Politique

Monique Orphé : "Un danger pèse sur la loi Evin"

Pour Monique Orphé, les “assouplissements” qui viennent d’être votés sur la loi Evin, facilitant notamment la possibilité d’informer sur l’alcool, “la vident de sa substance et la rendent inapplicables”. Selon la députée de la 6e circonscription, ce “retour en arrière” sur la loi aura “des conséquences sur la lutte contre l’alcoolisme”.


La parlementaire estime que la consommation d’alcool est un “vrai problème de santé publique” et que les politiques -au même titre que les professionnels- “ont aussi une responsabilité pour faire avancer ce débat”. “Si nous laissons faire, notre société n’ira pas mieux et on verra une portion de la population déjà touchée par le problème de l’alcool, être encore plus exclue”, prévient-elle.

Pour étayer ses propos, Monique Orphé se base sur le dernier rapport de l’OCDE, qui indique que le tabac et l’alcool sont les premières causes de mortalité en France.

Citant ce rapport, elle relève que “la recrudescence des comportements à risques en matière d’alcool représente une tendance préoccupante, car plus associée à des taux plus élevés d’accidents de circulation, de violences et à un risque accru des maladies graves et chroniques”.

Monique Orphé compare ces retours sur la loi Evin à ceux subis par la loi sur l’IVG. “À cause de ces retours sur ces acquis, ces lois qui assurent un équilibre dans la société sont en danger”,s’inquiète-t-elle, ajoutant que l’amendement César en est une illustration”. “C’est la troisième fois que l’on revient sur la loi Evin : En 1994, on a rétabli partout en France l’autorisation de la publicité par affichage ; en 2009 on a cette fois ci autorisé la publicité par internet et aujourd’hui avec l’amendement César, c’est un coup de couteau que l’on porte à cette loi Evin”, déplore la députée, qui égratigne au passage le rôle des lobbies des viticulteurs auprès des parlementaires. “Quand je vois ces députés porter les problèmes des producteurs, il y a conflit d’intérêt selon moi”, affirme-t-elle.

La parlementaire n’est pas contre la préservation des filières viticoles, elle ajoute en revanche que “cela ne doit pas se faire au détriment de la santé publique”. "Le prix à payer est cher pour préserver cet intérêt économique. C’est la raison pour laquelle j’ai déposé mon amendement de suppression. Il aurait dû être discuté vendredi ou même lundi, mais comme la Commission mixte paritaire (CMP, ndlr) a échoué, il aurait dû être relancé”.

C’était sans compter sur l’usage par le Premier ministre de l’article 49-3 sur la loi Macron, qui a eu un impact direct sur l’amendement déposé par la députée réunionnaise : “Le gouvernement à ses raisons mais j’estime qu’il y aurait pu avoir des débats, malheureusement cela ne sera pas le cas. Le débat est donc clôturé. L’amendement de suppression que j’ai déposé ne sera pas discuté et il y aura un amendement qui va être rédigé par le gouvernement pour peut-être atténuer l’amendement César”.  


"Pas de réécriture mais une suppression de l'amendement César"


Pour sa part, Monique Orphé aurait voulu “purement et simplement” la suppression de l’amendement César et non pas une réécriture. Selon elle, l’amendement à venir du gouvernement “laissera planer un danger sur la loi Evin”. “Aujourd’hui, on veut protéger la filière du vin, demain, ce seront d’autres filières comme le rhum ou le whisky,qui vont demander des dérogations” à la loi.

Or, nous sommes confrontés selon la parlementaire à deux intérêts : économique, qui a “gain de cause” estime-t-elle, et sanitaire, puisque l’alcool “cause des dégâts” dans la société, “notamment réunionnaise”.

Elle rappelle que la France est le troisième pays consommateur d’alcool dans l’OCDE et que l’alcool tue 49.000 personnes par an en métropole et 250 par an à La Réunion. “On va dire c’est peu par rapport au nombre d’habitants, mais ce chiffre dans l'île correspond à 30% des décès prématurés, et c’est par rapport au taux de mortalité qu’il faut comparer”, insiste Monique Orphé.

Cette dernière reproche également aux députés socialistes - et notamment à nos parlementaires locaux , hormis Ericka Bareigts- leur manque de soutien sur son amendement. “L’alcoolisme dans la société est un vrai problème de santé publique. Moi je ne veux que l’on tende vers la banalisation de la consommation de l’alcool, on a vu ce que cela cause sur nos routes. Cette semaine, on a retiré dans notre département une vingtaine de permis, un automobiliste s’est fait arrêté avec plus de 6 grammes d’alcool dans le sang...Jusqu’où ira-t-on comme ça ?.

Monique Orphé veut également insister sur le coût social de l’alcool pour la société. “Cela coûte à la France plus de 17 milliards d’euros par an pour s’attaquer à ce problème. Il faut trouver un point d’équilibre entre l’intérêt économique et la prévention. Il est inadmissible qu’aujourd’hui qu’une enveloppe de 460 millions d’euros soit alloué à la publicité pour l’alcool en France, alors que seul 3 à 5 millions d’euros soient versés au titre de la prévention. L’objectif que je vise c’est d’avoir des consommateurs ‘éclairés’. Ces derniers sont libres de leurs actes mais ils doivent avoir en tête les conséquences de cette consommation excessive de l’alcool”, conclut-elle. 
Mercredi 17 Juin 2015 - 17:08
SI
Lu 1321 fois




1.Posté par MMCRLP le 17/06/2015 18:13
Euh...c'est pas son parti qui est au pouvoir ?
euh...elle n'est pas députée ?

ALORS QU'ELLE FASSE SON JOB !

C'est quoi cette pleurniche dans les médias ?
Propagande et manipulation sont les deux mamelles du socialisme dégénéré.

2.Posté par Pat 974 le 17/06/2015 19:23
pat974
Les lobbies de nos meilleurs alcools, vins et spiritueux de France on de bon reste.
Il faut aussi penser aux l’emploi que cela génère.

3.Posté par lolo le 17/06/2015 19:27 (depuis mobile)
Elle est au courant y des père familles les au chaumage?

4.Posté par Sin 2ni dabor le 17/06/2015 19:33
Monique Orphé est une rigolote ...

Les élu-es ne dirigent plus grand-chose : pré-sélectionnés par les médias et ceux qui les tiennent, nos élu-es sont en fait dirigé-es par la Commission européenne, la BCE, l’OTAN et l’ensemble des lobbys des plus grands groupes industriels et financiers.

5.Posté par hamid le 17/06/2015 19:37
La semaine dernière c'était sur la pub du Rhum, cette semaine semaine la loi Evin.

C'est quand que cette dame va intervenir pour nous donner ses solutions contre le chômage, la précarité, le cout de la vie,... bref les vrais problèmes des Réunions ???

6.Posté par Naufrage le 17/06/2015 20:11 (depuis mobile)
Et que pense la Monique de la dérive de l''Erika qui accompagne la pollution de la réunion par son soutien aux producteurs d''électricité au fioul? Ah c''est soûlant le ptit coup sec de vin de la loi Evin après le naufrage d''Erika. parfum d''aneth?

7.Posté par Lolo LOCO le 17/06/2015 21:29
Pour ma part je me prononce pour tous les assouplissements!

8.Posté par Pierre Balcon le 17/06/2015 21:46
On dénombre en France plus de 10 000 suicides par an soit 27 par jour.
52% des ces suicides le sont par pendaison.
Il faut interdire la vente des cordes.
Essayons ensemble de persuader M Orphée de présenter un projet de loi en ce sens.
Ensuite on lui expliquera qu'il ne faut pas confondre rapport de corrélation et lien de causalité.
Mais je ne sais pas si elle pourra comprendre !

9.Posté par candide le 17/06/2015 22:51
Un exercice d'équilibriste : comment profiter de la vente de l'alcool sans que les gens se soûlent et fassent des conneries après ??? Moi je pense simplement qu'il vaut mieux passer pour un imbécile en ne rien disant que ne laisser aucun doute en ouvrant sa bouche... Si elle réfléchissait un tant soit peu, elle se rendrait compte que les gens qui boivent trop ou mal sont soit des malades soit des malheureux et son rôle devrait être de régler la cause, pas les conséquences.... Continuez à voter pour des gens qui ne pensent pas....

10.Posté par caniardland le 17/06/2015 23:31
ça devrait pas lui faire peur à simone,l'ile a déja un nombre incalculable de gros pouef,on peut pas faire pire?si?

11.Posté par social democrate le 17/06/2015 23:48
Monique, les gens boivent par plaisir. Car l’alcool en est un. Ceux qui glissent dans la dérive sont ceux qui ne croient plus en leur avenir parce que les politiques ne sont plus capables de leur montrer le chemin. Parce que les politiques dans leur bulle n’ont plus le sens des réalités, ni même se souviennent qui ils sont et surtout d’où ils viennent (et ca vaut pour toi comme pour tes camarades). Alors plutôt que de se battre contre des chimères, regarde toi dans une glace, et demande toi si la position qui est la tienne aujourd’hui (députée de la République) tu la mérites vraiment au regard de ce que tu as fait pour changer le monde depuis 3 ans. Après tu pourras t’offusquer. Si pour autant tu es capable de te remettre en question par rapport à tes idées et non pas ta situation privilégiée. Car quand on gagne près de 20.000 euros par mois (avec les frais de fonctionnement) quel sens des réalité on a encore ? Regarde toi dans une glace vraiment.

12.Posté par Titi or not Titi le 18/06/2015 07:02
@12

Trés Bien Résumé !! 👍
Une Députés Alimentaire !
Comme Tous les Autres d'ailleurs !

13.Posté par Pierre Balcon le 18/06/2015 08:54
Avant hier elle s'intéressait au taux de sucre dans les boissons, hier elle s'avisait de réguler notre vie sexuelle , aujourd'hui elle veut nous interdire de boire du vin.
Sa collègue s'en prenait de son côté au Nutella !
Assez ! Assez de ces donneurs de leçon .
J'ai une seule proposition à faire : que soit débattue immédiatement devant le peuple une interdiction d'accès aux mandats publics de ceux ont tapé dans la caisse .
Voilà qui redonnerait santé à notre vie publique et elle en a bien besoin.

14.Posté par Frigidaire le 18/06/2015 12:33
Ben zut alors Macron c'est bien du gouvernement socialiste ? Pourquoi ses copains n'ont pas voté CONTRE cet amendement ? et qui vient d'un député UMP !!!
Ha !!! elle n'est pas écoutée, pas plus Madame BAREIGHT qui dandine avec VALLS. C'est vous dire ce que le Peuple de France pense des DOM et à voir nos députés OUI - OUI, le Parlement comprend que demain il peut voter une loi contre la Réunion et les parlementaires de la Réunion (députés car le Sénat est de l'autre bord) comptent pour du beurre.
J'espère qu'enfin les socialistes de La Réunion vont se mettre du côté des "Frondeurs" mais comme ils tiennent tous à leur "salaire" de Député ...

15.Posté par BONJOUR TRISTESSE le 18/06/2015 15:02
A post 15, voilà à quoi on utilise les 53 % de vie chère. A 9h00, au lieu de travailler, Monsieur Balcon trouve du temps pour commenter. Pauvre créole que nous sommes

16.Posté par nout zalor le 18/06/2015 15:36 (depuis mobile)
Ote zot le dir avec un moune i essay trouv un solution
Respect pou ou mon kfrine

17.Posté par Honte à vous ! le 18/06/2015 15:55
Je suis affligée par tant de mensonges... tant de propos diffamatoires, obscurs, méchants... Mais où allons-nous?

Sincèrement, vous comme moi avions compris le but de son action. IL NE S'AGIT PAS D'INTERDIRE LA VENTE D'ALCOOL ! Franchement... Soit vous êtes cons! ( oui je me permets d'insulter parce qu'apparemment ça fuse ici !!!!! ) Soit vous êtes médisants et démagogues ! Vous détournez les propos et pourtant cet article est clair.

On met le doigt sur un problème de santé publique! SANTE PUBLIQUE !!!!!!!!! Ce n'est pas un petit bobo là ! C'est grave...

Si dans d'autres départements, si dans d'autres pays, des mesures drastiques existent en terme d'encadrement de la promotion de l'alcool.... c'est pas pour rien! A moins que nous soyons tous débiles... Et les génies sont les 3-4 commentateurs de ce site ! Et pourtant se cacher derrière les ordinateurs pour insulter les gens ca n'a rien d'intelligent.

Monique ORPHE avant d'être une politique, une élue de la république EST UNE FEMME FAITE DE CHAIR ET DE SANG COMME VOUS ET MOI! S'autoriser à traiter cette dernière de GUENON ARRIVISTE ?????????????? Mais pour qui vous prenez vous? Parce qu'elle ne pense pas comme vous? Parce qu'elle a une vision différente des choses? Eh bien on devrait qualifier tous les rebelles, tous les détracteurs, tous les libéraux, tous les communistes de GUENONS ARRIVISTES !!

La liberté de penser, la liberté d'expression n'existe et ne se promeut que et unique que lorsque l'on s'attaque à un journal? Y a que Charlie Hebdo qui est libre de penser et de dire?

J'encouragerais donc cette dame à porter plainte !!!!!

Qui êtes vous pour juger ? Ah oui... des administrés déçus et blessés par la politique actuelle ! J'oubliais.... Mais VOUS êtes également des citoyens, des administrés dotés des mêmes facultés que Mme ORPHE pour pouvoir s'engager et dénoncer publiquement et ouvertement. Et lorsque l'on va sur la critique.... la critique constructive serait encore mieux. Que faites-vous pour votre pays? Que proposez-vous? Quelles solutions vous semblent meilleurs? Quel projet pour le développement de notre économie et le tourisme ...pour relancer notre machine éco? Dîtes-le! Dîtes-nous.... Vous qui êtes si forts pour démolir et critiquer.

Que vous ne soyez pas d'accord est une chose. C'est formidable, même, car le débat est l'essence même de la démocratie.... Mais que vous mentiez et usez de démagogie... franchement vous me dégoutez ! C'est innomable... C'est stupide et réducteur... Des donneurs de leçons anonymes qui n'ont aucun courage!

MMe ORPHE ose et cela dérange! Mme ORPHE agit et cela dérange ! Mme ORPHE dénonce et cela dérange ! Mais elle a eu le courage d'aller au charbon. Elle a eu le courage de dire, moi je sacrifie ma carrière car je veux faire de la politique POUR MON PAYS...POUR LES REUNIONNAIS ! Car Monique ORPHE n'est pas une commentatrice capon cachée derrière son ordinateur à dénigrer les faits et gestes des uns et des autres. Faire de la politque c'est faire des sacrifices... Bcp veulent y venir et bcp déchant....

Et pour la petite information du jour.... Je ne connais pas de député dont l'indemnité s'élève à 20 000 € ! Si vous étiez un peu plus intelligent - ou curieux ! - vous auriez su que MMe ORPHE est députée et conseillère municipale... ses indemnités peuvent être par tout le monde: 5 000€. Elle n'est pas du même calibre que notre pharaon qui cumule et les mandats et les fonctions dans les SEM. Car oui... c'est là que l'on peut se faire de l'argent... en cumulant les fonctions de Pdt-DG de ci ou de ca ! J'informe aussi car je me suis posée la question de la carière de notre Députée, ce qu'elle perçoit équivaut finalement au salaire qu'elle aurait pu toucher si aujourd'hui elle était encore professeur des écoles... car oui.... elle a fait des études voyez-vous!

Mais vous... qui êtes-vous? Que faîtes-vous... RIEN! Absolument RIEN! Alors il est facile de critiquer... Mais vous êtes des faux-jetons ! Des trouillards ! Ayez les couilles de présenter un projet ! Ayez les couilles de porter une idée ! Ayez le couilles de vous mouiller, de vous engager pour un fait, pour une cause, pour ce que vous voulez ! OU FERMEZ LA tout simplement!

Pour une fois qu'une politique dit les choses avec transparence, sans faire le jeu de la politique et en prenant ce problème comme un enjeu de société et non électorale! Moi j'applaudis. Continuez Mme ORPHE...Si vous dérangez c'est que vous appuyez là où il faut

18.Posté par Pierre Balcon le 18/06/2015 19:05
à post 16 ;
Votre pseudo est une offense à la littérature ( n'est pas Francoise Sagan qui veut ! ) et à la république qui s'accomode mal en général des courriers anonymes.
Rassurez moi : en plus d'instaurer la censure de la pensée et la surveillance des déplacements , vous ne voulez quand même pas remonter aussi l'âge de la retraite à 70 ans ! Sachez que je suis à la retraite depuis un an , après 45 ans de vie active dont 10 dans le BTP. J'occupe une partie de mon temps à être citoyen ce qui peut chagriner certaines âmes délicates qui se voilent derrière des identités d'opérettes . Cette citoyenneté peut aussi trouver un bon vecteur sur les réseaux sociaux qui nous changent de la TV d'Etat où vos amis ont table ouverte .
A post 18 : je n'ai pas pour ma part voté la confiance au PM mais j'adhère pleinement a ses 2 axes d'action : rétablir la compétitivité des entreprises et rétablir l'équilibre des comptes publics
Pour le reste les citoyens sont des adultes et n'ont pas besoin qu'on leur fasse le catéchisme .
La politique est loin d'être , comme vous le suggérez , un apostolat . C'est depuis longtemps devenu une voie de promotion sociale , où se bousculent tous les 5 ans pléthore de candidats. Reconnaissez à tous les gogos le droit de s'en plaindre..

19.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 18/06/2015 20:44


À Post.19 – Pierre Balcon :

*Vous êtes bien bon, Pierre Balcon, de répondre à ces « sans c… » 18 et 19, des minables qui ne peuvent se manifester que masqués ; pour ma part, au début de l’« affaire » Hilaire G. / René-Paul Victoria / Gilbert Annette et ses suites, je mettais un point d’honneur à réagir – systématiquement – tout en taclant leur lâcheté.

*Après, j’ai choisi de les laisser braire ; ça repose…



20.Posté par ALAIN DIMITRI le 19/06/2015 07:40
comme les posts précédent que fait t'elle réellement bla bla bla député pourquoi pour faire un peu de bruit et puis c'est tout non il lui reste quand son salaire , ses amis du ps comme elle même c'est du foutage de gueule faut l'heure dire de se taire .

21.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 24/06/2015 10:16



*ILS (elles) se battent comme des chiens pour avoir ces postes, tant la gamelle est bonne ;

*AUCUN des politiques-peï n’a la possibilité d’atteindre, par ses propres moyens, la qualité de vie dont ils disposent une fois élus ;

*Parasites de la République, ils (elles) n’accèdent à ces « niches » que grâce à l’ignorance de la population, qu’ils s’appliquent à maintenir « édentée ». Comme il y a 300 ans…



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales