Société

Mediator : Avec la Réunion, le laboratoire Servier "trie les victimes"


Mediator : Avec la Réunion, le laboratoire Servier "trie les victimes"
 
Gérard Bapt, député-maire de Saint-Jean et président de la mission d’information parlementaire sur le Mediator, a écrit à Michel Mercier, ministre de la Justice et Garde des Sceaux.

Sur proposition du gouvernement, un fonds d'indemnisation a été mis en place pour les victimes du Médiator, produit commercialisé par le laboratoire Servier. "Ce fonds est destiné à obtenir une juste indemnisation pour les victimes, afin que les plus graves et les plus modestes d'entre elles obtiennent justice dans les plus brefs délais", indique Gérard Bapt.

Selon lui, les premiers éléments d'informations concernant le début des procédures indiquent que "le laboratoire Servir, conformément à sa tradition historique, va déployer sa puissance juridique et procédurière pour protéger ses intérêts".

"A la Réunion, (...) il exige que les expertises soient réalisées dans d'autres Départements !"

Il explique que la situation pour les victimes d'Outre-mer est d'autant plus difficile… "Ainsi à la Réunion, nonobstant le fait que l'avocat parisien de la firme ait récusé de nombreux dossiers de plaignants, il exige que les expertises soient réalisées dans d'autres Départements !", écrit le parlementaire au ministre.

Et de poursuivre : "Il n'est enfin pas admissible que des avocats de Servier puissent trier les victimes et leur pathologie en refusant certaines expertises comme cela vient de se passer à la Réunion. Le Benfluorex tout comme l'Isomérie est à l'origine de dégâts cardiovasculaires, hypertension artérielle et de troubles neuropsychiatriques très fréquents comme l'avait démontré le rapport Bechtel du CRPV de Besançon pour l'Isoméride".

Gérard Bapt demande au ministre de la Justice que les procédures intentées par les victimes puissent se dérouler correctement, "malgré la puissance juridique et financière du laboratoire Servier, dont les méthodes démentent jour après jour les dénégations de sa directrice de communication, Madame Lucie Vincent, par ailleurs membre du Conseil d'analyse sociétal du Premier ministre"...
Mardi 13 Septembre 2011 - 11:49
Lu 1007 fois




1.Posté par nrj le 13/09/2011 12:06
IL faut aider les gens qui ont eu des soucis avec ce "médicament" ...et les aider au mieux ...
Ce n'est pas juste que le labo cherche des poux sur un chauve !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales