Santé

Mediator : Xavier Bertrand annonce la création d'un fond d'indemnisation

C'est un rapport affligeant qu'a rendu l'Inspection générale des affaires sociales (Igas), hier, samedi 15 janvier. Un rapport qui met l'accent sur la responsabilité du laboratoire Servier. Suite à la publication de ce rapport, Xavier Bertrand, ministre de la Santé, a annoncé la création d'un fond d'indemnisation des victimes du médicament. Sur l'île, les premiers formulaires d'information sont distribués aux patients ayant pris du Médiator.


Mediator : Xavier Bertrand annonce la création d'un fond d'indemnisation

Nouveau rebondissement dans l'affaire du Médiator (ou benfluorex). Ce médicament retiré de la vente, utilisé notamment pour traiter le diabète et comme coupe-faim, commercialisé par les laboratoires Servier aurait dû être retiré du marché en 1999, selon l'enquête menée par l'Inspection générale des affaires sociale.

Le rapport de l'Igas ne vise pas uniquement le laboratoire mais aussi les autorités sanitaires et le ministère. Le médicament responsable de la mort de près de 500 personnes a vu son efficacité thérapeutique contestée dès les années 90. Le médicament a été retiré du marché français en 2009. Depuis sa commercialisation en 1976 le Médiator a été prescrit à au moins cinq millions de personnes.

"Des défaillances graves"

Selon le rapport de l'Igas, les laboratoires Servier ont été "inexplicablement tolérante. Les ministres chargés de la Santé ont géré avec lenteur les déremboursements d'un médicament à service médical insuffisant", juge l'enquêteur en chef de l'Igas, Aquilino Morelle. Xavier Bertrand, ministre de la Santé a souligné "la responsabilité première et directe" de Servier dans le scandale. Il déplore par ailleurs des "défaillances graves" dans le fonctionnement du système français du médicament.

Le ministre a annoncé que l'État financerait désormais l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), actuellement financée pour l'essentiel par les laboratoires. Il a par ailleurs confirmé la création d'un fonds d'indemnisation des victimes du Mediator. "Il doit y avoir et il y aura indemnisation.", a-t-il déclaré.

De leur côté, les laboratoires Servier s'étonnent des fautes qui lui sont reprochées. Les conclusions du rapport de l'Igas seraient selon eux "non conformes à la réalité".
Dimanche 16 Janvier 2011 - 17:33
Amandine Dolphin
Lu 2089 fois




1.Posté par boyer le 16/01/2011 19:35
il peut indemniser mais ca fera pas oublier qu'il doit aller en tole avec les autres. y compris Bachelot qui a contribuer a vider les caisse de la secu avec sa grippe bidon.

Quelle honte: le boug a reduit le remboursement d'un quantité incroyable de medicamement pour alleger les salaire indirect que les patrons doivent verser à la secu, et ce bip-bip ( bip-bip = element de compostage essentiel dans l'agriculture bio) a laisser empoisonner des centaines de gens.

L'occasion de rappeler que Servier membre des donateurs du premier cercle de l'UMP a ete decoré de la legion d'honneur par sarko.

2.Posté par noe974 le 16/01/2011 19:47
Mediator (= Predator ?)

Jadis médicament , consommé par des millions de personnes, et aujourd'hui , poison ?

Nous sommes tj les cobayes en grandeur nature des expérimentations des grands groupes pharmaceutiques . Il faut faire cesser cette course aux profits monstrueux rélisés par certains avec la complicité de médecins qui se laissent embobiner par quelques cadeaux !

Vraie arnaque !
Criminels en puissance qui ne seront même pas poursuivis pour de vrai ... Minables !

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 16/01/2011 21:15
qu'attend il pour démissionner?

4.Posté par Le Troll le 16/01/2011 21:26
Qui va encore alimenter ce fond ? Le contribuable ?

5.Posté par curebien le 16/01/2011 21:52
Fond d'indemnisation?

donc ça reste la même chose, on socialise les pertes et ils gardent les profits...


6.Posté par kaloupillé le 16/01/2011 23:47
Au sujet du MEDIATOR le doute à profiter du médicament et non au malade dans la sévére enquéte sur le médiator la question est de comprendre pourquoi ce médicament n'a pas été interdit des 1999 car SERVIER à réussi pendant 35 ans à rouler tous le monde dans la farine car la Molécule du MEDIATOR était un ANOREXIGENE puissant dérivé des AMPHETAMINES mais Servier ont remis à le présenter et à faire rembourser comme un ANTIDIABETIQUE cette erreur de raisonnement Pharmacologique va apporter des conséquences GRAVES et il faut couper les tétes celle du Directeur de l' Agence Jean MARIMBERT en poste depuis 2004 est la premièreet les lanceurs d' alerte , et si la CARDIOLOGUE de BREST ( mme Iréne FRACHON ) aurait ainsi la parole plus tot le Médiator aurait du etre enlever du marché depuis 1999 comme en Italie , Espagne , en espérant que Xavier Bertrand pense bien mettre la presion sur les LABOS sous 15 jours le ministre attend un Bilan des 76 Médicaments qui faisant l'objet d'une surveillance Nationale Pharmacovigilance et la réévaluation de leur rapport bénéfice le Médiator aurait couté la vie des Millions de Personnes et dire que ce POISON qui ne sert à rien était déja dans les mains de L'AFSSAPS depuis plus de 10 Ans le Laboratoire de SERVIER ( que s'est t- il passé à ce moment là ? quelle Influence ? quel Pressions ? quel Lobbyng ? ces signaux auraient pu etre écrasé pour Mme Iréne FRACHON car il suffisait de se retourner vers SERVIER mais le Labo est méprisant Irrationnelle , Surréalistes moi je voudrais savoir si est ce que les Réunionnais vont vraiment etre REMBOURSER comme disait XAVIER BERTRAND ? ou simplement encore une catégorie de gens riches qui vont avoir droit , et j'ai de la famille comme mon frére et mon pére sont trés handicapés eux aussi ont pris du MEDIATOR depuis 1997 ! quels sont les démarches à suivre pour se faire reconnaitre et à l'ile de la Réunion aurait t-il un Bureau pour faire un DOSSIER sur le MEDIATOR ?

7.Posté par bertel le 17/01/2011 06:53
Pourquoi un fonds d'indemnisation ? Les coupables sont clairement identifiés ! Non ? A eux de payer ! Et que les complices, même par négligence soient jugés comme on juge n'importe quel citoyen pour complicité ou négligence.

Bertel de Vacoa

8.Posté par boyer le 17/01/2011 08:55
C'est faux de dire que les labos Servier ont roulé tout le monde dans la farine puisqu'en 2006 quand Xavier Bertrand etait ministre de la santé, la commission de la transparence de la Haute-Autorité de santé avait, dès 2006, s'etait declarée defavorable au remboursement du mediator. Xavier Bertrand, alors ministre de la Santé, a pourtant laissé faire.

Rappelons que Xavier Bertrand avait recruté comme conseillers dans son cabinet, 2 médecins payés par le laboratoire Servier.

COMPLAISANCE COMPLAISANCE COMPLAISANCE

9.Posté par nicolas de launay de la perriere le 30/01/2011 02:52
boyer, faut il appeler à la démission de xavier bertrand? et cette affaire du médiator n'est elle pas faite pour le discréditer pour que JFC ait une voie tracée pour 2017 ..?

10.Posté par rubert le 25/08/2011 17:34
pourquoi accuser mr bertrand d étre fautif , alors que c est cette personne prends sérieusement cette affaire au sérieux , et de défendre les personnes ayant subit cette supercherie et mensongéres de servier qui a su etre medallé par sarcosy et qui laise la trensparence de cette affaire , moi méme je suis dans ce cas puisque etant diabétique au niveau 2 j ai de gros problémes de santé ayant pris ce médiator pendant 7 ans '( je vais sans doute etre sous oxigéne car avec mes problémes respiratoire je perd beaucoup d oxigéne la nuit et cardiaque qu attendons - nous d autres déces ?????


11.Posté par rubert le 25/08/2011 17:38
trop facile d accuser bertrand xavier c est tout de meme lui qui défend les victimes

w

12.Posté par ndldlp le 25/08/2011 20:03
bertrand ancien (r)assureur...il lui manque un "r" afin de devenir un bon politicien.. en attendant..

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales