Faits-divers

Multirécidiviste de la conduite alcoolisée: "Mais non, c’était pas moin !"


Image d'illustration
Image d'illustration
Il est du style à avaler un chat ; la queue dépasse encore entre ses lèvres mais il affirmera avec une apparente conviction : "Non, moin la pas mange le chatte !" Après tout, nier contre toute évidence, ça fonctionne parfois. Ben pas cette fois.

Il les accumule vraiment Claude Yale. Multirécidiviste de 31 ans, il a pas moins de 12 mentions à son casier judiciaire, pour des vols mais surtout 6 pour conduite sans permis, et comparaissait entre les policiers car détenu pour une autre affaire. La totale.

Ce 31 août 2014 à minuit passé, au Tampon, à quoi pensait-il donc ? Qu’est-ce qui lui a donc pris de suivre un véhicule de gendarmerie avec ses phares plein pot dans leur rétroviseur ? Personne n’aime ça, surtout pas les gens chargés de faire respecter le code de la route.
Lorsque les représentants de l’ordre lui font signe de s’arrêter, il fuit. En trombe. Oubliant que les voitures sont munies d’une plaque minéralogique, grâce à laquelle il est " logé " par ses poursuivants. Là, plutôt que de la jouer sobre, il re-fuit mais sera finalement " sauté " par les gendarmes. Qui retrouvent une vieille connaissance.

Ils l’avaient déjà plus ou moins remis quand il était au volant, grâce à sa casquette caractéristique. Eh bien Claude nie avec force gestes et cris :
"Non ! Té pas moin dan’ l’auto là. Té pas mon casquette. D’ailleurs mi porte jamais d’casquette, ah !"
"Mais vous reconnaissez quand même avoir refusé d’obtempérer ? " s’enquiert la présidente Tomasini.

Même pas. C’est bien la première fois que nous voyons madame Tomasini, si sereine habituellement, s’emporter devant tant de mauvaise foi :
"Mais si, vous l’avez reconnu lors de votre interrogatoire par les gendarmes".
Coup de théâtre rigolo :
"Ca c’est à cause bande la loi la menace mette ma concubine en prison et enlève mon zenfant !"

Il fallait y penser. Volubile, nerveux, fébrile, il s’embrouille dans ses contradictions. La seule chose plaidant un peu en sa faveur est qu’il bénéficiera d’un contrat à la commune du Tampon à sa sortie de taule. Un contrat déjà en cours mais suspendu lorsque bonhomme a été encabané, et qui doit rentrer en vigueur à sa libération.

Ce qui interviendra au bout des 6 mois fermes supplémentaires que la Cour lui a infligés.
Mercredi 3 Juin 2015 - 11:00
Jules Bénard
Lu 1148 fois




1.Posté par noe le 03/06/2015 12:18
Je me pose la question :
-Est-ce lui qui conduisait ou c'est la voiture ?

-Est-lui qui a bu des alcools bon marché ou c'est le rhum qui est entré dans son estomac ?

C'est peut-être un innocent et on abuse sur son égo ...

2.Posté par moin la di le 03/06/2015 21:10
mais il sera finalement " sauté " par les gendarmes. Qui retrouvent une vieille connaissance.
il bénéficiera d’un contrat à la commune du Tampon à sa sortie
Multirécidiviste
En somme " Bien connu des services de Police" à le belle phrase je préfère le roman de Mr Bénard c'est si poétique

3.Posté par KLD le 03/06/2015 22:08
là noé , t'es fort !!!! "je suis innocent" !!!!

4.Posté par arret le 04/06/2015 10:38
JB arrêt nous raconter tes histoires stp.

5.Posté par Tonton le 04/06/2015 13:46
Il me semble qu'il n'existe aucune preuve irréfutable contre lui.
Pourquoi on l'a condamné? Pour sa "tête" de menteur? A cause de ses précedents judiciaires?
Ca me semble bien arbitraire.....
Vive l'Etat fachistes, ou qué ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:45 Saint-Louis: Un conducteur heurté par un bus

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales