Politique

Michel Lalande : "Nous avons réussi la coordination de l'armada"

Douze jours après le début de l'incendie du Maïdo, tous les acteurs institutionnels se sont réunis à 17h à la sous-préfecture de Saint-Paul pour rendre compte de ce qui a déjà été fait. Au-delà du rappel des moyens engagés et de la satisfaction légitime face à l'arrêt de la propagation de l'incendie, le Préfet de la Réunion a tenu à rappeler que l'incendie n'était pas éteint, avant de dévoiler un plan opérationnel de lutte contre les incendies dès 2011.


Michel Lalande : "Nous avons réussi la coordination de l'armada"
"Plus jamais ça". Voici le message qu'a martelé cet après-midi à la sous-préfecture de Saint-Paul, Michel Lalande. Entouré des représentants de la Sécurité civile, du SDIS, de la mairie de Saint-Paul, du Département, de l'ONF, de la gendarmerie et enfin du Parc National, le préfet s'est voulu déterminé face à la tâche qui reste à accomplir.

Avant d'envisager tout satisfecit mal venu devant un incendie qui pourrait reprendre, Michel Lalande a planté le décor : "Si l'on arrive à mettre la main sur ce ou ces pyromanes, la sanction devra être exemplaire car cet incendie est un crime puni pénalement".

Une facture de plus d'un million d'euros pour le SDIS


Déjà, malgré le caractère récent de la fin de la propagation de l'incendie, des mesures sont avancées. Roland Robert, représentant le Département cet après-midi en sa qualité de conseiller général, annonce "le renforcement prochain de la brigade verte départementale".

Michel Lalande : "Nous avons réussi la coordination de l'armada"
Huguette Bello appelle, quant à elle, de tous ses vœux à ce que le "Schéma massif des hauts sous le vent soit revisité au plus vite, à la lumière de ce qui s'est déroulé depuis le 11 octobre" (NDLR : jour du départ de l'incendie). Pour la député maire de Saint-Paul, il faut "repenser l'installation des réserves d'eau, des pare-feux ou encore des pénétrantes (voies d'accès créées par l'homme pour atteindre au mieux le coeur de la forêt)".

En donnant rendez-vous prochainement pour le chiffrage exact du coût des opérations, le préfet parle pour l'heure d'une facture qui sera "épicée". Roland Robert s'avance au nom du SDIS : "Pour nous, le coût dépassera sans doute le million d'euros".

Pour sa part, le colonel Jacques Vandebeulque, directeur départemental du SDIS tente d'opposer cette forme de perte financière à la préservation de l'essentiel : "le seul coût que n'aurait pas eu à supporter le SDIS aurait été la perte d'un de ses hommes, l'enjeu était aussi là" recadre le patron du SDIS.

L'instauration d'un plan vigipirate mais pour...les feux de forêt

Dans les prochains mois, des points d'étape entre les institutionnels auront lieu. Ainsi, un retour d'expérience en décembre ou janvier se tiendra sous l'égide de la direction de la Sécurité civile.

Enfin, la préfecture s'engage à rendre public en mai prochain un "plan opérationnel feu de forêt" qui sera déclenché en début de période sèche et activé de manière graduelle à la manière du plan vigipirate.
Vendredi 22 Octobre 2010 - 19:24
Ludovic Grondin
Lu 1289 fois




1.Posté par ti magnola le 22/10/2010 20:24
OUF, On est sauvé. Comment n'y avait on pas pensé plus tôt ? Enfin un plan pour planifier l'absence de plan...violé par nimporte quel gugusse qui se baladerait la nuit du Tévelave au Maïdo ! Même pas foutu de disposer de réserves incendies depuis 22 ans et les voila qui pérorent du yaka, fokon et yapluska...Au fait, les écharpes Chanel ne seraient elles pas très inflammables ? Quant aux propos dans la presse du président du parc national, le niveau zéro de l'inculture technico-politique est atteint ! Sovkipé !

2.Posté par Michel le 22/10/2010 21:50
Ce préfet crie au pyromane pour cacher son incompétence : 12 jours d'incendie et ce n'est pas fini ! Pour le coup les écolos ont bien raison de pointer les carences dans la gestion de la catastrophe.

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 22/10/2010 22:01
plus jamais ça..oui, plus jamais un préfet qui attend trop longtemps avant de faire venir un bombardier !

4.Posté par Ouïgour le 22/10/2010 23:04
Monsieur le Préfet à choisi un mauvais exemple, car l'armada à brulée et coulée durant la Bataille de Trafalgar comme les 800 hectares de notre foret. Quel coïncidence: la Bataille se termina le
21 octobre1805.

5.Posté par franck le 22/10/2010 23:25
n'importe quoi le post 3 (et 2 aussi)
vous vous y connaissez certainement avec vos critiques régulières sur ce site internet.
c'est agaçant de voir des gens critiquer en permanence sans proposer de solutions
"il faut que" serait votre leitmotiv

je rappelle que l'on ne fait pas venir un appareil de ce type en un claquement de doigt.
c'est la première fois que cela est décidé, donc le choix a bien été fait.

le prefet n'est pas seul gestionnaire de cette situation, la mairie aussi, l'onf également...

6.Posté par nicolas de launay de la perriere le 23/10/2010 00:41
sécurité civile .. tu connais l'existence de ce service franck, service chargé d'étudier et d'anticiper... belle preuve d'anticipation !

allez, vas y francky c'est bon..continue de nous les briser menues avec tes interventions hautement critiques sur les posteurs, et non le sujet sur lequel nous nous "lâchons"..

si nous sommes "faux cons" (yaka), d'autres ont les plus grandes difficultés, à masquer par cette fausseté leur véritable nature... comme dirait l'artiste dans le film "un dîner de con" : "un vrai .. un beau.. un authentique".

Merci franck, chaque jour, tu te rapproches un peu plus de Noe974, maître-étalon en la matière !

7.Posté par kersauson de (P.) le 23/10/2010 02:00
de toute evidece il fallait un tel avion
qu'attendait le preffet ?

il ne s'interesse pas du tout a la REUNION !
il est TROP peureux des remontrances de hortefeux

il faut garder cet avion un certain temps (en metro ils en ont peu besoin , c'est l hiver)
et envisager son achat
le cout peut etre amorti, si besoin a moriss rodrigues mada seychelles
et partagé entre CG Region et parc national donc ETAT

son efficacité entraine sa nécéssité

bravo aux pompiers d'ici de france, pro ou volontaires , militaires etc
et REFLECHISSONS VITE aux mesures a prendre pour eviter un nouveau drame
TANT certains "reunionnais" feront tout pour faire capoter ce patrimoine mondial,
pour ne pas voir de touristes qui obligerait a etre PROPRE !


8.Posté par noe974 le 23/10/2010 10:06
Félicitation M. le Préfet !

Vous êtes un homme de terrain
Vous êtes un grand responsable
Vous êtes l'homme de la situation
Vous êtes l'homme que la Réunion a besoin

Super travail de coordination !!!!

9.Posté par Timillien le 23/10/2010 22:03
@ sir de Kersauson, la pas besoin touriste la Rénion. la pas besoin touriste la Rénion. .allez voir le musée du bateau, le louvre etc ... laisse ce ptit caillou comme tel du départ, les touriste pourquoi faire, voire la terre brûlés, le chien la pes Requin, domoune les sauvages, aller voir le musée de notre jacques, kénavo !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales