Social

Motions en préfecture: Triple revendication pour les agriculteurs

Près de 250 agriculteurs ont défilé de la gare routière à la préfecture de Saint-Denis, derrière la bannière de la CGPER, pour réclamer à ce que l'on ne maintienne et renforce le POSEI (Programme d'options spécifiques à l'éloignement et à l'insularité). Autres motifs de protestation, la revalorisation de la retraite agricole au niveau du seuil de pauvreté national. Enfin, les planteurs demandent à ce que la campagne sucrière 2013 se passe en toute "quiétude et sérénité". Ils ont déposé trois motions à la préfecture.


Motions en préfecture: Triple revendication pour les agriculteurs
Triple revendication pour les agriculteurs. Banderoles, slogans et agriculteurs poings levés ont défilé de la gare routière de Saint-Denis jusqu'au jardins de la préfecture où une délégation a été reçue. Premier motif de la contestation, la remise en cause du POSEI par l'Union européenne. "Une situation grave", rappelle Jean-Yves Minatchy, président de la CGPER (Confédération générale des planteurs et éleveurs de la Réunion), devant les 250 agriculteurs mobilisés à cette occasion.

Le POSEI est un programme évalué à 288 millions d'euros, dont 95 millions sont destinés au développement agricole de la Réunion, qui a permis à la "filière canne, sucre et rhum" de rester la principale source d'exportation de l'île et aux "autres filières végétales et agricoles" d'atteindre un niveau d'autosuffisance alimentaire "jamais égalé dans les autres DOM", selon la CGPER. Ce qui ne passe pas chez les agriculteurs de la CGPER, principalement les exploitants de cannes à sucre, c'est la volonté de l'UE de vouloir diriger les aides uniquement vers les cultures traditionnelles. "Il y a un risque de remettre en cause l'avenir et l'équilibre de l'agriculture réunionnaise", rappelle la confédération dans sa motion déposée en préfecture. "Une diminution de 1.000 hectares de surface en canne à sucre au profit des fruits et légumes entraînerait une surproduction dans cette filière et la disparition de tous les petits paysans", ajoute la CGPER.

Retraite et campagne sucrière 2013

Problème, l'Etat, par la voie de son ministre de l'Outre-mer, Victorin Lurel, serait sur la même longueur d'onde que l'UE, alors que les agriculteurs réclament un renforcement budgétaire pour la Réunion du POSEI. Un commissaire européen doit faire le déplacement prochainement à la Réunion en vue d'une concertation avec les représentants du monde agricole.

Autre point d'achoppement, la CGPER réclame également la revalorisation de la retraite agricole. "On demande une mise en application rapide de la revalorisation agricole dans les départements d'Outre-mers au niveau du seuil de pauvreté national soit 832 euros par mois", explique Jean-Yves Mintatchy. Ce dernier rappelle que près de 75% des retraites agricoles réunionnais ont un revenu inférieur au seuil de pauvreté national.

La dernière revendication des planteurs porte sur la prochaine campagne sucrière. Dans sa motion, la CGPER interpelle, notamment, le préfet sur la difficulté actuelle qu'ont les planteurs de canne à recruter des coupeurs pour la campagne 2013. "35% des postes sont pourvus", précise le président de la CGPER. "On demande au préfet de prendre en compte nos revendications pour que les planteurs puissent réaliser leur prochaine campagne en toute quiétude et sérénité", conclut Jean-Yves Minatchy.
Lundi 24 Juin 2013 - 15:02
Lu 1616 fois




1.Posté par Merdazot le 24/06/2013 17:23
En gros, ils veulent le beurre et l'argent du beurre. Autant les donner directement la gestion des comptes publiques, pour qu'ils puissent se servir eux mêmes... -__-"

2.Posté par SOLEIL le 24/06/2013 20:59
Mr MINATCHY au préfet : la difficulté actuelle qu'ont les planteurs de canne à recruter des coupeurs pour la campagne 2013.
Est ce que les coupeurs seront déclarés par les planteurs ou continueront ils à travailler au black?
Mr MINATCHY n' pas encore compris ou fait il la sourde oreille que l'Europe ne veut plus subventionner une plantation (canne à sucre) qui revient plus chère à la Réunion qu'ailleurs
Il faut aussi que la Réunion cesse d' être aussi assister au niveau Agricole, c'est à dire au moindre coup dur pour les planteurs, la CGPER demande des subventions à l'état et d'un autre coté les agriculteurs mènent la grande vie (4x4,Tracteurs, Maisons, etc........)
Mr MINATCHY 832€ la plupart des employés communaux qui sont à la retraite ne touchent pas cette somme. Combien avez vous touchez pendant tout le temps que vous étiez président à la Chambre d'Agriculture?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales