Faits-divers

Moussajee contre Sogecore: Un dysfonctionnement de la justice réunionnaise ?

A la veille d'une nouvelle audience devant le juge de l'exécution, Salim Moussajee, entouré par ses avocats, Me Pierre Olivier Lambert et Me Nasser Zaïr, a tenu à faire un point sur l'avancé du dossier Moussajee contre la Sogécore. Si le jugement de la cour d'appel de Saint-Denis a reconnu le préjudice subi par les Moussajee, en revanche le montant du préjudice moral évalué a été remis en cause au motif que le tribunal arbitral n'avait pas motivé sa décision. Une partie de l'affaire doit être dépaysée à Paris et à Lyon. Au delà des multiples procédures, les avocats des Moussajee ont décidé d'engager la responsabilité de l'Etat au "titre du dysfonctionnement de la justice réunionnaise".


Moussajee contre Sogecore: Un dysfonctionnement de la justice réunionnaise ?
Demain, au tribunal de grande instance de Saint-Denis, se tient une nouvelle audience du juge de l'exécution dans l'affaire Moussajee contre Sogecore. Si la cour d'appel de Saint-Denis a reconnu le préjudice subi par les frères Moussajee dans la session de leur entreprise Propneu à la société Sogecore, la nouvelle audience de demain risque de voir "rétroactivement l'annulation des saisies ", craint Me Nasser Zaïr. "Aujourd'hui, on a reconnu que la Sogecore avait volé et escroqué nos clients. Mais au final, on a rien et on recul", constate-t-il. Me Zaïr pointe du doigt la multiplicité des recours pris par la Sogecore pour au final obtenir un "ovni procédural". "On pourrait avoir une juridiction consacrée uniquement au dossier Moussajee", lâche Me Zaïr.

Au-delà de la nouvelle audience de demain, Salim Moussajee et ses avocats veulent dépayser une partie de l'affaire. Pourquoi ? Ils voient dans la justice réunionnaise un "dysfonctionnement" apparent avec un traitement particulier réservé à leur affaire. "On va engager la responsabilité de l'Etat au titre du dysfonctionnement de la justice réunionnaise. Il n'y a pas eu de traitement dans un délai raisonnable", explique-t-il. Pour rappel, l'affaire court maintenant depuis six ans.

"Quand Manuel Valls dit qu'il y a des ripoux dans la police à Marseille, personne ne crie au scandale"

Si la saisie de l'IGS (Inspection générale des services et de l'administration) n'a rien donné, "on nous a répondu qu'il ne pouvait pas intervenir sur une affaire en cours d'instruction", les avocats des frères Moussajee ont bon espoir dans le dépaysement d'une partie de l'affaire. "A la Réunion, la machine judiciaire peut se transformer en machine de guerre (…). On le dénonce pour les Moussajee mais également pour faire changer les choses", explique Me Pierre-Olivier Lambert. "On veut que la Réunion soit une île où le droit soit respecté", lâche-t-il. "Quand Manuel Valls dit qu'il y a des ripoux dans la police à Marseille, personne ne crie au scandale. En matière de justice en France et à la Réunion on ne peut pas penser ça", ajoute Me Zaïr.

Si l'action engagée sur les deux tableaux du civil et du commercial est un demi revers, il y a également un motif de "satisfaction" pour Me Lambert. "On reconnaît le préjudice des Moussajee. Maintenant la bataille va tourner autour des indemnisations. On se retrouve obligés d'allumer d'autres feux car l'indemnisation est bien en dessous de que l'on a demandé", rappelle-t-il. La décision rendue en décembre 2008 par le tribunal arbitral donnait raison aux Moussajee et leur octroyaient plus de 680.000 euros d'indemnisation au titre du préjudice moral. Sur le montant des indemnisations, la cour d'appel a remis en cause le chiffrage et demandé aux frères Moussajee de revoir le calcul du montant des préjudices. "Mais on a une crainte, c'est de voir l'indemnisation devenir une broutille. C'est très difficile à quantifier. Pour vous donner un ordre d'idée, si vous perdez un enfant le montant du préjudice moral ne peut pas excéder 30.000 euros (…). On va s'appuyer sur plusieurs jurisprudences, notamment celle Tapie (ndlr: Bernard Tapie avait touché 45 millions d'euros au titre de préjudice moral dans l'affaire Adidas)", explique Me Zaïr.

"Notre devoir de nous battre et de lutter contre ces dérives"

De son côté, Salim Moussajee ne veut plus se cacher : "Moi je parle de collusion avec la justice locale". "On veut que le ministère de la justice ordonne une enquête sur la comptabilité de la Sogecore. On a à faire à des terroristes de la finance", lâche-t-il. Salim Moussajee ne craint plus les procès en diffamation. "Je dénonce et on me condamne", souligne-t-il amèrement.

Après 6 ans de procédure, plus de 400.000 euros dépensés en honoraires d'avocats et toujours près de "8 millions d'euros perdus", Salim Moussajee ne veut rien lâcher. "C'est de notre devoir de nous battre et de lutter contre ces dérives. Moi je voudrais poser une question aux magistrats qui ont cautionné tout ça. Si vos enfants se retrouvaient dans notre position est-ce que vous l'accepteriez ?", conclut-il.

En attendant les prochains rendez-vous judiciaires à la Réunion, les procédures pénales vont se multiplier en métropole auprès des TGI de Paris et de Lyon.
Mercredi 28 Novembre 2012 - 18:16
Lu 1823 fois




1.Posté par noe le 28/11/2012 18:14
On a l'impression que cette affaire est sans fin ..Tous les jours , il y a des rebondissements ...
Que se passe-t-il vraiment ?

2.Posté par kada le 28/11/2012 19:14
"On veut que la Réunion soit une île où le droit soit respecté"

Sommes-nous en guerre contre un système qui n'est pas celui de la démocratie ?

Celui qui combat contre une injustice et Dénonce fait partie de l'humanité et protège la vie en société !

Que justice soit faite avant que la haine, la vengance, et la révolte trouvent sa place !

3.Posté par Les Avirons le 28/11/2012 19:52
Pour moi, la haine, la vengance, et la révolte passe dorénavant avant.
La justice Française à la Réunion est véreuse, gangrénée par cette mafia locale.
Jusqu'à accuser la gendarmerie d'etre corrompue par cette mafia locale.
Rien a attendre de cette justice péi.

4.Posté par Philippe le 28/11/2012 20:05
Bien dit Mr KADA, depuis belles lurettes certains se croient au dessus des lois même au dessus des lois de la république, " j'invite beaucoup à méditer sur l'ordonnance (58-1270 du 22 décembre 1958)portantes lois organiques, et le Journal officiel du 23/12/1958 page 1195, des jugements sont prononcés sur la forme dans les affaires de terres à la Réunion en toute "partialité" sans tenir compte du fond des dossiers, et par la même occasion soplier des pauvres familles, ce système je l'appelerais le triangle d'or, l'association "non taire" dénonce sur un site de métropole beaucoup de choses qu'on ne puisse imaginer, un trio de choc composé d'un ancien Juge d'instruction Mr Vincent LEGUEVAQUE, Mr Vincent LECOQ avocat docteur en droit, et Mr Bernard TRIGALLOU ancien notaire qui a écrit un livre pour dénoncer les magouilles à tous les niveaux " l'honneur d'un notaire spoliations et raisons d'état" croyez moi ça vaut la peine d'y jetter un oeil.

5.Posté par Sansblague le 28/11/2012 20:22
post 2 " Que justice soit faite avant que la haine, la vengance, et la révolte trouvent sa place !"
-------------------------------------
1/ Le droit est tord. Pourquoi? Il subi trop "d'influences"...
2/ Attention ne jouez pas au Robespierre sur ce site.....et puis de vous à moins, le tempérament ambiant c'est plutôt "kilotte en bas ou dans la main".... ce qui revient au même....La preuve? L'autre système est roi.....

6.Posté par Mouvement Citoyen St-Denis le 28/11/2012 20:42
Parlons peu, Parlons bien, que doit faire le peuple face à l' injustice par Magouille ! on veut des Réponses immédiates puisque la justice de la Réunion n'a pas de réponse, le peuple est voué à lui même ! le désordre : une réalité de plus en plus intense voila le vrai sens de l'île intense un feu sans fumé qui brule fort les esprits Réunionnais

Le pot de fer contre le peuple !

7.Posté par DISCREDIT le 29/11/2012 07:06
A force de crier au loup ...
Après l'Etat français, dont ils nous diront aussi qu'il a été acheté par la SOGECORE, ils attaqueront OBAMA, et si ça ne suffit pas, ce sera la Conseil Galactique :D

8.Posté par PAPATANGOCHARLY le 29/11/2012 08:20
Le système est mo....

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:56 Un homme chute en bas de la Rivière des Remparts

Mardi 6 Décembre 2016 - 08:05 Le bébé maltraité a succombé à ses blessures

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales