Politique

Municipales de Ste-Suzanne : Grondin présente sa liste sans Adékalom

Figure de l'opposition à Sainte-Suzanne, Antonio Grondin, conseiller municipal de l'opposition, ira seul aux élections municipales partielles qui se dérouleront le 29 janvier. Aucun accord n'a été trouvé entre lui et Eddy Adékalom pour mener une liste d'union de la droite. Même si la division risque d'affaiblir l'opposition, en face de lui trois listes communistes se disputeront également le siège de maire de Sainte-Suzanne et Antonio Grondin le dit lui-même, il croit en ses "chances".


Municipales de Ste-Suzanne : Grondin présente sa liste sans Adékalom
 
Pour présenter sa liste "Osons le changement pour le respect des citoyens", Antonio Grondin a choisi le Bocage à Sainte-Suzanne pour se déclarer officiellement candidat à la municipale partielle de Sainte-Suzanne et présenter une partie de ses "colistiers". Le conseiller municipal de l'opposition n'a pas de mot assez fort pour fustiger les candidatures des trois têtes de listes communistes à savoir : Yolande Pausé, actuelle mairesse, Daniel Alamélou, premier adjoint et le revenant Maurice Gironcel, ancien maire et qui compte bien reprendre son dû.

"Maurice Gironcel a réalisé un putsch en faisant démissionner les élus de la majorité de leurs sièges de conseillers municipaux. Maurice Gironcel n'a pensé qu'à une seule chose la mairie, la présidence de la Cinor (ndlr : Sainte-Suzanne prend les reines de la Cinor en juin 2012) pour atteindre le siège de député(…). On a décidé de repartir dans la bataille, car sur Sainte-Suzanne les habitants ne s'y retrouvent plus. Sainte-Suzanne va mal, on a passé notre temps dans cette commune à faire des élections", explique Antonio Grondin.

Pour lui la multiplication des élections à Sainte-Suzanne, entre "les annulations, les décisions des tribunaux", n'ont pas permis à l'équipe actuelle de mener un véritable programme pour le développement de la commune. "On se retrouve dans l'embarras avec une commune la moins développée de l'Est", souligne-t-il.

Le conseiller municipal d'opposition ne cherche qu'une chose : "développer la commune et non pas chercher le pouvoir comme certains". Antonio Grondin se base sur un programme de "proximité", comme il le rappelle. "Nous souhaitons baisser le prix de la cantine scolaire, créer des emplois jeunes, développer des activités dans les quartiers (…). Mais aussi s'attaquer aux problèmes des factures d'eau avec Véolia (ndlr : société gère l'eau sur la commune). Nous allons mettre en place un ultimatum contre Véolia en demandant des factures détaillées et si nous n'avons pas de réponse, nous reprendrons la gérance de l'eau dans la commune", lâche Antonio Grondin, bien conscient de ne pouvoir tenir un grand "programme" sur les deux ans restant avant les municipales en 2014.

Une union de la droite en cas de qualification pour le deuxième tour ?

"En face, chacun cherche à assouvir son pouvoir, l'intérêt général est oublié. On demande à la population son soutien. Nous voulons que la commune retrouve le sourire. Aujourd'hui, les employés communaux ne savent plus où aller, ils sont divisés en trois. Je demande la confiance de ces employés communaux", ajoute-t-il.

Pour cette élection, Antonio Grondin se présentera une nouvelle fois sans étiquette, comme lors de la dernière cantonale. Même s'il dit avoir reçu le soutien de Stéphane Fouassin, (maire de Salazie et conseiller général), l'union salvatrice à droite ne devrait pas avoir lieu, sauf retournement de dernière minute. Eddy Adékalom et Antonio Grondin ne se sont pas entendus pour mener une liste commune d'opposition.

Au centre de cette "brouille", la place de tête de liste. L'un voulait se voir en haut de l'affiche tout comme l'autre… "La tête de liste c'est nous, j'étais candidat avant Adékalom sur Sainte-Suzanne, je suis le plus légitime pour conduire cette liste", explique tout simplement Antonio Grondin, qui ne ferme pas tout à fait la porte : "les lignes peuvent encore bouger… On souhaite l'union pour battre les trois candidats (ndlr : Pausé, Alamélou et Gironcel)". Antonio Grondin sait qu'il aura besoin d'une union de la droite en cas de qualification pour le deuxième tour pour espérer briguer le siège de maire de Sainte-Suzanne.

Les clefs de la mairie sont maintenant entre les mains des électeurs de Sainte-Suzanne avec un premier début de réponse le soir du premier tour, le 29 janvier prochain…
Vendredi 30 Décembre 2011 - 16:00
Lu 2102 fois




1.Posté par kafrine lakour le 30/12/2011 23:02
zot y vois pas que zot y fé pas le poid mes amis!!! enfin pourvu mi trompe à moin,
mi compte dessu zot pour appuie la candidature de Me pausé au 2ème tour!! Vive la femmes maire!!

2.Posté par Alexis le 31/12/2011 08:49
Quitte ta bouette! Lu n'a courage, ou plutôt l'obstination! N'a encore un bon peu manger à faire ec band' jeunes y traînent.
La pas ec candidats comme ça que la droite va rev'nir aux affaires.
Si ou na l'argent pou dépenser, pou prouver que ou existe.......... En 2014 ou va retente le coup.

Mi voit dans le fond mon J.W. que lé pas demain la veille ou s'ra maire. Et tant mieux pou nous! Peut-être un p'tit l'ouverture en 2026. Y faut mi approfondit ça.
Mon camarade Walker et moin nous dit à ou Santé quand même et bonne année!

3.Posté par Réagissons population de Sainte-Suzanne le 31/12/2011 12:00
La critique est facile pour certains surtout caché derrière un écran d'ordinateur.
Pour nous Antonio est le seul à pouvoir reprendre les commandes de cette pauvre commune laissée à l'abandon par des repris de justice.
Sa popularité et son "terre à terre" gène beaucoup. Malgré tout il connait bien sainte suzanne et ses dossiers I est le seul à participer au conseil municipal.
Vive antonio, vive la démocratie et vive toute ste suzanne.

4.Posté par TITO le 01/01/2012 12:48
Tonio, ou frôle le ridicule. Ecoute ce que ou dit. incompréhensible dans oute propos. Une tête de liste s'est celui qui incarne un rassemblement la plus large pour une victoire. A cause ou revendique pas oute date de naissance après tout. Avec ben arriviste comme ou sera difficile. Allez travail pou daniel. Deuxième tours mi rejoins mon cousin chérie pou bizness.

5.Posté par Alexis le 03/01/2012 12:44
Post 3: ou aussi ou lé caché derrière out l'ordinateur.
Antonio lé pas pas populaire, mais populiste. Lé pas pareil. Ensuite comme dit post 4, lu lé ridicule, lu tient des propos incompréhensibles. Mi dirait pas lu lé couillon comme la lune de mars, mais disons que c'est pas ec boug comme ça, nous lé sauvé!

6.Posté par olivienne le 03/01/2012 18:05
viens soutenir gironcel ou pourra peut etre travailler sur bagatelle

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales