Faits-divers

Mortellement percuté: Conducteur zamalé, piéton ivre


Mortellement percuté: Conducteur zamalé, piéton ivre
Il avait percuté un piéton sur la route de Savanna en 2011. Lui, était sous l’effet du zamal, le piéton était ivre. Fernando assure qu’il n’a pas vu l’homme sur la chaussée ce soir-là.
 
Selon la presse locale, le tribunal correctionnel de Saint-Denis l’a condamné à un an de prison avec sursis pour homicide involontaire hier.
 
Le Saint-Paulois s’est excusé auprès de la famille du jeune de 19 ans. Il avait fumé un joint le matin, puis un l’après-midi mais assure avoir été dans un "état normal" le soir. Le piéton était alcoolisé et déambulait dans le noir près de la route. Si l’affaire a d’abord été classée, le dossier avait été relancé suite à une plainte de la famille de la victime qui ne voulait pas que le jeune homme soit jugé le seul responsable.
 
Samedi 8 Octobre 2016 - 08:17
Lu 2732 fois




1.Posté par Isis le 08/10/2016 10:09
Un piéton doit connaître aussi le code de la route, et savoir qu'un véhicule est prioritaire sur la chaussée. D'autant qu'il y a des passages protégés, peints par des ouvriers, qui s'éreintent à la tâche, afin de permettre au piéton de passer à cet endroit et pas ailleurs ! En outre, avant de traverser, un piéton doit regarder à droite et à gauche et traverser à ces endroits dès lors qu'il se trouve en sécurité. Egalement, quand il fait nuit, maintenant qu'il existe des gilets fluorescents, tout piéton et tout cycliste devraient en porter un au fénoir !
Le conducteur du véhicule devrait faire appel de la décision de justice qui est injuste à mon sens. Zamal ou pas...

2.Posté par pouleto le 08/10/2016 11:20
exactement, puis c est pas 2 joint fumé des heures avant qui en sont ma cause.

3.Posté par Vache a Lait le 08/10/2016 13:53
Qui n'a jamais vu les alcoolos du debut du mois titubants au bord de la route prêts a tomber sous vos roues lorque vous passez? Alors avec petard fumé 4 h avant cela ne change pas grand chose, juste histoire de charger un peu le chauffeur.
La famille de la victime devraient faire aussi grise mine, cet force vive ayant recu une bonne eductation rentrait certainement du travail?

4.Posté par JMR974 le 09/10/2016 08:44
Les bobos de gauche ne parlent-ils pas de légaliser le cannabis (ici, traduisez zamal !) ?

5.Posté par Roro 61 le 09/10/2016 11:54
Et pourquoi on ne donne pas son taux d'alcoolémie ? Il y a trop de shérifs ( piliers de bistro ) devant les boutiques à la réunion qui dépensent l'argent qu'ils n'ont pas gagnés durement dans le rhum .

6.Posté par Eric le 09/10/2016 12:19
4) bobo de gauche ou pas ? pas de rapport ! et l'alcool lui est légalisé... alors quel est la teneur de votre réflexion ?... un petit verre avant de répondre peut être ? non ?

7.Posté par JMR974 le 09/10/2016 12:54
6) Eh non, ni zamal, ni alcool ! Pas de petit verre ! Mais ma réaction suscitte la réponse d'un imbécile qui ne lit pas (ou de façon inintelligente) l'information. Car la demande de légalisation du cannabis émane Et de l'extrême-gauche ET des bobos parisiens. Moi je suis d'une droite modérée, je ne me drogue pas, je ne bois que très modérément … et j'ai horreur des crétins, de l'extrême-gauche et des bobos parisiens.

8.Posté par Eric le 09/10/2016 20:54
7) Merci pour le terme imbécile mais je le prend comme un compliment venant d'un connard raciste et xénophobe a l'esprit étriqué tel que vous...

9.Posté par Roro 61 le 09/10/2016 23:06
le terme : je ne bois que très modérément me fait sourire , un accident est vite arrivé et boire très modérément c'est boire le taux d'alcool est là , c'est là qu'il faut réfléchir avant d'écrire . Vous avez bu très modérément , votre enfant si vous en avez fait un malaise grave , vous l'emmenez à l'hôpital et vous avez un accident meme si vous etes non responsable votre modération de l'alcool vous donne tord meme si avez bu un apéro et un verre de vin : comme quoi il faut réfléchir avant de condamner les autres .

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales