Politique

Monique Orphé: "Je comprends ces jeunes mais je n'excuse pas les actes"

Monique Orphé, députée de la 6ème circonscription, a tenu à réagir aux "troubles" qui ont émaillé la journée et la soirée d'hier, à Saint-Louis et au Chaudron. La député dit "comprendre les jeunes" tout en n'excusant pas "les actes". Monique Orphé en profite pour rappeler l'utilité des communes ou collectivités à mettre en place rapidement des emplois d'avenir.


Monique Orphé: "Je comprends ces jeunes mais je n'excuse pas les actes"
Zinfos974: Comment analysez-vous les événements qui se sont déroulés à Saint-Louis et au Chaudron ?

Monique Orphé : Qu'est-ce qui s'est passé au Chaudron ? Je vous rappelle que la protestation a débuté à Saint-Benoît et les tensions chez la jeunesse réunionnaise ne sont pas nouvelles. Derrière, il y a une problématique sociale, un cri de désespoir des jeunes. Encore la semaine dernière, j'ai reçu une vingtaine de jeunes au Chaudron âgée de 16 à 20 ans, de jeunes mères de famille qui ne veulent qu'une chose: du travail. Je comprends ces jeunes mais je n'excuse pas les actes.

Les jeunes manifestaient pour obtenir des contrats. Le gouvernement a mis en place les emplois d'avenir. Pensez-vous que ce soit la solution au problème de l'emploi à la Réunion ?

Les emplois d'avenir font partie des projets prioritaires qui ont été portés par François Hollande. Il y avait urgence à agir. Les emplois d'avenir sont une aide à la construction de ces jeunes. Aujourd'hui à la Réunion, nous avons un chômage structurel où 60% des jeunes sont sans emploi, cela ne se voit nulle part ailleurs. Je ne dis pas que les emplois d'avenir sont 'la' solution au problème d'emploi mais 'une' solution pour les jeunes. Je rappelle qu'avant les emplois d'avenir, il n'y avait rien. Tout le monde a fait ce constat. Je trouve que la durée du contrat de 3 ans est un bon temps à condition de jouer la carte de la formation avec un projet professionnel au bout, pour ensuite déboucher sur un emploi pérenne. Le dispositif d'emploi d'avenir est à destination des jeunes sans diplômes ou ayant un CAP ou un BEP. Ils auront un emploi payé au Smic. Cela a le mérite d'exister. Maintenant le Conseil régional ou général ne jouent pas le jeu pour la mise en place de ces emplois, ce que je déplore.

La Région ne veut pas mettre en place les emplois d'avenir car elle ne veut pas financer un dispositif que l'Etat devrait prendre en charge intégralement ? Comment réagissez-vous ?

Je suis désespérée. Il faut que les collectivités mettent la main poche. Elles doivent financer ce type de contrat à hauteur de 25%. Pour moi, Didier Robert est irresponsable. En Martinique, le Département a joué le jeu en finançant les emplois d'avenir. A la Région on annonce vouloir régler le problème des jeunes avec les contrats d'apprentissage. Encore faut-il qu'ils trouvent une entreprise. Et quels chefs d'entreprises va prendre un jeune non formé ? Pour moi c'est de la politique politicienne.
Jeudi 7 Février 2013 - 17:49
Lu 2246 fois




1.Posté par reunionais....... le 07/02/2013 17:19
oté souplé aréter ces absurditées .... dans un autre article le PCR Préconise un solution novatrices la droite elle poussse un peu le bouchon.. et là le PS comprend mais n'excuse PAS ...aahahahah fé rire seulement OU va t-on !!!! ALORS T ZOT NA UN SOLUTION POUR SA...OU bien zot va war l'année Prochaine étant donner na Z'élection le MAIRE

2.Posté par albert muda le 07/02/2013 17:24
c'est comme pour la réforme du primaire , le gouvernement décide mais demande aux collectivités de payer !!

3.Posté par "VIEUX CREOLE" le 07/02/2013 17:43
HONTE AUX ÉLUS QUI " BAVASSENT" TOUJOURS , AVEC GRANDILOQUENCE , SUR LE CHÔMAGE DES JEUNES ET QUI REJETTENT TOUTES SOLUTIONS PROPOSÉES !!!

JE PROPOSE A TOUS LES PARLEMENTAIRES , A TOUS LES MAIRES, AUX PRÉSIDENTS DE RÉGION ET DU CONSEIL GÉNÉRAL DE VERSER "UN PETIT" POURCENTAGE DE LEURS INDEMNITÉS :
(5 A 10% ) POUR ALIMENTER UNE CAISSE QUI COMPLÉTERAIT LES SOMMES INDISPENSABLES
A LA MISE EN PLACE DE CES "EMPLOI D'AVENIR "! CE SERAIENT un ACTE QUI PROUVERAIT VOTRE BONNE FOI ET VOTRE ENGAGEMENT SINCÈRE A L’ÉGARD DES JEUNES !!!

4.Posté par Hervé le 07/02/2013 17:57
Madame La Députée,
Je suis fort aise de savoir que vous comprenez les jeunes et que vous n'excusez pas . Mais cependant, je vous interpelle ici afin de vous rappeler que vous avez les responsabilités de ce pays et que vos contrat en bouche-yeux ne pourront rien résoudre. Un pansement oui , certes ! Mais la plaie reste ouverte, lorsque vos amis socialistes considèrent le privé, les entrepreneurs, les chefs d''entreprise pour des voyous et des profiteurs. Alors madame, si tel est le cas, le privé n'embauchera pas et vous ferez de temps en temps un piqure pour soulager le malade.
Non Madame la Députée, le privé n'est pas voyou !
Non Madame la députée, les artisans ne sont pas des voleurs !
Non Madame la Députée, les entrepreneurs ne sont pas des profiteurs !
Oui Madame la Députée, il existe des salopards chez nous, dans le privé, chez les entrepreneurs, chez les chefs d'entreprise, mais j'aimerai juste vous rappeler qu'il en existe chez vous aussi, chez mes frères socialistes, qui , lorsqu'ils ont le pouvoir , se sentent investis du mission divine !
Oui Madame la Députée, je suis un socialiste en colère, comme ces jeunes
Oui Madame la Députée, je deviens enragé, comme ces jeunes
Coupez, hachez, tranchez, mais sortez ce l'immobilisme idéologique du socialisme français de france car sinon, les journées du mois de mai resteront dans votre mémoire et la notre, par ce qui se pressent : la grève générale !

5.Posté par ASSOCIATION STOP INJUSTICE le 07/02/2013 17:57
Mme si vous comprenez leurs gestes, faites vite quelque chose pour eux, car les jeunes ne vont sûrement pas se contenter de vos belles paroles, à votre place.....................
Vous ne faites rien pour eux, c'est tout à fait normal qu'ils réagissent, à ST DENIS c'est l'incompétence de certains élus qui prédomine,,mais si cela peut vous rassurer ,les autres communes ce n'est pas mieux, et il n'y a pas que les jeunes qui sont touchés,..........
Nous vous promettons une belle mobilisation, trés rapidement, sans violence, mais avec une solidarité de tous les instants, car le peuple créve à petits feux, et nous allons sûrement pas vous regarder vous gavez,on dit stop........................à l'injustice............et beaucoup viennent nous rejoindre.................il est temps que cela change.............................

6.Posté par noe le 07/02/2013 18:23
Nos jeunes sont désoeuvrés , abattus par des promesses à faire pisser un chat, las d'attendre la Lune promise par vous , députée(s) , par vous , élus sans cervelle qui promettent les étoiles 4 heures ...Ils ont marres d'attendre un hypothétique contrat ....ils s'ennuient , ils détruisent leur santé en se droguant avec zamal et alcool ...
Les élus n'ont pas de coeur , ils ont été élus et ensuite ils abusent de leurs indemnités !
Elus indignes !

7.Posté par TEGO le 07/02/2013 18:40
La clodette d'annette s'est mise à s'exprimer " Je suis désespérée " rentre ton kaz et ne vient plus nous faire c.... , parole de TEGO !

8.Posté par le pape le 07/02/2013 18:46
Comment les socialistes peuvent regler en un tour de main le desastre d'une politique liberale qui a tuer le principe meme d'une economie qui doit servir a faire vivre le peuple et non pas a enrichir quelques actionnaires....
monique Orphé droit dans tes bottes, bas toi pour le changement... meme si les resultats ne seront visible que dans quelques annees ..... je te soutiens comme d'hab... dans l'ombre !

9.Posté par Jean Blond le 07/02/2013 19:38
"Je suis désespérée", dit-elle, rajoutant: "il faut que les collectivités mettent la main à la poche " Cette bonne femme est adepte du " faire fantaisie dans la poche camarades" et les camarades, en l'occurence c'est nous les travailleurs écrasés par les impots. et qui devraient encore passe à la caisse pour soutirer le vice d'un lot de plus en plus grandissant de cagnards, de malfrats, de vauriens, de fainéants qui ont voté , endormis par M.orphé. Alors prenez sur vos indemnités, Madame, qui rémunèrent votre soumission à Hollande et votre attitude de godillot et arretez de jouer à la vierge effarouchée. A d'autres , votre cirque et votre cinéma mais pas à moi. Vous jouez dans une série B et je n'aime pas du tout ça....

10.Posté par Royal Bourbon le 07/02/2013 19:40
Post 8, alias le pape, rentrez chez vous, au Vatican et emmenez avec vous celle que vous soutenez.Elle ne nous manquera pas à la Réunion. On en serait enfin débarassée , ce qui nous comblerait d'aise.

11.Posté par Lili le 07/02/2013 20:13
Or, l'adjoint moufia la dit la même dans la tv taleur là... Ki sa y dicte à zot sa ki fo dire ???

12.Posté par Un moun le 07/02/2013 20:41
"Encore la semaine dernière, j'ai reçu une vingtaine de jeunes au Chaudron âgée de 16 à 20 ans, de jeunes mères de famille qui ne veulent qu'une chose: du travail."

Et que fait la mairie pour ces jeunes ? Rien. Parce que pour MADAME Monique Orphée, il faut avoir bac+5 pour balayer la rue...

13.Posté par LM le 07/02/2013 21:02
Post 9, Jean Bond : Entiérement d'accord ,j'adooooooore!!!!!

14.Posté par Béa le 07/02/2013 21:18
ça sent la salsa de la récup politique .... qui a ouvert le bal ???

15.Posté par darky le 07/02/2013 22:33
c'est qui déjà l'assistant parlementaire de madame Orphée..
la pub' est gratuite ?

oté junior, recadre un peu ta patronne!

16.Posté par Patrick du chaudron le 07/02/2013 22:44
Tiens, mais ou ça ou sorte dont !!!!

17.Posté par coup''''d zic le 08/02/2013 05:14
au pays d'orphé, monique est reine. Mi kass la blag ! Zot la pa compri que le péi lé dan la m.... Nou lé foutu. Le chomage lé général dan l'europe é la France i pé pu rien fait. Le pire lé devant nou ...Gros pikurs.

18.Posté par lechangement.info le 08/02/2013 05:30
Orphé dit " Je rappelle qu'avant les emplois d'avenir, il n'y avait rien" Faux il y avait le chômage ! :-)
Pendant et après aussi.

Le plein emploi en France aujourd'hui c'est accepter de dire et d'accepter une économie avec 4 à 5% de chômeurs.
Je suis d'accord quand vous dites "Je suis désespérée. Il faut que les collectivités mettent la main poche. Elles doivent financer ce type de contrat à hauteur de 25%. Pour moi, Didier Robert est irresponsable.

Il est impératif de dire la seule vérité celle des chiffres : Avec 150 000 emplois avenir, c'est vouloir emparer la vague avec un verre d'eau. Puisque 150 000 jeunes par an sortent du système sans diplômes c'est vous dire. A la Réunion ce sont 10 000 exclus par an du système scolaire. Avec 9000 CAE et 5000 emplois avenir et 1000 contrats trajectoires par an, il est difficile de donner une lueur d'espoir à 120 000 chômeurs réunionnais, dont 23 000 jeunes.

Nous respectons votre combat et votre courage. Nous déplorons le silence assourdissant de M. Leconstant, l'agitation des patrons pyromanes et des cellules pro-Alliance: CGTR, ARCP et AJFER
Tous à leur façon, mettent de l'huile sur le feu, alors qu'il est impératif de chercher des solutions locales et d'accepter 4 idées:
_Travailler supposera 2 à 3 stages de formation tout au long de sa vie,
_de la mobilité
_ l'acceptation de changer au moins 3 fois de métier dans sa carrière. Ceux qui veulent se caser à vie dans le public sont désormais de doux rêveurs et ceux qui comptent y rester sont des titulaires blasés et pressés d'en finir.
Nous partageons les mêmes convictions, pas la même vision des choses ni les mêmes solutions. Vous êtes une députée. Vous avez voulu cette place. Il faut assumer désormais.
_Si la croissance redémarre, l'embauche redémarre donc comme le public ne représente aujourd'hui que 20% de la population active, Il est temps de reconnaître que le privé est le moteur de l'économie et de le répéter jusqu'à le comprendre. A chaque fois que nous préférons et achetons un produit étranger à un produit local ou français, nous tuons des emplois. A chaque fois qu'on casse, qu'on fraude, ce sont les contribuables qui payent.

Quant aux agitateurs, ils espèrent être calife à la place du calife sans avoir de meilleures solutions que vous. Le temps viendra où vous aurez enfin raison. Mais que le chemin est long...

19.Posté par John Galt le 08/02/2013 06:59
Mdr je constate que les jeunes viennent et osent se défouler sur zinfos 974 pour prendre la parole , j'ai apprécié certaines interventions ça changent des habitués aficionados socialistes, à présent ces crétins de gauchistes sont dos au mur ils avaient fait des promesses intenables et que raconte la Bérengère clochette de panette que le général en chef des armées au Mali a des projets prioritaires d'emplois d'avenir, génial rien que le mot avenir fait rire pour entretenir le nivellement dans la précarité , ils sont trop fort ces socialistes tout ça avec le pognon des autres qui payent des impôts pendant ce temps elle encaisse combien par mois la Mistinguett car elle morfle pas trop pour le moment en allant chez Ladurée histoire de s'enfiler quelques macarons ...et dire que ces imbéciles de Dionysiens vont reconduire cette bande de j'enfoutre remarquez rien de fantasmagorique à cela car l'on distingue deux façons d’assortir une cravate avec une chemise, dirons nous. La première consisterait à trouver une cravate dont le coloris dominant, ou les motifs, seront en accord parfait avec la chemise. L’autre méthode consiste à choisir une couleur à l’opposé chromatique de la couleur de la chemise, pour jouer sur le contraste. Cela fait ressortir la cravate, et permet parfois de camoufler la banalité de la chemise. faut juste croire que la politique, en France et Navarre, se compose comme cette opposition chromatique cravate – chemise…

Et dans le rôle de la cravate, rutilante, chatoyante des mille feux que lui permet un train de vie très au-dessus de celui de la chemise (élimée, fadasse et camouflée derrière la débauche de moyens et de paillettes de l’accessoire vestimentaire), on trouve bien sûr les abonnés cumulars à la gamelle. Ces tendres mammifères se regroupent à l’Assemblée, au Sénat, dans tout un tas de Commissions Théodule lucratives et pléthoriques, ainsi que dans certaines associations où on se sent bien au chaud, protégé de la conjoncture économique par d’épaisses couvertures (sociales, financières, médiatiques, …)

Ainsi, à l’assemblée, les députés travaillent, furieusement, avec « Branleur » sur Lettre Compte Double, au moins. Tenez posez donc la question à cette arrogante socialiste pétant dans la soie de miss Orphée pour lui demander au passage des comptes, il faut savoir que les débats de nuit, à l’Assemblée, sont notoirement plus chers que les débats pendant les heures normales ; eh oui, les huissiers (par exemple) sont alors payés au tarif de nuit, ce qui finit par faire une facture supplémentaire de 50.000€ par heure. L’amendement débile revient vite cher, et le temps perdu (l’argent perdu ?) ne se rattrape jamais. D'un autre côté, ce cher chef des armées Président Hollande, lui, n’en perd pas une miette car il n’oublie pas les amis. Il donne même des petits coups de pouce au pouvoir d’achat de certains. Il ne sera pas dit qu’un socialiste arrivé à la magistrature suprême, même sur un malentendu, ne fera pas preuve de générosité avec l’argent des autres !

Et toujours dans le même« ton sur ton » concernant la cravate, nous avons bien sûr les nombreuses associations alimentaires en prise directe avec les fonds de la République. Le Cri du Contribuable nous fait régulièrement un petit détail de ces subventions et de la foire complète qui les accompagne, et consacre même ce mois-ci un intéressant dossier à la question. Une mention spéciale sera dédicacée aux associations de fonctionnaires, et notamment celles du Ministère des Finances. Illustrant de façon limpide qu’on n’est jamais si bien servi que par soi-même, surtout lorsqu’il s’agit d’argent et encore plus lorsqu’il s’agit d’argent des autres, ces associations bénéficient de largesses du Ministère qu’on pourra trouver fort généreuses en ces temps de disette et d’austérité (qui ne touche décidément pas tout le monde).

On découvre ainsi que 75 millions d’euros sont destinés au gîte, au couvert et aux loisirs des fonctionnaires des Finances, en arrosant profusément des associations aux noms sortis tout droit d’une production Uderzo / Goscinny (ALPAF, EPAF, AGRAF et ATSCAF) ; par exemple, l’ALPAF a reçu 29 millions d’euros de subventions du ministère en 2011. Oui. 29 millions, qui viennent directement de vos poches. 28 millions d’euros auront servi à l’association EPAF, destinée à la mise en œuvre des prestations de tourisme social “vacances enfants” et “vacances familles”, qui, comme chacun le sait, doivent bénéficier du soutien des contribuables sans quoi les enfants et les familles des fonctionnaires des finances seront tout tristes, ce qui aigrit les inspecteurs des impôts et, par voie de conséquence, risque bel et bien de faire pleuvoir des contrôles par mesure de rétorsion.

Pas de doute : la situation est, littéralement, catastrophique. Petit-à-petit, les Français se rendent compte que les caisses sont vides, que les promesses de Hollande le sont aussi, que la situation économique se dégrade encore plus vite que tout ce que les nigauds socialistes pouvaient imaginer, et que l’équipe en place accélère le mouvement d’ensemble dans une improvisation brouillonne et pathétique. Mais alors que ces vérités parviennent enfin à une proportion grandissante de Français et que la grogne commence à monter, que cette France là commence à pleurer, l’autre France, elle, ne l’écoute pas. Elle ne l’écoute plus d’ailleurs depuis un bon moment. Les pleurs de la France-chemise sont couverts par les rires de la France-cravate.

Une question mérite d’être posée : ces rires, sont-ils insouciants, joyeux, ou … moqueurs ? Mine de rien, la cravate ne se foutrait-elle pas un peu de la gueule de la chemise ? hein madame Orphée vive le socialisme Triomphant nivellement égalitaire mais surtout pas libéral d'ailleurs plutôt que de couloir supprimer le mot race vous devriez enlever le mot liberté sur les fronton des mairies pour le remplacer par une connerie lumineuse socialiste

20.Posté par ASSOCIATION STOP INJUSTICE le 08/02/2013 07:00
Certains élus ont du mal à comprendre qu'ils ne sont pas à la hauteur, et qu'ils vaut mieux qu'ils démissionnent, car..........................le peuple en a ras le bol de ces bandes de SEIGNEURS

21.Posté par Dignité le 08/02/2013 08:16
Dans la plupart des propos exprimés ici, on sent les clivages politiques. Des gens qui votent à droite se donnent à coeur joie pour éreinter une socialo.
Est ce l'objet de ce débat? Je ne le pense pas. Le problème posé est le chômage des jeunes. Et là, 10 ans de politique de droite (2002/2012) n'ont rien donné aussi. Il faut savoir le reconnaître.
Certes, les socialistes, et notamment ceux d'ici, sont aussi responsables de cet état de crise que connait notre île. Ils ont tellement promis aux dernières élections pour se faire élire. Maintenant on leur demande des comptes et c'est normal. C'est cela la démocratie. Il faut agir et mettre en oeuvre les promesses faites.
Moi, ce que j'attends d'elle et de sa collègue Erika c'est que toutes les deux elles interviennent dans le débat sur la loi bancaire pour séparer les activités de dépôt des activités spéculatives. Les banques spéculent sur le marché financier (jouent au monopoly) avec l'argent des petits particuliers et quand elles perdent, elles appellent l'Etat au secours pour ne pas inquiéter ces mêmes petits particuliers. Or, l'Etat c'est les contribuables. Par contre, quand elles gagnent du fric avec cet argent, ce sont leurs actionnaires qui en profitent.

22.Posté par Erick le 08/02/2013 08:40
Mes ami(es), pour info Saint André l'élu de la Région en 2012 a enlèvé le pain dans les foyers de 26 ouvriers en contrats emplois vert dans le chemin d'eau, parce que les responsables de l'association ne partageaient plus les mêmes idées de son mouvement : "Emmergences Réunion"... et sur le coup cet élu de la Région qui est candidat au municipales de 2014, a dit et écrit "qu'il informerait le Président de Région des agissements de l'association".... Et pof! en plein dans la figure, les renouvellements de contrats ont été bloqués pour cette association... Comment voulez vous que la jeunesse ait encore confiance en ces politiciens à deux francs, menteurs, hypocrites... ils sont responsable du mal être de la jeunesse pour ne pas avoir conduit leurs missions que le peuple les ont confiés par le bulletin de vote....

23.Posté par moi na le droit le 08/02/2013 11:08
Mme ORPHE, parfois les contenus des meeting électoraux de part les insultes, sont bien plus violents que ces actes.... Par exemple, quand un député-maire (socialiste, il bon de le rappeler), encercle la maison d'un opposant, c'est nettement plus violent que quelques poubelles brûlés...

24.Posté par H.DEZAERT le 08/02/2013 13:10
'Lechangement' pour certains "conditionnés", doit se résumer à contempler le temps qui passe à raison de 60 minutes par heure !

Effectivement, le chemin peut être long !!

Mme Orphé, moi je ne vous comprends pas et je ne vous excuse pas !

25.Posté par Saint benoît le 21/02/2013 17:09 (depuis mobile)
Si ou comprend ces jeunes donne à zot 1 mois out salaires !!! Oussa ou sorte la fille la ou réveille même trop fort ou comprend ces jeunnes ???allez mette la corde Mme député ki sert à rien

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales