Faits-divers

Meurtre du petit Mattis: La mère acquittée, le père condamné à 15 ans de prison

Au terme de 2 journées difficile de procès, Ingrid Resan, 26 ans est acquittée et Mathieu Mailly 24 ans écope de 15 années de prison pour avoir battu à mort leur petit garçon, Mattis, âgé de 10 semaines.


Meurtre du petit Mattis: La mère acquittée, le père condamné à 15 ans de prison
Le 20 octobre 2008, les policiers sont appelés par le CHD, suite au décès suspect d’un nourrisson. Trois fois lors de sa courte vie, il avait déjà été hospitalisé. Les parents, Ingrid Resan et Mathieu Mailly, sont alors placés en garde à vue.

Entre deux auditions, le père déclarera "je vais tout prendre sur moi", et c’est ce qu’il fera quand il sera de nouveau entendu. Le soir du samedi 18 octobre 2008 alors qu’il jouait à la console, le bébé pleurait. Il lui aurait alors porté des coup de poing à la tête, avant de le serrer très fort contre sa poitrine.

L’enquête montre que les coup auraient pu être portés le dimanche matin seulement. A ce moment, seule la mère est au domicile. De même, l’accusé adresse un sms à Ingrid sur le portable de la mère de celle-ci disant : "Je suis innocent, c’est la vérité". Ingrid Resan est de nouveau entendue en garde à vue puis sera présentée devant le juge.
 
Qui a tué le petit Mattis?

 
A la barre, Mathieu Mailly ne dit pas grand-chose. Son avocat, Me Sainte-Claire, lui rappelle: "Si vous devez dire quelque chose, c’est aujourd’hui !" Il exprimera une phrase : "Je ne lui ai pas donné de coup de poing, ni secoué. Je ne suis resté qu’une fois seul avec lui." Ce jour là, Mattis se cogne la tête. Le mis en cause a attend qu’Ingrid revienne pour appeler des secours. Mathieu Mailly se refuse d’accuser formellement son ex-compagne, Ingrid Resan. Elle rejettera clairement la faute sur lui.
 
L’Avocat général entame les réquisitions en l’absence de toute partie civile. "On a ici 2 personnes immatures, non autonomes, violent pour l’un, pouvant perdre le contrôle pour la seconde. C’est un couple pathologique où Mattis n’a pas sa place. Il n’ont pas supporté le changement de l’arrivée d’un enfant. Mattis était de trop dans ce couple. Il est une boule de douleur".

Elle lui écrit alors qu’il est en prison en précisant que "Dieu aura pitié de nous". Pourquoi "nous" si elle est innocente?  "Je vous demande de les condamner pour des maltraitances qui ont donné lieu à un coup mortel. Compte tenu de la gravité des faits, le calvaire de Mattis, "petit martyr de 10 semaines", mais compte tenu de leur âge et du fait que Madame Resan ait une petite fille de 15 mois", l'avocat général demande de les condamner à une peine identique, non pas de 20 ans mais de 18 ans. 
 
"Quand la justice ne comprend pas, elle accuse"
 
Pour Maître Saubert, avocat d’Ingrid Resan, "la vraie question c’est de voir pour un dossier d’accusation si il y a des éléments concrets qui puissent, ici, justifier 18 ans de prison. Vous avez une jeune fille de 21 ans au moment des faits, qui vient de mettre au monde un petit garçon qui était désiré. On ne peut pas imaginer la douleur de perdre ce bébé qui n’a que deux mois et demi. Elle est effondrée. Je suis étonnée que l’on demande la même peine. Mathieu reconnait les faits avant de revenir sur ses déclarations. On a l’impression dans ce dossier que ne sachant qui a fait quoi, on leur afflige la même peine, ce qui démontre pour moi que dans ce dossier, on ne sait rien."

"Monsieur Mailly est sous l’emprise de cette femme"
 
Maître Sainte-Claire, conseil de Mathieu Mailly termine les plaidoiries : "Madame Resan s’est montrée ce matin envers Monsieur l’Avocat Général sous son vrai jour. Agressive, autoritaire, elle l’a coupé dans ses questions alors que l’endroit même est solennel et que la plupart des gens sont intimidés face à la cour. On peut dès lors imaginer son comportement envers mon client".

Avant que le jury se retire, Mathieu Mailly déclare : "Je reconnais ne pas avoir été toujours honnête dans ma vie mais pas d’actes de barbaries sur mon fils, c’est très grave". Ingrid Resan s‘adresse à la cour à son tour : "La mort de Mattis est une douleur. Le soir quand je m’endors j’ai mal en pensant à lui. Je me sens coupable."
 
Les jurés n’ont pas suivi les réquisitions et ont condamné le père, Mathieu Mailly a 15 ans de prison. Ingrid Resan acquittée, est ressortie libre. Mathieu Mailly a 10 jours pour faire appel.
Mercredi 4 Avril 2012 - 06:51
Emmanuelle Bouveret
Lu 1112 fois




1.Posté par noe2012 le 04/04/2012 07:16
Des parents barbares !
Pauvre petit ange !
Repose en paix !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales