Politique

Morel veut mettre la droite en ordre de marche à Saint-Denis

Le délégué de la première circonscription UMP a tenu à répondre aux critiques de Gilbert Annette, premier secrétaire fédéral du PS et maire de Saint-Denis, qui a critiqué “les mesurettes” d’Yves Jégo, secrétaire d’Etat à l’Outre-mer. L’avocat dionysien appelle à la mobilisation à droite.


Jean-Jacques Morel, délégué de la première circonscription UMP, a fait une rentrée politique remarquée. L’ancien premier adjoint de René-Paul Victoria était entouré de Dominique Fournel et Patricia Hoareau, deux proches de l’actuel député de Saint-Denis.
L’ex-candidat à la députation en 2007 appelle ses amis de l’UMP et de la droite à s’exprimer, à faire de la pédagogie pour expliquer la politique du gouvernement et à occuper l’espace médiatique. Il a joint le geste à la parole après les critiques de Gilbert Annette.
“Le premier secrétaire fédéral du PS a traité de "mesurettes" les annonces de Jégo alors que la mairie de Saint-Denis va bénéficier d’un millier de contrats aidés”, affirme Jean-Jacques Morel. “Et lorsqu’Annette donnera ces contrats à la population, est-ce qu’il dira qu’ils sont financés par le gouvernement?”, a demandé Dominique Fournel.
“Gilbert Annette dénonce les promesses non tenues par Nicolas Sarkozy, et qu’est devenue une des principales mesures de son programme: un treizième mois pour les employés communaux? Son treizième mois s’est transformé en 280 euros pour les seuls journaliers”, constate l’ex-conseiller général de la Source.
Jean-Jacques Morel a ainsi donné le coup d’envoi d’une possible union de la droite à Saint-Denis, d’une part pour les Européennes (au mois de juin) et d’autre part pour les Régionales (en 2010).
L’élection partielle, en cas de confirmation de l'annulation de la cantonale de Jean-Claude Fidji, pourrait être un test grandeur nature pour les chefs de file de la droite à Saint-Denis.
Sur la vidéo, nous avons demandé à Jean-Jacques Morel, s’il croyait réellement que René-Paul Victoria, Nassimah Dindar et Gino Ponin-Ballom pourraient le soutenir en cas d’élection cantonale partielle.
La deuxième question: Les élus de l’UMP doivent-ils demander au gouvernement d’appliquer la même baisse des prix sur 100 produits à la Réunion, comme en Guadeloupe?
Jeudi 5 Février 2009 - 16:03
Jismy Ramoudou
Lu 1197 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 05/02/2009 23:23
ce genre de discours et d'attitude est d'un autre temps... où est le programme de monsieur morel et de l'ump pour st denis, quelles sont les propositions budgétaires et les modalités de financement...etc..Etc..

2.Posté par svp1789 le 06/02/2009 08:13
Avant de budgétiser il est bon de déterminer les besoins : qu'elles seront les besoins de ST DENIS lors du départ d'ANNETTE..........immense car depuis un an qu'elles sont les réalisations faites et les promesses tenues????????? De la casse et des fêtes aucune réalisation . Que des dépenses des dédits, des sommes perdues, un vaste zone sans nom.......la CINOR cherche une nouvelle zone pour enfouir les déchets de ST Denis ........... "pôle océan"
Il vaut mieux des mesurettes que pas de mesurettes du tout.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales