !

@26. En clair, les reyonés qui sabotent leur carrière au prétexte de vouloir rester dans leur lointaine contrée sont des médiocres ! Il faut être vraiment médiocre pour saboter sa carrière ! Aucune perspective d'avenir ! Et c'est avec ce genre de fonctionnaires que la Réunion veut positiver ? Mdr !

28.Posté par Goyavier le 14/06/2015 11:15
@27 - Faites un effort de compréhension : il ne s'agit pas de saboter sa carrière mais de renoncer parce que les contraintes dues à l'éloignement constituent un empêchement pour y aller : séparation avec la famille, difficultés financières, éducation des enfants. Et parfois même à cause de problèmes de santé. Et si c'est ça être médiocre, je ne vous souhaite pas d'avoir un enfant handicapé qui requiert toute votre énergie et qui vous impose à laisser de coté votre carrière.

La médiocrité se situe plutôt dans votre jugement.

29.Posté par Zeb BULO le 14/06/2015 11:57
@27. Et c'est tout ce que vous m'opposez comme arguments ?

Quand on a la prétention de passer un concours national en étant un ultramarin on doit en mesurer les conséquences et on sait forcément que la première mutation sera le territoire national. Il faut donc ramener femme et enfants dans les valises. Sinon c'est de l'égoïsme pur et dur.

Un peu trop facile de parler de séparation, de difficultés financières, qui n'en a pas, éducations des enfants (ah bon ! les écoles de la République sur le territoire national seraient moins performantes que les écoles ultramarines ?). Je vous accorde à la rigueur les problèmes de santé.

Dans les futurs CIMM faudra penser à "membre de la famille atteint d'un lourd handicap" et nécessitant des soins dans les seules unités de santé ultramarines !

Vous en avez encore d'autres des arguments comme ça ?

Je suis pas médiocre dans mon jugement, je suis objectif.

Et je répète les fonctionnaires ultramarins qui sabotent leur carrière pour pouvoir prétendre être mutés plus rapidement dans leur lointaine contrée sont des médiocres. Et l'administration le leurs rend bien, désolé mais c'est comme ça.

30.Posté par Goyavier le 14/06/2015 14:00
Il n'y a aucun égoïsme à vouloir se battre pour un peu plus de justice. Je ne suis peut être pas objectif mais c'est mon point de vue.

Vous êtes par nature objectif et votre jugement dévaluer sur des gens dont vous ignorez l'ampleur de leurs difficultés ne saurait faire l'objet de contradiction qui est plus est si vous ne lisez pas vos contradicteurs.

Je vous parlais de famille dont les 2 conjoints travaillent par exemple et dont la conséquence d'une promotion de l'un 2 est la séparation, avec l'absence d'éducation ou d'affection d'un parent ou encore lorsque vous avez des problèmes de santé, ce renoncement au départ face à de telles difficulté serait de la médiocrité.

Je plains votre famille.

31.Posté par Zeb BULO le 15/06/2015 01:13
30. Il ne faut pas croire qu'il n'y a que des réunionnais dont les 2 conjoints sont fonctionnaires qui sont confrontés à des séparations cause mutation de l'un ou de l'autre aux antipodes. Il y a des couples qui ne supportent pas ce genre de situation, on peut le comprendre, et d'autre qui assument à 100%. Ceux-la forment la grande majorité.

Donc si je poursuis votre raisonnement. Tous ceux qui implorent le retour ou le maintien au péi sont des couples de fonctionnaires séparés pour raison professionnelle, ont des problèmes de santé, ont un enfant handicapé ? Même les 122 prof stagiaires ?

Je vous rassure ma famille va très bien.

32.Posté par Gabriel le 18/06/2015 18:47
à Zeb BULO: les métropolitains qui qui sont dans la fonction publique ne connaissent pas les mêmes contraintes que les Domiens, le système avantage les métropolitains et ne tient pas compte du coût exorbitant des voyages ( 1000 euros en moyenne ) que deoivent débourser les réunionnais afin de voir leur famille.
Les métropolitains auraient donc droit à une vie de famille, pas les domiens ? Les domiens seraient donc plus apte à supporter la solitude, sans compter que l'acceuil en métropole n'a rien à vori avec celui que nous leur réservons à la Réunion. C'est nier une réalité vécue par la majorité des fonctionnaires domines qui ne peuvent qu ese sentir en exil dans ce contexte.

Qui êtes vous pour décréter que seule la vie de couple mérite d'être prise en compte? Nous savons que comme par hasard le choix de ce seul critère a permis à beaucoup trop de métropolitains de frauder le système en déclarant avoir leurs conjoints qui se trouvent tout d'un coup et comme par hasard dans l'hémisphère sud Come par hasard à chaque CAPN .Ceces frauderus trouvent des soutiens non seulement dans l'administration mais aussi chez les syndicats.

Ce stratagème qui se répète vise uniquement à obtenir la mutation. Il y a beaucoup trop d'abus en ce sens. LE SYSTEME EST DONC TOTALEMENT FAUSSé .La majorité des mutations se font avec le soutien ethnique entre métropolitains. c'est un fait et c'est INJUSTE.
Quand une loi est incomplèe on l'amende.
Quand un sytème est injuste il faut le corriger.

Un jour on commencera à sortir les chiffres et je crains que cela ne donne pas une très bonne image de la fonction publique française.

33.Posté par Gabriel le 18/06/2015 19:19
à Zeb BULO:
les métropolitains qui qui sont dans la fonction publique ne connaissent pas les mêmes contraintes que les Domiens, le système avantage les métropolitains et ne tient pas compte du coût exorbitant des voyages ( 1000 euros en moyenne !) que doivent débourser les réunionnais afin de voir leur famille.
RIEN A VOIR AVEC LES BILLETS DE TRAIN qui permettent aux fonctionnaires métropolitians d'entretenir une vie de famille normale.

D'autre part les salaires des focntionnaires ne sont pas élévés.Aussi les liens familiaux deviennent un luxe que peu d'ultra marins peuvent s'offrir.
Or les ultra marins sont des humains comme les autres, ils ont un père, une mère, des frères et soeurs, grands- parents qu'ils aiment si ils sont encore en vie, et tout ce qu'il y a autour: cousins, cousines, ET des attaches qui vont au delà ( liens affectifs, attachements culturels, repères identitaires, etc.) en cela ils ne sont ni plus faibles ni plus médicores que les autres métropolitains ( petit complexe de supériorité chez vOUS on dirait ), ils sont simplement humains.

Selon vous les métropolitains auraient donc droit à une vie de famille, pas les domiens ?
Les domiens seraient donc plus aptent à supporter la solitude, sans compter que l'accueil en métropole n'a RIEN à voir avec celui que nous leur réservons à la Réunion. C'est nier une réalité vécue par la majorité des fonctionnaires ultra marins qui ne peuvent que se sentir en exil dans ce contexte.

Qui êtes vous pour décréter que seule la vie de couple mérite d'être prise en compte? Nous savons que comme par hasard le choix de ce seul critère a permis à beaucoup trop de métropolitains de frauder le système en déclarant avoir leurs conjoints qui se trouvent tout d'un coup et comme par hasard dans l'hémisphère sud.
Comme par hasard à chaque CAPN ces petits fraudeurs, usurpateurs et ultra médiocres pour le coup, profitent de la situation et trouvent des soutiens non seulement dans l'administration mais aussi chez les syndicats où les métropolitains sont ultra majoritaires et pas ultra objectifs.

Ce stratagème qui se répète vise uniquement à obtenir la mutation. Il y a beaucoup trop d'abus en ce sens. LE SYSTEME EST DONC TOTALEMENT FAUSSé .La majorité des mutations se font avec le soutien ethnique entre métropolitains. c'est un fait et c'est INJUSTE.Les Réunionnais sont lésés par le système parce qu'ils ne fraudent pas eux.
Quand une loi est incomplèe on l'amende.
Quand un sytème est injuste il faut le corriger.

Un jour on commencera à sortir les chiffres et je crains que cela ne donne pas une très bonne image de la fonction publique française et du petit jeu des mutations étrangement biaisées que vous défendez, alors je serais vous je modérerais les propos qui visent à rabaisser les fonctionnaires domiens.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales