Economie

Mobilisation du BTP: Le bras de fer commence

Mardi 5 Septembre 2017 - 07:17

Alors que le secteur du BTP descend la rue de Paris ce matin, c’est un bras de fer qui s’installe avec le dépôt prévu d’une motion auprès de la Préfecture, de la Région et du Département.


L’intersyndicale a prévenu, "la paralysie de l’île n’est pas impossible". Ce premier mouvement rallie les acteurs du BTP, patrons et salariés manifestant ensemble pour dénoncer la baisse de la commande publique.  

L’interprofession espère ainsi une réaction rapide des pouvoirs publics, dans le but de relancer l’activité et sauver les emplois. Un "plan Marshal" pour le secteur est demandé.

Le secrétaire général de la CGTR-BTP, Jacky Balmine avait également mis en garde lors d’une conférence de presse la semaine dernière, "si il n’y a pas de réaction des pouvoirs publics, d’autres mouvements seront à prévoir". "Ce n’est pas une action one-shot", avait ajouté Bernard Siriex, président de la FRBTP.

Pour Didier Robert, la Région "assume sa part de responsabilité"

Lors d'une conférence de presse hier, le président de Région a évoqué l'actualité en déclarant "avec le plan de relance régionale, nous somme sur une dynamique d’investissement important. Les collectivités locales, Région et Département, communes et intercommunalités, nous sommes dans une démarche ambitieuse, d’investissement à la Réunion.

À la fois de modernisation de l’ensemble du territoire mais aussi nous faisons en sorte d’assurer notre part de responsabilité vis-à-vis des entreprises notamment dans le secteur du bâtiment et des travaux publics."

Soe Hitchon sur place

Tags : #CriseBTP
Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 3346 fois



1.Posté par GIRONDIN le 05/09/2017 07:28

QUOI ???????

La crise ?????

Et on a le chantier du siècle !!!! Sans roche mais du siècle !!!!!

Un chantier réunionnais pour les reunionnais !!!

Avec les réunionmous partout et c'est encore la crise:
les 3/4 des communes
département
région
CIREST
TCO
CIVIS
CASUD
CMA
CCIR et une 20 boutik du même style.....

Peut-être i fait parti de l'expérimentation réunionmous ?????

2.Posté par John le 05/09/2017 08:22 (depuis mobile)

Il faudrait commencer à penser à changer de métier, la Réunion n''est pas extensible... On a assez de béton à la Réunion. Ils veulent quoi? Qu''on rase la forêt de Bebour Belouve pour mettre du béton?? Les grands travaux c''est pour un temps...

3.Posté par jean claude payet le 05/09/2017 08:55

y a un jour ou tous on envie de bosser....pleur un jour pleure toujours l'ile pleurnicheuse`

4.Posté par Choupette le 05/09/2017 11:14

Le type qui s'appuie sur le mur au premier plan; il ne sait pas qu'il est en train de dégueulasser ce mur en prenant ses aises ?

5.Posté par Blocage soon le 05/09/2017 11:28

En gros, ils souhaitent que les collectivités créent de toutes pièces des projets d'aménagement non prévus, au frais du contribuable (évidement sinon c'est pas drôle) alors que les collectivités ont une baisse des aides de l'état depuis 10 ou 15 ans.
Les chantiers pour la réhabilitation des habitats insalubres existent, nous sommes aussi en retard sur le quota de logements sociaux mais toute la France est en retard et les communes n'ont pas un budget infini.
Peu être faut-il cherche sur le nombre d'entreprises du BTP en rapport avec la vraie demande en BTP de l'île ?

De toute façon, c'est les contribuables qui vont trinquer, d'abord par le blocage probable des routes et ensuite par les projets coûteux, mal organisés et commandés car fait le plus rapidement possible, pour alimenter une bulle artificielle sous perfusion de l'état et qui posera problème chaque année.

Le bonheur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >