Politique

Mickaël Nativel critique l'opacité du PS et se lance pour les sénatoriales

Et un de plus. Ils sont désormais deux candidats du Parti socialiste à avoir officialisé leur candidature pour les sénatoriales de septembre prochain. Mickaël Nativel talonne Michel Vergoz.


Mickaël Nativel se sent prêt pour des échéances nationales
Mickaël Nativel se sent prêt pour des échéances nationales
 
"Je constate l'opacité la plus totale de la part du PS". C'est par ces mots que Mickaël Nativel, conseiller municipal PS de la mairie de Saint-Denis, explique son désir de se lancer dans la bataille interne des sénatoriales.

Il y a un peu moins de deux mois, il s'était déjà positionné sur les législatives de 2012. "Il faut envoyer à l'Assemblée nationale quelqu'un avec des idées fortes. J'ai envie de servir cette cause", avait-il avoué à l'époque (voir notre article ). Son nouveau positionnement pour la chambre haute est-il, dans ce cas, un revirement de situation ou une question d'opportunisme ? Pas du tout à entendre l'intéressé.

"Non, ce n'est pas par opportunisme, c'est parce qu'aucune candidature ne se dégage au PS. Il y a beaucoup d'élus qui cumulent déjà des fonctions d'adjoints dans les mairies, de conseillers dans les intercommunalités ou encore au Conseil régional et général. Dans le même temps, je suis moi-même libre. Je rappelle que je ne suis que conseiller municipal sans délégation à la mairie de Saint-Denis", explique le candidat.

Pas sous le coup du cumul et disponible

A ces doutes sur sa posture, le désormais candidat à la candidature au sein du PS local répond donc par la négative mais émet des réserves sur l'attitude de son parti dans l'approche des sénatoriales. "Il fallait faire bouger les choses. Je suis toujours en course pour les législatives de 2012, je prépare mon équipe, mais à côté de cela les choses n'étaient pas du tout dite pour les sénatoriales au PS. Je ne peux que constater l'opacité la plus totale au niveau du PS sur ces élections. Rien n'a filtré de la fédération jusque-là".

"Gilbert Annette le sait. Il sait qu'ayant eu des fonctions électives au Conseil général, j'irais me positionner sur des échéances nationales. Le PS compte déjà des parlementaires de l'Est avec Jean-Claude Fruteau, et Patrick Lebreton pour le Sud. Je pense que la zone Nord-Ouest mérite d'avoir un représentant. Je suis disponible et ai l'avantage de bien connaître la zone Nord". Une chose est sûre, rappelle-t-il, le Sénat pourrait basculer à gauche en septembre prochain.

Quant à une éventuelle candidature en forme de barrage à Michel Vergoz, Mickaël Nativel l'a repousse d'un trait. "Je n'ai même pas été appelé par M. Mont-Rouge (en référence à l'édito paru dans le JIR du 6 juin)".

La prochaine étape se dessine très prochainement. "Le parti se réunit samedi en conseil fédéral pour examiner les candidatures déjà déposées". Pour l'heure, seule celle de Michel Vergoz est sur la table.
Mardi 7 Juin 2011 - 15:49
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2035 fois




1.Posté par noe974 le 07/06/2011 17:28
Bravo à ce monsieur ! Voilà un homme qui n'a pas peur du PS ...il va au combat comme un grand et c'est à son honneur §§§
Les partis ne servent qu'aux amis(es) , qu'à les placer eux et leurs proches ...à des postes qui leur permettent de se remplir le compte en banque ....

2.Posté par Sénat 974 le 07/06/2011 18:21

Bravo Mickaël,
Il fallait oser, tu l'as fait........................
Le Conseil Fédéral examinera les candidatures ce Samedi...................
Ces candidatures seront proposées aux votes des adhérents..................
Les adhérents auront, au moins, le choix entre deux listes..........
Un arrêt à la liste unique, au candidat unique choisit à l'avance..... et, je me demande, pourquoi déplacer les adhérents si c'est pour entériner une liste unique.....


3.Posté par Superleggera le 07/06/2011 19:49 (depuis mobile)
Bonne chance, vous en aurez bien besoin pour être élu.

4.Posté par JORI le 07/06/2011 20:56
Nativel parle " d'opacité la plus totale de la part du PS", mais où est donc sa clarté à lui?. Il ne suffit pas de dire qu'untel est opaque pour être soi même très clair. Un monsieur qui se dit libre car non frappé par le cumul mais qui court déjà après unsiège de député et maintenant de sénateur. Mais qui est donc ce rigolo?.

5.Posté par LéondeBruxelles le 08/06/2011 06:26
pourquoi pas s'il le dit, mais avec un bémol!!!
le linge sale se lave en famille et l'engagement des uns et des autres est toujours synonyme de quelque chose.

vouloir c'est pas toujours pouvoir!!!!!!!!!!!!!!!
A méditer M. Nativel

6.Posté par Dominique le 08/06/2011 21:31
Mickaël NATIVEL a raison. Pourquoi toujours se ranger derrière VERGOZ ou ANNETTE, ces deux là ont-ils le monopole de la candidature. Le PS ne leur appartient pas. Les militants ont leur mot à dire, normalement le choix final leur appartient, sauf magouille et compagnie. Ils auront le choix entre deux candidats : NATIVEL ou VERGOZ l'éternel tête de liste aux régionales et qui est à l'origine de la VICTOIRE de Didier ROBERT et SARKOZY à la pyramide inversée. Pour ma part, il n'y a pas d'hésitation.

7.Posté par payet le 10/06/2011 23:18
C'est du tout cuit pour NATIVEL. ANNETTE n'ayant jamais supporté VERGOZ...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales