Politique

Monique Orphé milite pour un plan spécifique contre la pauvreté à La Réunion


Monique Orphé milite pour un plan spécifique contre la pauvreté à La Réunion
La députée de la 6ème circonscription, Monique Orphé, a rencontré ce matin le sous-préfet en charge de la cohésion sociale, Ronan Boillot, afin d'évoquer les pistes pour lutter plus efficacement contre la pauvreté à La Réunion, à un mois de la visite de François Chérèque, chargé par le gouvernement de mettre en place le plan contre la pauvreté et l'inclusion sociale. Monique Orphé réclame un plan "spécifique" à La Réunion pour les 15 prochaines années.

Monique Orphé avait rencontré le sous-préfet il y a un mois pour aborder les thèmes de l'emploi, du chômage et de la pauvreté. L'occasion de revoir ce matin Ronan Boillot à un mois de la visite du "Monsieur pauvreté", François Chérèque, missionné par le gouvernement pour la mise en place d'un plan pluriannuel contre la pauvreté et l'inclusion sociale. Une visite ponctuée par l'organisation d'une grande table ronde le 28 octobre prochain avec l'ensemble des partenaires sociaux, économiques et les élus. "Il faudra se poser la question de la gouvernance pour prendre à bras le corps le problème de pauvreté à La Réunion", explique Monique Orphé.

Pas calquer un plan national à la Réunion

Le constat actuel suffit à dresser un tableau peu idyllique de notre île. Avec 130.000 chômeurs de catégorie A ou encore 42% de la population qui vit sous le seuil de pauvreté, La Réunion a besoin de mesures destinées à enrayer cette situation. "Il nous faut des mesures exceptionnelles", lâche la député de la 6ème circonscription. Pas question pour Monique Orphé de voir le plan national appliqué au niveau local. "Il ne faut pas calquer le plan de lutte national à La Réunion et tenir compte de nos spécificités", précise-t-elle.

"On est capable de soutenir l'économie à La Réunion à travers différentes loi d'orientation, il en faut de même pour lutter contre la pauvreté", insiste-t-elle. Mais attention, il ne faudra pas parler d'un plan pluriannuel comme au niveau national, mais d'un plan étalé sur 15 à 20 ans, selon Monique Orphé.

Si la députée est consciente des "efforts" consentis par le gouvernement en matière social comme la revalorisation du RSA, de la CMU-C ou encore la création de la garantie jeune, elle souhaite mettre en place une réflexion plus large pour la Réunion. "La venue de François Chérèque va créer des attentes", rappelle-t-elle.

Et les pistes sont nombreuses, outre le renforcement et la mobilisation des collectivités et acteurs économiques, comme la revalorisation du pouvoir d'achat et un meilleur accompagnement des publics dits fragiles, Monique Orphé attend du gouvernement d'"agir à la racine de la pauvreté" et trouver un "plan adapté" aux attentes de la population réunionnaise.
Lundi 30 Septembre 2013 - 15:45
Lu 984 fois




1.Posté par tagoun le 30/09/2013 16:53
Madame, c'est pas le Sous-Préfet qu'il faut rencontrer ! c'est le Premier Ministre qu'il faut voir.....quoi ou veu que ce fonctionnaire il fasse ? c'est le boss qu'il faut rencontrer.

2.Posté par darky le 30/09/2013 17:41
600 à 800 millions de sur rém madame la député...
380 millions d'octroi de mer payés par le consommateur
38% de coût du ticket de caisse en plus à la Réunion vs Métropole soit entre 0 et 76% plus cher
un octroi de mer qui ne devrait s'il ne disparaît pas, devrait être calculé sur la seule valeur des marchandises et non le frêt ou les assurances..en tenant compte également de la fiscalité appliquée entre les différents acteurs de la chaîne..

lutter contre la pauvreté...mais laquelle..?

3.Posté par Boa Bill le 30/09/2013 18:02
"Mais attention, il ne faudra pas parler d'un plan pluriannuel comme au niveau national, mais d'un plan étalé sur 15 à 20 ans, selon Monique Orphé. " !

Un(e) député(e) devrait comprendre que :

- il n'y a plus de Père Noël
- les élus en surnombre constituent une charge intolérable pour les contribuables
- les problèmes liés à notre insularité exigent une ouverture, une facilité de transport entre ce DOM et la Métropole
- ...

Ceux qui veulent complèteront !

On ne peut à la fois vivre des indemnités d'élue de La France et exiger sans cesse des "plans spécifiques" pour maintenir captif un électorat !

La liberté est ailleurs !

4.Posté par Môvélang le 30/09/2013 18:42
ah! bon! il y a de la pauvreté à la Réunion ?
hum!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!, dis moi pupuce!, combien de mandats as tu ? si tu n'en gardais qu'un et que tu donnais les autres aux pauvres, çà en fera combien de moins , fais le ma chérie, toi qui aimes bien les pauvres et voudrais bien les sortir de la misère

5.Posté par Gelanna, une réunionnaise le 30/09/2013 19:49
j'ai déjà entendu Mme ORPHEE, concernant le probleme de logements et l'insalubrité sur notre ile.Ce jour, elle milite contre la pauvreté sur notre ile.Les deux, vont de pair, je pense.
Toutes ces personnes sur St Denis, qui ont demandé des aides pour sortir leurs cases de l'insalubrité, car ils ne pouvaient pas faire face aux frais, ils n'ont eu aucune écoute sur St Denis, et pourtant, il y a un budget pour cela???Pourquoi, Mme Orphée, ne pas prendre cas par cas, les personnes qui viennent vous voir, les aider dans leurs démarches, les suivre jusqu'à atteindre le résultat mission accomplie, case réparée.Les citoyens, les citoyennes ne vous demandent pas de réfléchir sur le problème, ni d'en parler, mais de mettre vraiment en action ce qui existe déjà, et qui ne fonctionne pas.Des années durant, les personnes attendent pour leur logement.Et pourtant, malgré le montant versé demandé, on ne voit rien venir durant des années, aucunes réparations.Je ne comprends pas.
Et pourtant, le fonctionnement de ces organismes aide à l'habitat et autres coutent très cher comme fonctionnement personnels, directeurs et tout.Faisons que cela fonctionne aussi pour celui qui fait la demande.Au lieu de lui mettre les batons dans les roues pour qu'ils se fatiguent et baissent les bras, il faut l'aider.La pauvreté commence dans la case.

6.Posté par R I P O S T E le 30/09/2013 22:00
Monique Orphé , à chaque qu'elle ouvre la bouche , elle se fait allumé .
Allumez le feu , allumez le feu . lalalaaa .... Allumez le feu ...
Dionysiens , aider Gilbert ANNETTE à partir !

7.Posté par Gelanna, une réunionnaise le 30/09/2013 22:23
moi, post 6, je m'en prends à personne.Car pour moi, Mme Orphé fait parti de ces femmes de notre ile, qui peuvent faire beaucoup sur notre ile.Elles ont le pouvoir d'agir, et elles ne font pas avancer notre ile.Et beaucoup sont de mon avis.

8.Posté par Amandine le 30/09/2013 22:40
A quelques mois des élections municipales Monique ORPHEE découvre qu'à la Réunion il y a des gens pauvres. De plus son parti est au gouvernement de la France et elle peut donc régler le problème en deux temps et trois mouvements.
Vraiment elle nous prend pour des ânes . Il faut dire qu'avec elle cela ne vole pas haut . C'est le Réunion !!

9.Posté par diégo le 01/10/2013 06:38
La bande à Zilbair Aneth ne savent plus quoi dire quoi faire pour sauver leur gourou,on va voir pendant les six mois à venir des gesticulations et du brassage d'air à outrance,mais c'est trop tard ,car comme toute chose l'abus devient nocif et bande -là et leur gourou ont vraiment abuser de leur pouvoir.
Donc en Mars 2014 le CDD de ce beau monde ne sera pas reconduit.

On n'a pas soucis à se faire,ils pourront partir tous à Diégo,et je peux assure que l'endroit est magnifique,moi- même ayant des amis qui y vivent ,mais ce n'est pas un cadeau pour eux d'accueillir la bande.
VIVEMENT 2014

10.Posté par Dimitri ALAIN le 01/10/2013 06:49
ELLE TOUCHE COMBIEN PAR MOI AVANT D,OUVRIR SA BOUCHE ET DE PARLER DE PAUVRETER LA VIEILLE .

11.Posté par gilbert Manette le 01/10/2013 07:38
D'après les sondages, gilbert ne sera plus aux manettes l'année prochaine, voilà la raison de l'affolement du côté des socialos

12.Posté par Malagasy le 01/10/2013 11:09
Ahaha : Je savais pas qu'il y avais de la pauvreté à la Réunion, en fait, vous ête aussi pauvre que n'importe qui. Non mais, la Réunion c'est pourrie, j'ai vue à la Télé vos rues, plein de mendiant, sans abrit, SDF ahhaa, franchement, vous êtes gonflés....

13.Posté par J CADET le 01/10/2013 11:15
Vous étiez où, Mme Orphée, quand il s'agissait de défendre le RSTA, 13ème mois de salariés pauvres ? Dans les ors de l'Assemblée nationale ? Dans les cabines d'essayage des grandes boutiques des Champs-Elysées ?

14.Posté par Gromale le 01/10/2013 11:15
@ tous les poirots de service : si la situation est aussi grave à La Réunion, est-ce la faute du maire d'UNE commune, d'une députée en place depuis UN an, ou plutôt de l'inaction de ceux qui étaient en place et sont toujours en place au niveau de la Région et du Département ?

@ 10 : vous touchez combien par mois pour venir l'ouvrir ici ?
@ 11 : il faut repartir à l'école pour apprendre à lire un sondage

15.Posté par NON! le 01/10/2013 12:33
Quelle ineptie de croire qu'il y a 42% de pauvres à la Réunion! Regardez les gros lauto partout, regardez les vêtements des jeunes, regardez le taux d'équipement en TV satellite, Smartphone, piscine.
Allez s'il y a 15% de pauvres c'est bien tout

16.Posté par alain dimitri le 09/10/2013 17:24
poste 14 (gromale ) surement bien moins qu'elle et je l'ouvrirai autant de fois qu'il le faut face a des hypocrites que sont nos politiques un c'est mon droit car leurs salaires vient de mes impôts sans rancune ...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales