Politique

Michel Sapin : "Avant d'en demander plus, utilisez les outils déjà mis en place !"

Michel Sapin a pu se rendre compte de la situation de la Réunion vis à vis du chômage au cours d'une table ronde avec les acteurs locaux. Pour lutter contre le chômage, le maire de Saint-Denis a demandé 40.000 contrats aidés supplémentaires. Michel Sapin en a annoncé seulement 5.000 de plus et prévenu les décideurs locaux : "Avant d'en demander plus, utilisez les outils déjà mis en place !"


Michel Sapin : "Avant d'en demander plus, utilisez les outils déjà mis en place !"
Premier rendez-vous important pour le ministre du Travail, Michel Sapin, ce midi à l'hôtel de ville de Saint-Denis : une table ronde sur "la mobilisation pour l'emploi et la formation professionnelle".

Le ministre, venu "d'abord pour écouter", a pu entendre les chiffres catastrophiques qui résument la situation extrêmement difficile de la Réunion vis à vis du chômage. Ainsi, les acteurs de l'emploi (Insee, Pôle Emploi, associations...) ont souligné que 56% des jeunes sont au chômage, et près de 30% de la population. 343.000 Réunionnais sont en dessous du seuil de pauvreté, et vu la forte croissance démographique du département, il est nécessaire de créer plus de 7.700 emplois par an pour réduire la courbe du chômage.

Annette demande 40.000 contrats aidés supplémentaires...

"Nous voyons la gangrène du chômage défigurer la Réunion. Nous ne pouvons plus supporter ce drame qui atteint toutes les familles. Il y a chez nous une partie de la population qui est condamnée à ne jamais travailler", a expliqué pour sa part Gilbert Annette, le maire de Saint-Denis, qui a demandé au ministre, Michel Sapin, que la Réunion reçoive "un traitement hors-norme" pour lutter contre le chômage. Il a ainsi réitéré sa demande de voir "40.000 contrats aidés supplémentaires à la Réunion".

"L'heure est venue, à budget constant, de convertir une part des bénéficiaires du RSA en contrats aidés. Il nous faut 40.000 contrats aidés supplémentaires pour ramener le taux de chômage de 30% à 20%", a indiqué l'édile du chef lieu.

Réplique du ministre : "vous avez de la suite dans les idées !". S'il n'a pas répondu favorablement à la demande de Gilbert Annette, le ministre du Travail a livré en substance deux messages, à l'heure de conclure cette table ronde.

"Avant d'en demander plus, utilisez les outils déjà mis en place !"

Le premier est celui-ci : "Il faut mobiliser au maximum les outils existants. Avant d'en demander plus, utilisez ce qui est déjà mis en place !". A savoir, les emplois d'avenir, les contrats de génération ou encore la garantie jeune. "L'objectif était de créer 5.000 emplois d'avenir en 2013. A ce jour, il en reste 2.500 d'ici la fin de l'année. Allez-y !", a-t-il lancé aux acteurs locaux.

"Une convention a été signée en début de cette année avec le Département. Ce dernier s'est engagé à créer 5.367 contrats aidés" pour des bénéficiaires du RSA sans activité (comme ce que demande Gilbert Annette, ndrl). "Aujourd'hui, il y en a 3.716 mis en place. Allez-y !", a-t-il ajouté. Le ministre a également rappelé que la durée des contrats aidés a été doublée, passant de 6 à 12 mois.

5.000 contrats aidés pour les chômeurs en grande difficulté

Deuxième message de Michel Sapin : "L'Etat est prêt à renforcer les moyens" pour lutter contre le chômage, "dès lors que les premiers outils ont été utilisés". Le ministre du Travail se dit ainsi prêt à lancer "un appel à projets avec 5.000 contrats aidés supplémentaires, avec des niveaux de prise en charge par l'Etat supérieur, de l'ordre de 90 ou 95%". Ces contrats d'avenir seraient réservés "à des publics particulièrement en difficulté" (chômeurs de longue durée en très grande difficulté, ndlr).

Michel Sapin a également souligné que la garantie jeunes était un moyen pour les jeunes les plus éloignés de l'emploi et de la formation de "répondre à un besoin de ressources des jeunes et à un engagement de ceux-ci" vers une insertion professionnelle. Le ministre du Travail a ajouté qu'une garantie jeunesse avait été signée au niveau européen, permettant de dégager "des crédits européens pour faire plus, pour accompagner ces efforts". Des fonds qui pourront être utilisés, a assuré le ministre, pour financer des emplois d'avenir, des garanties jeunes... "Il y a une solidarité nationale et européenne", a insisté Michel Sapin, avant de quitter les lieux.
Jeudi 14 Novembre 2013 - 16:18
Lu 2231 fois




1.Posté par véridik le 14/11/2013 16:26
Contrat aidé ou comment te faire croire que ta situation va s'améliorer en gagnant une miette de pain supplémentaire et en te faisant tout payer pour cette miette de pain...

2.Posté par David Asmodee le 14/11/2013 16:41
qt["vous avez de la suite dans les idées !".]

Goute ça ! Anvale le kozement toujours !

Que doit penser Annette ? " grand ministre i sorte en France, i vient voir à mwin. Mais mwin la gagne un bois !"

Totooooooorrrrr ! La touche à li ça !!!

3.Posté par Shun le 14/11/2013 16:51
Sapin dit "le chômage a encore augmenté ce mois-ci". Alors le repris de justice lui demande: "Y a moyen de me filer une rallonge pour ma campagne municipale, euh non je veux dire c'est pour créer des emplois....". Et voilà on a fait le tour je crois, quelqu'un a une bonne intrigue pour parfaire le scénario comico-dramatique de cette bouffonnerie politique... Sans commentaire à plus :-)) Et le cirque continue...

4.Posté par Titi or not Titi le 14/11/2013 17:07
"Allez-y"
Annette , c'est pas Bien de pas Distribuer ces S*loperi*s. de contrats !!! (Pub)

Ils seront distribuer pour la Noël !! juste avant les elections !! Fort ce Sapin !!


Slogan IRT : Run Island : Poncs , Rsa , Sharks and Zélus(es) Milliardaires !!

5.Posté par papayou le 14/11/2013 17:20
Souvenez vous les emplois jeunes...

6.Posté par Zbob le 14/11/2013 17:45
le problèmes avec "les outils" c'est que nos pourris d'élus les utilisent comme des armes d'élections massives!
Et pan dans la gu..le Zilber!

7.Posté par Frigidaire le 14/11/2013 17:59
Pourvu qu'il pleuve beaucoup comme cela les Ministres vont arrêter de défiler à La Réunion pour des vacances. En plus, cela aidera les planteurs pour s'en sortir car SAPIN ne regarde pas les agriculteurs mais uniquement les contrats aidés qui sont des contrats pré électoraux. C'est fini le temps de distribution de la tôle et des sacs de ciment.

8.Posté par laluno le 14/11/2013 18:26
Allez mon beau sapin donne nous des emplois aidės pour tous .les réunionnais nous seront le rocher des merveilles du père Noël du Moijeveux ..

9.Posté par diégo le 14/11/2013 18:44
zilbert l'a ramasse un planche sapin dans coin z'oreille,oté ça l"a du faire mal,vraimment trop fort ce sapin.
VIVEMENT 2014

10.Posté par tout va de travers ... le 14/11/2013 18:49
Si j'ai bien compris il s'est fait enguirlander par le Sapin et il a eu les boules.
Vraiment tout va de travers ...

11.Posté par dom le 14/11/2013 19:38
la droite n'a rien fait pour la réunion pendant 10 ans pour la réunion , nous c'est 5000+5000 = 10 000 emplois

12.Posté par coco aussi lé dur le 14/11/2013 19:59
2.500 d'ici la fin de l'année. Allez-y ! il faut les distribuer ou bien vous préférez qu'on vienne les chercher a la Mairie

13.Posté par David Asmodee le 15/11/2013 07:02
2.500 d'ici la fin de l'année. Allez-y ! il faut les distribuer ou bien vous préférez qu'on vienne les chercher a la Mairie


La culture de l'assistanat est telle que le maire doit aller offrir les contrats à domicile.

Tiens, je me souviens de Pôle Emploi :
" je vous donne une liste de candidats. Appelez les. Flatte à zot un ti peu, peut-être deux-trois va v'nir"

14.Posté par Rudolph du Brûlé le 15/11/2013 08:26
Bordel mais ouvrez les yeux quoi !!! c'est pas possible d'être aussi aveugle à ce point.....
A chaque visite ministérielle, c'est la même chose, le ministre (quelque soit le gouvernement) ecoute parle donne Xmilles contrats aidés et puis c'est bon ....... et nos représentants locaux, patronats, syndicats, etc... ne disent rien et boivent les paroles des ministres comme du pain béni

Mettez moi tous ces charlots à la porte svp !!!!

15.Posté par zandet le 15/11/2013 08:40
Mr Annette devrait commencer à se faire des cheveux blancs enfin il en a déjà... avec les différentes affaires d'associations et de détournement d'argent, je prendrai un seul exemple celui de l'association du Chaudron et "bébé" de sa première adjointe et députée. Combien d'argent a été détourné de cette association ? 100 000, 200 000, 300 000 euros ? et voyant que les personnes qui ce sont servis dans cette association son encore en place et ont été promotionnée directeur d'association s'occupant de plus pauvres, une vrai honte le loup dans la bergerie. Si ce personnage sans scrupule n'a pas hésité à détourner de l'argent servant à l'insertion des plus pauvres, il n'hésitera pas à en faire autant à la Direction de cette association. Ce dernier n'hésitant pas à se montrer au conseil municipal puisque ami de monsieur le Maire . Honte à vous, ainsi qu'à votre première adjointe, cette dernière au courant de ces faits et qui n'a pas même pas sanctionné ces délinquants ou pris des dispositions pour que ces malfaisants ne nuisent plus à la société, mais entre bons amis on s'arrange toujours à quoi à servi ce détournement ?
Monsieur le procureur de la République à quand une enquête sur cette corruption ? on nous parle de contrats aidés mais combien d'argent devant servir à ces contrats sont détournés ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales