Politique

Mobilité des jeunes: Les élus de l'Alliance dénoncent "une situation absurde et inacceptable"

Les élus de l'Alliance au Conseil Régional se révoltent contre la situation de 400 jeunes privés du passeport mobilité. Pour eux, c'est une "situation absurde et inacceptable" alors que "31 millions sont mobilisés pour la continuité territoriale.

Voici les propos des élus du groupe de l'Alliance:


"
Mardi dernier, l’assemblée plénière du Conseil régional a voté de nouveaux crédits pour la continuité territoriale : ce sont 31 millions d'euros que la Région puise dans son budget pour financer un dispositif qui relève en principe de la responsabilité de l’Etat.
 
Le Conseil régional a décidé de se substituer totalement à l’État en créant son propre dispositif alors que c'est bel et bien une compétence de l’État. Ce sont donc les Réunionnais qui paient leur propre continuité territoriale et cela relève d'un choix politique. Dès lors, comment défendre que sur un autre volet, celui de la mobilité professionnelle, la Région demande cette fois à l’État d'assumer ses responsabilités ?
 
On mesure là les conséquences désastreuses de la décision de la Région de porter seule un dispositif qu’elle a redimensionné pour des raisons démagogiques et électoralistes évidentes.
 
La rupture du partenariat entre la Région et l’Etat crée aujourd’hui de très graves dysfonctionnements dans le financement de la mobilité et de la formation des jeunes.
Ce sont pour l’instant 400 jeunes, dans le secteur sanitaire et social, qui sont en attente du passeport mobilité auxquels ils ont droit. Ce sont 400 jeunes Réunionnais qui sont victimes de la rupture de dialogue entre l’Etat et la Région.
 
La Région porte une responsabilité considérable dans cette situation qui découle de son positionnement sur la continuité territoriale. Mais cela n’exonère pas non plus  l’Etat de ses obligations et de sa responsabilité.
 
Alors que les crédits européens, à travers le programme  « Initiative Européenne pour les Jeunes » (IEJ) interviennent à plus de 90%, laissant à la charge de l’Etat et de la Région 4% chacun, la situation est pourtant bloquée, faute de convention signée avec LADOM. Concernant l’IEJ, il convient par ailleurs de rappeler que ces fonds ont été débloqués exceptionnellement par l'Europe pour faire face à la situation difficile dans laquelle se trouve la jeunesse européenne. Nous alertons sur le fait que, contrairement à ce qui était prévu,  l’IJ ne sert pas à toujours faire plus mais qu‘il permet par exemple à l’État de moins s'engager financièrement au sein de dispositifs dédiés aux jeunes et de les compenser par ces fonds.
 
 
 
En tous les cas, on est arrivé à une situation absurde où près de 100 000 Réunionnais
peuvent se rendre en métropole avec le dispositif de continuité territoriale financé à 31
millions par la Région, mais les candidats à la mobilité formation, sont privés des moyens du passeport mobilité. La priorité n’est elle pas d’aider les jeunes à se former pour pouvoir demain contribuer au développement du pays ?
 
Dans l’intérêt des jeunes, il faut tout faire pour débloquer la  situation.
En aucun cas, les jeunes Réunionnais doivent être sacrifiés sur l'autel des querelles politiciennes.
 
Sur ce dossier de la mobilité professionnelle, nous en appelons à la responsabilité de
chacun, particulièrement du Conseil régional et de l’Etat. Il est urgent que les divergences d'opinions laissent de nouveau place à un travail de concertation, dans l'intérêt général.
 
C’est pourquoi nous appelons la Région et l’Etat  à abandonner toute posture politicienne et à se mettre autour d’une table pour signer la convention avec LADOM et permettre ainsi de mobiliser le passeport mobilité pour les jeunes.
Vendredi 3 Juillet 2015 - 12:30
Lu 1050 fois




1.Posté par Monique L le 03/07/2015 14:06
LA PRISE EN OTAGE DU PRÉSIDENT DE RÉGION SUR 400 JEUNES
démagogiques électoralistes, la mobilité professionnelle,n'interesse pas DRobert lui
C'est faire voyage les amis à 9000€ mois,quant à nous les Réunionnais en 1er c'est faire voyager
Nos enfants pour leur avenir arrêté de nous prendre pour des couillons

2.Posté par GIRONDIN le 03/07/2015 14:37 (depuis mobile)
Il est urgent que les divergences d'opinions laissent de nouveau place à un travail de concertation, """""""""""dans l'intérêt général"""""""".

L'INTÉRÊT GÉNÉRAL

3.Posté par @ ALLIANCE le 03/07/2015 14:38
Tres bon conseil, mais honnêtement vous avez le beau rôle d'être donneur de leçon.

Alléeeeeeeee sans rancune, nous ferons toujours alliance avec vos propositions.

4.Posté par JORI le 03/07/2015 14:57
C'est facile aujourd'hui pour l'Alliance de s'accrocher aux branches quand on sait qu'elle est aussi à l'origine de la suppression de la dotation territoriale par l'UMP arrivée au pouvoir en 2007. Avant de grimper aux cocotiers l'Alliance ferait mieux de regarder si elle a le fond de sa culotte propre!!!.

5.Posté par KLD le 03/07/2015 17:00
effectivement , c'est absurde , et ce, sans parti pris ...........mais deux trois certains applaudissent ..........comprennent qui pourra !

6.Posté par Mwa la pa di le 03/07/2015 18:06
a lire "Lors de l'examen du projet de budget 2015 pour l'Outre-mer, un amendement présenté par l'UMP Didier Robert a été adopté par la majorité sénatoriale de droite :
il prévoit de réduire le budget du Service Militaire Adapté au profit de la continuité territoriale.

La nouvelle majorité de droite de la chambre haute, issue des élections sénatoriales du mois de septembre dernier, a adopté un amendement qui modifie en profondeur le projet de budget 2015 pour la mission Outre-mer, lors de son examen vendredi en fin de journée.

La continuité contre la formation : une aberration !!


7.Posté par KLD le 03/07/2015 20:39
Girondin : c'est beau de croire encore à l'ntéret général.......... voyager pour le plaisir : c'est sur que didi 1er , penses à l'interet général??????????????pov bourbonnais avec chapeau la paille et "lambrequin de la honte" en option ! "les lambrequins de la honte" : à lire , en urgence !

8.Posté par Ange le 03/07/2015 21:16
Cette situation va se débloquer bientôt. C'est rien quand même comparé au reste. Si on peut en sauver 400. Faisons le.

9.Posté par zoubick974 le 03/07/2015 21:51 (depuis mobile)
Bon c'est fait Didier Robert a fais le travail !bravi au président de région qui dors pas

comme il fallait sens l 'opposition hein Monsieur Sudre!!

voilà les enfants du pays vont pouvoir continuer à faire la mobilité pour le futur de demain .

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales