Social

Mobilisation devant le Rectorat ce mercredi 20 juin

La CGTR Educ'Action, la Saïper et la CFTC appellent à une mobilisation ce mercredi 20 juin 2012 devant le Rectorat à Saint-Denis. Alors qu'un CTM (Comité technique ministériel) doit rendre son arbitrage mercredi prochain, les syndicats souhaitent interpeller les députés nouvellement élus pour qu'un plan d'urgence soit mis en place pour l'académie de la Réunion afin qu'elle rattrape son retard scolaire par rapport à la métropole, que les postes supprimés ces cinq dernières années soient restitués et que les 1000 postes d'urgence annoncés par le ministère soient élargis à l'enseignement secondaire.


La CGTR Educ'Action et la Saïper, soutenues par la CFTC, appellent à la mobilisation ce mercredi 20 juin 2012 devant le Rectorat à partir de 14h. Les deux syndicats comptent boycotter la réunion de travail du CTM (Comité technique ministériel) afin d'aplanir les accords d'un premier décret sur la dotation de 1000 postes d'urgence dans les établissements publics du premier degré, annoncée en ce début de mois par le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon.

Un millier de postes qui seront répartis dès la rentrée prochaine dans les 22 académies de métropole et d'Outre-mer, "sans tenir compte de la réalité de chaque département", regrette Stéphane Chekouri, secrétaire générale de la Saïper. "Nous refusons la co-gestion" avec l'académie, indique Patrick Corré, délégué syndical de la CGTR Educ'Action. "Ça, c'est le rôle des acteurs de terrain, des directeurs d'école, des enseignants et du personnel administratifs", précise-t-il.

Les deux syndicats veulent un "plan d'urgence" spécifique à la Réunion, "pas seulement dans le premier degré mais aussi dans le secondaire. Notre position est qu'il n'y ait plus de suppression de postes et la restitution des postes qui ont été supprimés sous l'ère Sarkozy ces cinq dernières années", insistent les deux syndicalistes, qui avouent qu'il sera difficile de mobiliser les troupes pendant la semaine des épreuves du bac. Mais ce CTM est "une fenêtre pour faire entendre les besoins de l'académie de la Réunion qui doit rattraper son retard scolaire", insiste Stéphane Chekouri. Les syndicats rappellent qu'une cinquantaine de postes ont été supprimés dans les lycées professionnels de l'île, ainsi que des postes de personnels administratifs.

Ils interpellent aussi les députés fraîchement élus, notamment celles et ceux qui ont placé la jeunesse dans leurs priorités, notamment "Ericka Bareigts qui a dit qu'elle était pour qu'on stoppe la suppression de postes, et bien c'est maintenant qu'il faut agir", indique Patrick Corré.

20 assistantes d'éducation sur le carreau

Par ailleurs, la CGTR Educ'Action interpelle le recteur concernant la suppression de 20 postes d'assistants d'éducation qui bénéficient pourtant d'un contrat de six ans mais qui doit être signé tous les ans par le principal de l'établissement. Au collège Joseph Hubert à Saint-Joseph, le chef d'établissement, qui manque de moyens pour la mise en place du travail de ce personnel administratif, veut faire pression sur le recteur en ne renouvelant pas les contrats de travail. "Nous dénonçons ces méthodes. Il suffit que le recteur passe un coup de fil pour que ces personnes retrouvent leur travail", assure Patrick Corré.
Lundi 18 Juin 2012 - 17:26
Lu 1081 fois




1.Posté par noe1er le 18/06/2012 19:13
L’idéal des Lumières proposait une émancipation de l’homme par l’instruction. Ce bel objectif demeure le nôtre. Si notre système scolaire a su relever avec succès le défi de la démocratisation, il doit encore progresser vers plus d’exigence et de qualité. Alors que nous entrons dans une économie de la connaissance, le niveau de formation fait plus que jamais la différence entre les nations...

Comment aller plus loin dans ce domaine ?
Comment mettre l’éducation au service de l’égalité des chances et de la cohésion nationale ? Comment ouvrir des chemins de réussite pour chaque élève ?

Il nous faut des moyens supplémentaires ...
Allons manifester ce mercredi !

2.Posté par Professeur le 18/06/2012 19:24
Qui siegent à ce CTA qui se compose de 10 membres syndicalistes?
(issue des dernières élections de personnels)
Réponse :
SUD 0
FO FP 1
UNSA 3
CFDT SGEN 0
FSU 3
CFTC SCENRAC 2
CGTR EDUC/ SAIPËR 1

Moralité : ce sont les non représentatifs et les moins représentatifs qui crient le plus...
3 syndicats qui représentent 1 siège sur 10....
Où étiez vous pendant les élections de personnels ?
INFORMEZ VOUS....INFORMONS NOUS

3.Posté par REPONSE POST 2 le 18/06/2012 21:13
IL faut revoir vos comptes
les syndicats qui appelent compte 4 siéges sur 10 au CTP
parler du fond pas de chiffres

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales