Faits-divers

Meurtre d'un lycéen: "Rien à voir avec l'établissement" selon le Recteur


Ce mardi matin, le Recteur de l'académie de La Réunion procédait à une visite officielle dans une école primaire pilote en matière de bilinguisme créole/français dans la ville portuaire. Cet après-midi, l'actualité est plus tragique. Elle concerne de façon indirecte un autre établissement scolaire de la ville. Mais Mostafa Fourar veut prendre des distances avec le crime qui a mené à la mort d'un lycéen.

"Ça n'a rien à voir avec l'établissement, où il n'y a pas plus de violence qu'ailleurs. Encore une fois, c'est une violence extra-scolaire". Au lycée Jean Hinglo, situé à 500 mètres environ de la scène de crime, une cellule psychologique est déjà en place. Mais le Recteur confirme que cet après-midi, les cours ont bien continué. "C'est la vie, malheureusement... Les cours continuent" a-t-il précisé. "C'est malheureux de voir que la violence aboutisse. Tant pour l'enfant qui est mort, que pour ses proches et même son agresseur, qui est toujours en fuite" confirme-t-il.

"On avisera demain car beaucoup d'élèves ne sont pas encore au courant." Certains sont encore en cours jusqu'à 17h. Demain, l'établissement sera ouvert. "Les enfants seront accueillis. Les médecins verront sur place s'il faut maintenir les cours ou pas".

Mostafa Fourar a enfin donné quelques indications sur le degré d'intégration de l'élève mortellement touché ce midi. "C'était un élève en CAP pas forcément bien connu du proviseur puisqu'il vient d'arriver dans ce lycée."
Mardi 30 Octobre 2012 - 16:06
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 3520 fois




1.Posté par noe le 30/10/2012 17:05
Le Recteur a raison !
Ce crime a eu lieu hors de l'établissement ... C'est sûrement un règlement de comptes à cause du ti bizeness (tikalité , argent , drogues , filles ...) ..L'enquête nous dira ce qui s'est réellement passé entre ces jeunes gens ...
Ne mélangeons pas les affaires de l'école à toutes les sauces de la rue !
Cet établissement est tranquille , on travaille dur dans de bonnes conditions (élèves , profs , parents) ...Ce lycée vise l'excellence avec les moyens qu'il a ...
Encore une fois , la rue ne commandera pas !

Que les lycéens continuent de travailler pour avoir une vie meilleure ! Bon courage !

2.Posté par kinnack le 30/10/2012 18:09
"Ça n'a rien à voir avec l'établissement, où il n'y a pas plus de violence qu'ailleurs"
C'est bien de préciser "pas plus", au moins on a bien compris qu'il y en avait alors!!!

"Rien à voir", ok on verra après enquête...

Moi je travaille dans un collège sur St Denis, et bien souvent ça se termine à l'extérieur, puisque dans le collège on parvient à canaliser la violence (pour l'instant de justesse!!!).

3.Posté par vieux tangue le 30/10/2012 21:32
CA-LI-ME-RO!!!

4.Posté par indigné le 30/10/2012 21:56
Regrettable en effet , seulement même si les violences se font à l'extérieur ou parfois à l'intérieur des établissements, nos enfants ne sont pas à l'abri de se retrouver spectateur de ce type de crime, on tue et c'est gratuit. quand il y a un accrochage et qu'on veut signaler à l'établissement , on n'est écouter que moitié du moment qu'on ne dérange pas la tranquillité des autres élèves. Il y a un crime ma parole et faut que cela cesse ,dehors comme dedans on va jusqu'à quand fermer les yeux et dire que c'est fait, la vie continue, oui elle continue mais la mort gratuit n'est pas une mort naturel.La nature tue ,sauf qu'elle ne fait que reprendre ses droits, nous nous sommes fait pour nous aimer et nous soutenir mutuellement.Alors pensez si c'était votre enfant qui est la victime ou l'assassin!!! Comment vous sentirez-vous?

5.Posté par Le lycée de la honte le 31/10/2012 03:52
Qu'on incarcere ce recteur et ce proviseur ,c'est aussi de leur faute .Autant que celle des parents du tueur .En prison les incapables ! Par mise en danger d'autrui.

6.Posté par en colère le 31/10/2012 05:49
Ah, il veut prendre ses distances avec la mort de ce jeune lycéen !!! Comment dire, je suis dégoûtée depuis la lecture de cet article hier. Vous êtres indigne et indécent monsieur le recteur !

Une fois le portail du collège ou lycée l'enfant n'est plus collégien ou lycéen selon vous... je sais. J'ai un enfant au collège, témoin malgré lui de scènes révoltantes. Pas une semaine sans qu'une bagarre ne se déclare au sein de l'établissement, avec de plus en plus de filles au centre de ces bagarres et des surveillants qui se prennent des baffes quand ils (elles) viennent les séparer... Quand aux insultes aux camarades, enseignants etc c'est tous les jours...Mais chutttttttttt on ne doit pas le dire. Tout le monde ferme les yeux sur TOUT. Ne pas faire de vagues telle est la consigne. Les jeunes bagarreurs s'en sortent avec une heure de colle, les parents ne sont même pas convoqués, tout est caché et du coup la violence s'en va grandissante.... à quand le prochain coup de couteau ?

Il faut signaler les cas de violence Monsieur et faire en sorte que les parents reprennent en main leur progéniture. Ne pas se faire complice des parents qui s'en fichent !!!!!!! Il y a un gouffre entre l'école d'hier et l'école d'aujourd'hui. C'est lamentable.

7.Posté par noe le 31/10/2012 06:04
On peut se poser la question : "Les profs font-ils la morale citoyenne tous les jours à leurs élèves ou se comportent-ils d'une manière haineuse face aux jeunes ?"

Ne jamais oublier qu'un bon prof est celui qui n'abaisse pas l'élève !!!

8.Posté par Barcator le 31/10/2012 07:16
Une réaction à chaud sur une actualité comme celle-ci aurait dû refléter de la tristesse et de la compassion pour la victime et ses proches. Je ne comprends pas cette attitude à la "Ponce Pilate". Bien sûr que cela a à voir avec les établissements publics scolaires. Pas tant sur le meurtre en soi, certes, mais sur la qualité de la victime. Nos enfants sont en danger dans la rue qu'ils arpentent au quotidien pour se rendre à l'école. Moi parent, je me sens concerné par ce drame, et souhaite que nos élus et nos institutions soient suffisamment ÉMUS et se sentent CONCERNÉS par les dérives dramatiques de NOTRE société.

9.Posté par Kinnack le 31/10/2012 08:26
@ Noé, sans vouloir te vexer, ni critiquer... faut venir constater de toi même dans un collège comment ça se passe... les profs si tu veux... et les parents???

Moi je ne suis qu'assistante d'éducation et tu peux donner le max, les enfants s'en foutent royalement!!! ce qui compte c'est d'être le coq!!! :-/ Après ça les profs peuvent tjrs faire la "morale citotoyenne"....

10.Posté par audrey le 31/10/2012 08:45
ce n'est pas aux professeurs, recteur ou autre d'éduquer les enfants, c'est le role des parents!!ce qui est dommage c'est que une fois les portes du lycée ou college fermé, les eleves sont dehors leur sécurité n'est plus assurée!!!quand j'étaits au college quand je n'avais pas cours je restais dans l'établissement tandis que d'autres, et meme de nos jours encore, preferent rester dehors avec les copains et non loin de la des gens pas frequentables sont la!!

11.Posté par martine le 31/10/2012 21:14
On éduque pas ,on fait de l'enseignement...Enseigner la bonne conduite peut être un programme très enrichissant et le respect d'autrui peut être un sujet à développer.Y a de quoi à se chauffer les neurones.La société est divisé et qui se renvoie le rôle.Etre à la hauteur!!!La vie en apprend beaucoup!!!La preuve qui est le meilleur,dans le sens du plus fort ou qui est le bon dans le sens de la gentillesse.Qu'apprend t on vraiment à nos futurs adultes, l'indifférence....je préférerai la compassion...à méditer

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales