Faits-divers

Mercredi matin, les recherches de la dernière chance pour Jean-Baptiste Boudet


Mercredi matin, les recherches de la dernière chance pour Jean-Baptiste Boudet
Les amis de Jean-Baptiste Boudet refusent de baisser les bras. Même si ça fait plus d'une semaine que leur ami a disparu, même si les recherches n'ont rien donné depuis sa disparition au Maïdo, à proximité de la Glacière, ils seront une nouvelle fois présents dans le froid demain matin, mercredi, par plus de 2.000m d'altitude, pour d'ultimes investigations dont ils sont conscients qu'il s'agit probablement des recherches de la dernière chance.

Le père de Jean-Baptiste Boudet, qui est arrivé à la Réunion, a rencontré aujourd'hui les responsables des recherches. L'occasion pour lui, et pour les amis de J.B., de se rendre compte que, contrairement à ce qu'ils pensaient, ces dernières avaient bel et bien continué, même si elles n'ont rien donné.

Mercredi matin, la gendarmerie dépêchera son hélicoptère et ses éléments spécialisés du PGHM (peloton de gendarmerie de haute montagne) qui vont déplacer les recherches en direction de la Glacière, une zone déjà prospectée par les amis du disparu, mais avec des moyens insuffisants. "Il est temps pour nous de laisser travailler des specialistes, des professionnels", confie Cathy, une proche de J.B. qui a remué ciel et terre depuis une semaine pour tenter de retrouver son ami.

Un ULM pourrait également survoler la zone et il est demandé aux hélicoptères transportant des touristes qui passeraient dans le secteur de jeter en même temps un oeil à la falaise, dans l'espoir d'apercevoir une trace du disparu.

La rumeur a circulé toute la journée que des membres de l'équipe de recherches avaient l'intention demain de descendre la paroi en rappel avec des cordes pour aller inspecter la falaise. Le père de Jean-Baptiste, informé de cette volonté, leur demande instamment de renoncer à ce projet car il ne souhaite pas qu'ils mettent leur vie en danger.

Au passage, il tient à remercier tous les élus et tous les maires qui ont apporté aide et soutien aux recherches, ainsi que toutes les autorités (gendarmerie, PGHM...),  tous les amis et proches de J.B. qui ont participé à la collecte de fonds pour le survol d'hélico, toutes les associations, tous les bénévoles, les spécialistes et professionnels de haute montagne, les hélicos et ULM, ainsi que les médias.
Mardi 13 Août 2013 - 22:19
Pierrot Dupuy
Lu 4398 fois




1.Posté par jako le 14/08/2013 07:06 (depuis mobile)
Cette disparition est tragique et interpelle. S''il devait réellement se rendre à Marla il n''avait pas de raison d''aller au Grand Benare sauf pour mettre fin à ses jours. Bon courage à la famille.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:53 Le CROSS évacue un marin philippin par hélicoptère

Vendredi 2 Décembre 2016 - 10:51 St-Louis: Collision entre un bus et une voiture

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales