Faits-divers

Mobilisation pour le procureur Muller : Les justiciables dénoncent une "politique de magouilles"


Les justiciables mobilisés devant le Tribunal de Grande Instance
Les justiciables mobilisés devant le Tribunal de Grande Instance
Ce matin, une soixantaine de manifestants, selon le collectif Eveil Citoyen, se sont rassemblés face au Tribunal de Grande Instance de Saint-Denis en soutien au Procureur Muller, en instance de mutation à la Cour d'appel de Grenoble.

Cet "acte de présence solidaire" illustre une polémique autour du "renvoi" du procureur Muller, selon Djamel Kada, membre fondateur d'Eveil Citoyen. "Des gens en poste n'acceptent pas qu'on remette en cause leur système et il existe des dossiers sensibles", explique-t-il. Environ "100 dossiers en cours" sont gérés par le collectif et certains "durent depuis 14 ans déjà", d'après lui.

Un des membres soutient que la Réunion étant un département français, "la loi s'y applique comme en métropole". Djamel Kada, lui, assure que quelque chose "coince au niveau de la justice. Avant, certains avocats réunionnais savaient pertinemment que leurs dossiers ne passeraient pas, mais ils encaissaient quand même l'argent de leurs clients". Maintenant qu’Éveil Citoyen "surveille", de plus en plus d'avocats "refusent de prendre en charge certaines affaires". Le collectif estime que le procureur déchu "fait son travail", et qu'avant lui il n'y avait "aucune écoute de la part de la justice", que c'était "le silence radio".

Des vices de procédure

Présent au rassemblement, Arnaud et Marie Jeanine Marionnette, souffrent encore aujourd'hui et "depuis 2000, d'une défiscalisation qui n'a pas marché". La société qui leur a vendu des matériaux aurait "menti" sur ses produits. Elle les aurait vendu au couple à prix neuf, après un financement d'un an. Il n'ont dans ce cas, reçu aucune aide fiscale et ont dû payer "plein pot".

Aujourd'hui en liquidation, ils dénoncent "des vices de procédure". Marie Jeanine Marionnette, se dit "embarquée" dans cette affaire et soupçonne la dizaine d'avocats avec qui elle s'est défendue d'être en contact avec la société qui les a trompée. Ils ont bénéficié d'une aide juridictionnelle et assurent qu'ils ne porteront pas plainte contre les avocats "si le travail est enfin fait". Ils évoquent cependant une véritable "affaire d'escroquerie" où l’État lui même aurait "été volé". Dès demain, il ont rendez-vous en cour d'appel.

"Ils veulent lui casser les bras"

De son côté, M. Elisabeth est un artisan entrepreneur dans le BTP. Il se bat depuis 1992 pour se faire rembourser les 5% de retenue de garantie que lui doivent des clients. Ceux-ci l'attaquent en justice et refusent sa proposition de "le rencontrer avec le procureur, afin de trouver un terrain d'entente".

D'après lui, le procureur n'a même pas le pouvoir nécessaire face aux juges pour faire avancer certains dossiers, et on veut lui "casser les bras".  Il menace de mettre sous quarantaine ses biens et de bloquer le portail de ses clients. Il avait déjà effectué des grèves du même acabit auparavant. "Je travaille tellement dur…", se désole ce père de sept enfants qui "n'abandonnera pas sans se battre". Il tient à se défendre seul devant ces gens "malhonnêtes" plutôt qu'avec des avocats "enfants gâtés" et aider le procureur pour que lui même les aide en retour.

"Nous sommes les victimes"

Une représentante du C.mac (Collectif pour le Maintien des Activités au Cœur de La Réunion) justifie sa présence par la lutte du collectif "envers toute forme d'injustice" et notamment "sous le parquet actuel, au niveau du Parc National" qui implique "beaucoup d'injustices". À côté de ça, elle a elle même porté plainte contre son avocat dans une affaire personnelle. Le procureur Muller est déjà venu à sa rencontre et lui a promis de retrouver la plainte qu'elle avait déposé et qui est restée sans suite.

Les juges et magistrats "se disent victimes" mais pour elle, "ce sont nous les victimes". Selon ses dires, le procureur dérange une certaine "politique de magouilles" et elle assure que "ce sera la guerre car la justice est la même pour tous", déclarant "si vé tire Muller tire avant band' zincapab'" et qu'ils s'en sont pris "à la mauvaise personne…"

Malgré des histoires divergentes, les justiciables mobilisés se posent tous la même question, "que va devenir nos dossiers une fois Muller muté ?".

Mobilisation pour le procureur Muller : Les justiciables dénoncent une "politique de magouilles"
Lundi 19 Mai 2014 - 17:03
Lu 1408 fois




1.Posté par noe le 19/05/2014 18:27
Qu'on nous laisse notre procureur à son poste !
Notre île a besoin de vrais serviteurs de l'état qui bossent dur pour la vraie justice et non pour la mafia locale !

2.Posté par VIEUX MOTARD le 19/05/2014 21:35
Au vu de sa justice à deux vitesses selon que c'est un motard ou un caisseu, cela fera un motophobe de moins.......
Hormis cela, peut être est il un bon magistrat ???
Lorsque l'on a un parti pris, j'en doute un peu......

3.Posté par AIGLE BLANC974 le 19/05/2014 22:24
Je soutiens avec le Collectif "EVEIL CITOYEN" le Procureur MULLER. Ce magistrat devrait rester à la REUNION au vu de son travail de qualité. Mais pour faire plaisir à un groupe de pression, il va être muté en métropole sur ordre de la "SUPER MINISTRE DE L'INJUSTICE".
Et dire que la gauche est toujours à même de donner des leçons,y compris sur la Justice, lorsqu'elle est dans l'opposition.........

4.Posté par D kada le 19/05/2014 22:43
Merci à tous ceux qui se mettent en Action les associations les adhérents les sympathisants...
pour que tous bénéficient d'une justice au nom du peuple et pour le peuple dans laquelle chacun de nous pourra se reconnaitre

5.Posté par Ladilafé le 20/05/2014 10:17
Une soixantaine? J'en vois 20 sur la photo de membres de ce collectif qui ne représentent qu'eux même mais à qui zinfo ( et imaz) font une propagande forcenée!

6.Posté par citoyen present le 20/05/2014 11:18
Ladilafé Bouge ton derrière est tu constatera par toi même ! Ladilafé

Plus de 70 personnes sans compté les absents 20 DU RASSEMBLEMENT DE LA SEMAINE DERNIÈRE A LA COUR D APPEL une propagande de l'autre sens

7.Posté par ladilafé et la comptabilité le 20/05/2014 12:16
C'est sûr ! Pour ne pas perdre leurs si "précieux" annonceurs, la presse écrite et télé préfère ignorer le problème et/ou seulement rapporter le point de vue des opposants du procureur. Le pouvoir du fric et des francs-maçons !

8.Posté par cabanon le 20/05/2014 15:11
je suis d'accord avec poste 1

9.Posté par jacques goguy le 10/07/2014 18:19
L'aide juridictionnelle
Je suis pour la suppression des auxiliaires de justice, qui réduisent les victimes en coupables, la seule motivation de ces créatures, l'argent, ils ne sont pas soumis à un résultat, cela c'est ce l'arnaque. Des combinards qui vous plument en accord avec le frère maçon qui vous juge. La justice française c'est une calamité publique. Voir sur Internet juge cormery de bressuire etc.


Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales