Social

Micro coupures cet après-midi et les cars jaunes ne passeront plus demain

Des chauffeurs de bus qui ne veulent pas qu’un confrère passe à Saint-Pierre, un automobiliste qui fonce sur des transporteurs à Gillot, le ton monte sur les barrages filtrants depuis le début de l’après-midi. Les professionnels de la route ont décidé de durcir le mouvement.


Micro coupures cet après-midi et les cars jaunes ne passeront plus demain
Joël Mongin, président de la FNTR, a confirmé la mise en place des micro coupures sur le barrage filtrant de Gillot à Sainte-Marie. Cette décision a été prise suite à l’attitude menaçante et dangereuse d’un automobiliste.
Ce dernier sans doute irrité par une attente de plus en plus longue et une chaleur étouffante, a foncé avec sa voiture sur les transporteurs. Puis se sentant menacé, “il a sorti un sabre”, raconte Joël Mongin, président de la FNTR.
La réaction des professionnels de la route a été immédiate. Il s’est fait chahuter par des “grévistes” en colère. Il a fallu l’intervention des forces de l’ordre présentes pour ramener la sérénité.
Dans le Sud, c’est la décision des professionnels de la route de laisser passer un car jaune avec ses usagers, qui a passablement énervé des chauffeurs de bus vides arrêtés sur le bas côté, bloqués par le barrage filtrant.
“Nous avions décidé de les laisser passer à cause des usagers qui n’étaient pas bien, à cause de la chaleur. Il y avait une personne qui souffrait de diabète”, relate Ary-Claude Caro, porte-parole de l’intersyndicale, présent depuis ce matin à Pierrefonds.
Ces deux incidents ont incité les transporteurs à durcir leur mouvement. A Gillot, la FNTR a bloqué la circulation un quart d’heure après le “ralé-poussé”. Cette première micro coupure pourrait être suivie d’autres.
D’autre part, l’intersyndicale a annoncé que les transports en commun, c’est-à-dire les cars jaunes, ne passeront plus demain, à l’exception des bus scolaires. Sachant que les transporteurs ont décidé de maintenir leurs barrages filtrants toute la nuit, la situation ne va pas aller en s’améliorant.
Il faut même s’attendre à une dégradation des événements.
A suivre…
Jeudi 6 Novembre 2008 - 15:50
Jismy Ramoudou
Lu 809 fois




1.Posté par David le 06/11/2008 21:23
En tout cas c'est Monsieur Mongin qui commande. C'est lui qui, comme on le dit en créole, hache, i coupe, i tranche. Et les autorités sont impuissantes et soumises.Pourtant dans le gouvernement de fillon, tout le monde i batte su l'estomac. Mais Super Mongin a tous les droits et peut piétiner la liberté individuelle de tout un chacun et la liberté d'aller et venir est bafouée. On se croirait dans une dictature. Que font les autorités ?

2.Posté par Trouillomètre au maximum le 06/11/2008 23:46
Faites très rapidement venir un char AMX30 ou Leclerc. Le modèle avec la grosse pelle devant ...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales