Faits-divers

Meurtre de Johan Stuppa: vers une requalification des faits?

Ce mardi après-midi s’est tenu la suite du procès pour le meurtre de Johan Stuppa. Le jeune père de famille de 33 ans a succombé à une violente agression sur le front de mer de Saint-Pierre le 24 juin 2014. Il avait tenté de récupérer sa sacoche volée auprès de ses agresseurs.


Les scellés ont été présentés cet après-midi
Les scellés ont été présentés cet après-midi
Maoulida Bacar Amadi et Aycham Ahmed, accusés respectivement de vol avec violence ayant entrainé la mort et complicité de ces actes risquaient jusqu’à présent la prison à perpétuité. Mais la cour a décidé de soulever la question de la requalification des faits retenus contre le complice de l’agression, Aycham Ahmed.
 
Les témoignages ont tourné autour de la responsabilité de celui-ci concernant le vol de la pochette contenant les papiers de Johan Stuppa, à l’origine de l’agression elle-même. Jusqu’à présent, le complice a rejeté la responsabilité du vol sur Maoulida Bacar Amadi.
 
La cour a donc soulevé la possibilité de requalifier les faits en "violences volontaires ayant causé la mort sans intention de la donner en réunion". Le maximum de la peine prévue par la loi passerait ainsi de la perpétuité à 20 ans d’emprisonnement pour le complice de l’agression. "Je ne peux que me poser la question de savoir si la cour a suffisamment d’éléments pour pouvoir considérer qu’Aycham Ahmed a participé au vol en tant que complice",  explique Maître Gangate, qui représente la famille de la victime.

L’après-midi aura également permis de faire le point sur les profils psychologiques des accusés. Sous l’emprise du zamal et de l’alcool au moment des faits, les deux hommes avaient déjà été condamnés à Mayotte pour des faits de violences et des vols. Il sont arrivés à La Réunion respectivement un an et deux ans avant l’agression.
 
Bien que marginalisés, ils ne présentent pas de pathologies particulières. La cour les a donc estimés aptes à recevoir une peine pénale.
Mardi 26 Avril 2016 - 18:13
Laurence Gilibert
Lu 1925 fois




1.Posté par Choupette le 26/04/2016 19:09
" ... "violences volontaires ayant causé la mort sans intention de la donner ... " ?!

La messe est dite.

C'est à ce moment-là que je quitterais la salle sans regarder en arrière.

2.Posté par La vérité vraie... le 26/04/2016 19:11
Arrivés de Mayotte...je me suis arrêté à la ! Rien d'autre à dire...

3.Posté par yab le 26/04/2016 21:35
Le procès n'est même pas commencé que l'on commence à minimiser !!! demain ,ils vont avoir des circonstances atténuantes!!! et après demain, ils seront libres avec rappel à la loi.

Vivement un réel changement et qu'on remette la peine de mort en vigueur pour empaffés de le sorte.

4.Posté par Tir Malol le 26/04/2016 23:07
Je pleure ....LE MONDE APPARTIENT AUX GRATELS

5.Posté par Puce974 le 27/04/2016 01:04
Les moutons sont livrés aux loups

6.Posté par ALAIN DIMITRI le 27/04/2016 06:35
pas d'amalgame qui disait !!!!

7.Posté par babar run le 27/04/2016 06:47
on vient de se faire mettre un belle quenelle....

8.Posté par Olivier Montfort le 27/04/2016 07:38
Encore des "juges" venant de métropole pour la " surem' " et qui n'oseront pas condamner sévèrement et justement de peur de passer pour des racistes, surtout que ces deux engeances arrivent de Mayotte aux yeux des "juges" ça devient une circonstance atténuante. c'est tout simplement scandaleux et le fait d'être zamalés, alcoolisés et autre devrait être une circonstance aggravante surtout pour des musulmans.

9.Posté par Zarin le 27/04/2016 08:39
«Au Brésil, la population a peur de la police»

http://www.lefigaro.fr/international/2015/08/04/01003-20150804ARTFIG00262-au-bresil-la-population-a-peur-de-la-police.php

4 août 2015

10.Posté par mi dit sake mi pense le 27/04/2016 09:09
Dans des pays plus soucieux de la sécurité des citoyens ces d'individus auraient reçu une sentence qui ne donnerait pas envie à d'autres de faire pareil!

11.Posté par Paysan creole le 27/04/2016 09:29 (depuis mobile)
Nous récoltons de la merde comme si on n'en avait pas suffisamment ici. Il faut dire les choses telles qu'elles sont .

12.Posté par véridik le 27/04/2016 09:56
je vous ai dit qu'ils auront à peine 15ans , vu que c'est la mode en ce moment

13.Posté par JU le 28/04/2016 10:40 (depuis mobile)
Pas de pitié , la justice doit être rendu avec la plus grande fermeté.
Perpétuité et c'est tout.
Faut arrêter les conneries maintenant.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales