Social

Mouvement de colère : Le 6 novembre, "journée sans vétérinaires"

Les vétérinaires sont en colère. Une disposition introduite récemment dans le projet de loi d'avenir de l'agriculture limite la possibilité pour cette corporation de délivrer la totalité des médicaments nécessaires au traitement des animaux. Dans un communiqué, le Docteur Frédéric Aymé, président du syndicat des vétérinaires de la Réunion, explique qu'une "journée sans vétérinaires" aura lieu le 6 novembre prochain. Seules les urgences seront assurées. "Un grand nombre de vétérinaires de la Réunion s'associent à ce mouvement de colère", précise le Docteur Aymé.


Mouvement de colère : Le 6 novembre, "journée sans vétérinaires"
"Une disposition introduite récemment dans le projet de loi d'avenir de l'agriculture limite la possibilité pour les vétérinaires de délivrer la totalité des médicaments nécessaires au traitement des animaux : il s'agit de l'interdiction de délivrer certains antibiotiques catégorisés "critiques".

La profession vétérinaire participe très activement depuis 18 mois à toutes les réflexions en cours visant à réduire l'utilisation des antibiotiques dans les thérapeutiques animales, montrant ainsi son implication dans le dossier de l'antibiorésistance et la mise en place du plan EcoAntibio 2017.

Tout cela en pure perte, face au dogmatisme du Ministère de la Santé qui a refusé toute concertation avec les vétérinaires. Suspectés de prescrire et délivrer des antibiotiques en excès à des fins mercantiles, nous sommes condamnés sans preuve et sans procès.

Ulcérés par la mise en doute de leur probité et de leur éthique, et désabusés par la désinvolture dont fait preuve l'état à leur encontre, les vétérinaires tirent toutes les conséquences de cette accusation.

Cela se traduira par l'allongement du délai d'intervention lors des urgences, un parcours de soin inutilement compliqué, une moindre disponibilité des traitements pour les animaux. De plus, la profession craint que cette interdiction partielle de délivrance ne soit que le début d'une interdiction plus générale : le découplage entre la prescription du médicament et la délivrance de celui-ci. Cette mesure aurait des conséquences majeures sur les structures vétérinaires (licenciements, arrêt d'activité).

C'est pourquoi les vétérinaires en colère se mobilisent le 06 novembre prochain : une grande partie d'entre eux manifesteront à Paris devant le ministère de la Santé; pour la première fois depuis 40 ans, les vétérinaires impliqués interrompront leur activité pour une journée, le 06 novembre. Lors de cette « journée sans vétérinaires », les cabinets et les cliniques n'assureront que les seules urgences.

Un grand nombre de vétérinaires de la réunion s'associent à ce mouvement de colère ; nous invitons donc les usagers à se rapprocher de leurs vétérinaires respectifs.

Docteur Frédéric Aymé
Président du syndicat des vétérinaires de la Réunion"
Lundi 4 Novembre 2013 - 11:06
Lu 1055 fois




1.Posté par mi marche ec Melenchon le 04/11/2013 12:44
hi hi hi , un retour de boomerang pour les pourfendeurs du keynésianisme qui découvrent que le libéralisme c'est pas seulement "brailler contre les impots" meme quand ils sont defiscalisés outre mer.

2.Posté par prout le 04/11/2013 16:46
"et désabusés par la désinvolture dont fait preuve l'état à leur encontre"...le club s'élargit semble-t'il...

3.Posté par polo974 le 06/11/2013 14:17
""" le découplage entre la prescription du médicament et la délivrance de celui-ci. Cette mesure aurait des conséquences majeures sur les structures vétérinaires (licenciements, arrêt d'activité). """

Argument foireux, c'est juste une séparation, un transfert, donc baisse de chiffre d'affaire d'un coté création de chiffre d'affaire dans des "pharmacies vétérinaires"...

Comme quand on va au véto, on sort avec une douloureuse moitié consultation, moitié médocs, les vétos ne vont pas aimer...

""" nous sommes condamnés sans preuve """
La bonne blague, quand on voit la quantité d'antibio qu'on retrouve dans les eaux usées ou de rivière, on se demande d'où ça vient... ou pas...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales