Revue de presse

Mercredi 8 octobre 2008


Mercredi 8 octobre 2008
La Une du JIR est consacrée aujourd'hui exclusivement aux faits divers. En très gros  "Le gang des faux jardiniers arrêté" à la Riviere St Louis. Une bande de jeunes se faisait passer pour des jardiniers pour approcher des vieilles personnes, qu'ils agressaient et dépouillaient de leur argent. L'un d'eux apparaitrait comme le cerveau de la bande.

Toujours en Une du JIR, l'ex banquiere de Surgine Fontaine poursuivie pour escroquerie ! Nathalie Latchoumy a été hier mise en examen pour abus de confiance aggravée, escroquerie. Elle a été laissée libre après sa garde à vue et a été placée sous contrôle judiciaire.

Encore un autre titre : le patron de Colipays interpellé à Gillot. Frédéric Faby serait suspecté de travail au noir. Hier il a été confronté dans les locaux de la PAF à un de ses cadres qui l'accuse de travail illégal : sa comptable. Le 28 octobre, Frédéric Faby est attendu devant le tribunal des prud'hommes.

SOCIAL


Les patrons se mobilisent aujourd'hui, note le JIR. Ils l'avaient dit, et ils le feront: un appel à la manifestation est lancé pour 16 heures devant la préfecture de St Denis. Les membres de la Réunion Economique, qui comprend entre autres, l'ADIR, l'agence de développement, la CCIR, ou encore la CGPME s'insurgent contre le plafonnement des niches fiscales, mais aussi des modifications profondes de la loi programme pour l'outremer.

Une manif qui fait encore un flop. Hier ils n'étaient que 14% de grévistes dans le nord et dans le sud, relève le Rectorat , ça donne en clair 800 enseignants. Certes ce n'est pas encore suffisant, notent les syndicalistes, mais le ton serait en train de monter, relève à sa grande Une le Quotidien. Une nouvelle manifestation des enseignants est programmée pour le 15 octobre prochain.

Et concernant les transporteurs, le préfet Pierre Henry Maccioni tente de jouer la carte de l'apaisement, lit-on dans le JIR. Le préfet dans un communiqué hier, rappelait que les acteurs de la filière avaient déjà été conviés à une table ronde le 26 septembre dernier, et qu'un dispositif d'aides existait. Les syndicats ne se contenteront pas de cette réponse, ont ils fait savoir, la balle serait donc une nouvelle fois dans le camp du préfet.

POLITIQUE

Quand les hommes politiques font leur pub ! Lu en pleine page du JIR : un publi reportage payé par Claude Hoareau qui dresse le bilan de ses 6 premiers mois à la mairie de St Louis. Ça vaut son pesant d'or, finances retrouvées dans un état on s'en doute catastrophique, mais néanmoins beaucoup de dossiers sur le feu. Claude Hoareau se sentirait il menacé par les préconisations récentes du commissaire du gouvernement d'annuler son élection ?

De son côté René Paul Victoria chercherait-il à faire cavalier seul? Depuis quelques jours, il est à la tête d'une association baptisée le "Mouvement". Une association dit-il chargée de gérer les finances de ceux qui veulent financer un parti et qui veulent être exonérés d'impôts. "Je fais toujours partie d'objectif Réunion", a tenu à préciser dans le JIR le député René Paul Victoria.

Un ancien élu de St Leu a joué avec le feu: selon le Quotidien, il aurait violé les dispositions du POS de la commune. Aristhène Araye doit donc aujourd'hui raser tout l'étage d'une de ses maisons, ce qui montre enfin, relève le journal, que "le statut, la position sociale, ne constituent plus des passe droits et des armures infaillibles contre la justice".

 FAITS DIVERS

La cour d'Assises a condamné hier Fabrice Tambon à 30 ans de réclusion criminelle pour le vol, le viol et le meurtre de sa belle mère Marie Vivienne. Les parties civiles se disent satisfaites mais l'avocat de Fabrice Tambon annonçait hier que son client allait certainement faire appel.

Lu dans le Quotidien : la réaction de l'écrivain malgache, auteur de la nouvelle "Le Canapé" qui avait mis le feu aux poudres dans un lycée de la Possession. Un enseignant avait donné ce texte à étudier à ses élèves, et depuis, il est suspendu. Parents d'élèves et recteur avaient jugé le texte tendancieux et à forte connotation sexuelle. L'écrivain Jean Luc Raharimanana s'indigne aujourd'hui dans les colonnes du Quotidien.
Mercredi 8 Octobre 2008 - 06:01
Clémentine Martin
Lu 1629 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 07:54 [Revue de Presse] Samedi 10 décembre 2016

Vendredi 9 Décembre 2016 - 06:58 [Revue de Presse] Vendredi 9 décembre 2016

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales