Politique

Medef : Plusieurs démissions, la politique de Yann de Prince contestée


Medef : Plusieurs démissions, la politique de Yann de Prince contestée
L'éviction de Catherine d'Hanens, déléguée générale du Medef depuis de nombreuses années, puis la destitution de Myriam Boullay et Anne Guezé, ont créé une vive tension au sein du syndicat patronal qui affiche clairement deux camps, les "pro de Prince" et les "anti de Prince".

"C'est inadmissible ce qui est arrivé à Catherine d'Hanens. Elle était une figure du Medef et a beaucoup travaillé en son sein", commente un membre du syndicat.

Résultat, Myriam Boullay qui a décidé de démissionner du Medef en signe de protestation de la politique menée par le président Yann de Prince, a été imitée par d'autres patrons. Selon nos informations, plusieurs adhérents ont d'ores et déjà démissionné. Rien que pour la journée d'hier, un membre a envoyé sa lettre de démission, et deux autres membres mécontents sont en passe de le faire.
 
Dans ce contexte, on pouvait s'attendre, hier, à un conseil d'administration du Medef électrique. Mais celui-ci aurait en partie permis de clarifier la situation, et de l'apaiser. Yann de Prince a décidé de renommer Anne Guezé à son poste de présidente de commission du développement durable. Reste à savoir maintenant si ce sera suffisant pour ramener le calme dans l'institution...
Vendredi 29 Avril 2011 - 07:51
Melanie Roddier
Lu 2251 fois




1.Posté par minolta le 29/04/2011 09:55
la démocratie est de plus en plus bafouée .... On ne peut plus débattre ni apporter d'autres avis que d'etre au garde à vous et d'accepter les décisions ... Il faudra modifié les règles du jeu pour remettre le dialogue au centre du débat ...

2.Posté par Brice le 29/04/2011 09:36
Quand on connait la mentalité de Myriam Boullay, on ne peut que comprendre Yann de Prince. Et qu'elle présente sa démission c'est une bulle d'oxygène offerte à ceux qui restent et qui continuent le combat. Bon débarras et surtout que l'idée de revenir ne vous traverse pas l'esprit!! mais en avez vous un Myriam?

3.Posté par aymone le 29/04/2011 10:15
Monsieur Le Prince est un individu imbu de sa personne. A peine arrivé au Médef, il a voulu imposer ses lois aux grand dam de la plupart des chefs d'entreprises. L'éviction de Catherine D'Hanens a stupéfié le monde économique. Catherine a voué sa vie au Médef, ne comptant pas les heures passées au syndicat. Je n'en reviens toujours pas qu'elle ait été remerciée. Je suis très choquée. Quelle reconnaissance ! Je suis outrée. Myriam et Anne sont aussi des femmes remarquables. Moi je ne souhaite plus faire partie du Médef tant que le nouveau président en tiendra les rênes. Au-secours François Caillé !!! Tu avais su fédérer et le Médef, sous ta présidence, avait connu de nombreuses adhésions nouvelles. Bon courage aux chefs d'entreprises qui ont choisi de bosser avec Le Prince (en tous les cas, il n'en a pas le charisme comme le nom qu'il porte...) mais ce sera sans moi !

4.Posté par myosotis le 29/04/2011 10:21
Honte au président du MEDEF de s'être débarrassé de Madame D'Hanens et j'apprends qu'il a réservé le même sort à deux autres adhérentes et présidentes de commission. Ben dis donc, le petit bonhomme y va fort ! Que réserve ce "patron" à d'autres chefs d'entreprise ? Quels sont les motivations de ses bien tristes décisions et évictions ? J'aimerais bien le savoir. Monsieur Yann n'hésitez pas à vous servir de ce blog pour que je puisse comprendre.

5.Posté par Simplet le 29/04/2011 10:29
L'idée du "putsch" imaginée par Myriam BOULLAY était de générer plusieurs démissions au sein du MEDEF pour que le syndicat ne puisse plus fonctionner ... entraînant ainsi la chute de DE PRINCE ... et le retour de D'HANENS, sa grande copine.

Visiblement le "putsch" est raté, puisque plusieurs adhérents qui s'étaient engagés à démissionner, ne l'ont pas fait.


6.Posté par Z'embroKaf le 29/04/2011 10:43
2.Posté par Brice le 29/04/2011 09:36

Mais c'est qui cette dame ???

7.Posté par bouboul974 le 29/04/2011 12:31
Nicolas SARKOZY; Didier ROBERT, Yann DE PRINCE à qui le tour? Rappelez vous quand Nicolas 1er été à la Réunion à Saint-Pierre il publiquement nommé IZI boite de Mr DE PRINCE comme référence de la Téléphonie on comprend mieux la position de celui-ci , effet du petit prince derrière ROBERT

8.Posté par volcan le 29/04/2011 14:12
A coz ce poste là lé pas tenu par un réunionnais...................;;sauf votre reflexion................;;La point un kréol compétent pour gerer le patronat local.Y faut tourner vers l'exterieur:arrete fatigue mon cerveau avec des parachutages à la "mord moi le noeud".Le temps est venu de rouvre nout yeux

9.Posté par MAG le 29/04/2011 17:59
Je ne peux admettre les propos malveillants tenus sur le compte de Myriam Boullay. Femme de terrain, visionnaire pour le bien de l’ensemble des personnes qu’elle solidarise par son énergie et de toutes ses forces, par des moyens innovants et non sclérosés, une femme dont les compétences sont reconnues par l’ensemble des personnes qui œuvre à ses cotés depuis de nombreuses années, qui sait prendre des risques pour l’ensemble de son personnel avec toujours en perspective que tous sans exception soit gagnant, n’a pu démissionné que pour une cause juste et vous devriez-vous remettre en question Messieurs car la méchanceté ne dessert que ses auteurs !! Bien à toi Myriam, mon soutien de l'Aveyron.

10.Posté par Brice le 29/04/2011 19:00
6.Posté par Z'embroKaf le 29/04/2011 10:43

question simple, réponse simple : une manipulatrice avec des idées malsaines. Le putsch correspond parfaitement à son état d'esprit. Gentille et hypocrite en façade mauvaise et traite en back office. Comment se reconnaitre dans se comportement?Je persiste : bon débarras Myriam, on a pas besoin de vous

11.Posté par pschit le 29/04/2011 23:58
c'est l'histoire de l'arroseur arrosé: madame Boulay voit sa manoeuvre se retourner contre elle. Aveuglée par sa soif de pouvoir, elle a vraiment cru que "ses amis" démissionneraient comme elle pour renverser le président.
il lui ont laissé le croire juste pour se débarrasser d'elle. Bon débarras.


12.Posté par Laurence le 30/04/2011 17:37
Mais nous sommes en pleine halucination ! Qui êtes vous, pour juger les gens de cette manière ? Myriam Boullay manipulatrice et malsaine ? Il faut arrêter maintenant, cela va bien 2 minutes. Personne n'y peut rien si vous êtes aveuglé par le charisme du Prince et de ses soupirants !
En tant qu'adultes vous ne devriez plus écrire de telles méchancetés sur des sites internets, vous cachez derrière des pseudonymes. Osez vous montrer ! Je n'ai qu'une chose à dire et ce n'est pas bon débarras Myriam, ni une bouffée d'oxygène pour le Medef comme d'autre on pu le dire. Mais bravo Myriam pour son courage face à toute cette bande de dégénérés malsains et lâche qui plus est, et bon repos dans la vie qui vous attend maintenant, loin de toutes ces histoires inutiles.
J'estime qu'elle a fait tout ce qu'elle pouvait, chacun son point de vue, et sa manière d'interpréter ses gestes. Je n'ai qu'une chose à lui dire, ne pas tenir compte des gens qui ressentent un besoin de critiquer pour exister.
Les dictatures c'est bien loin, et je suis bien triste de voir qu'un homme de nos jours puisse dormir sur ses deux oreilles aprés avoir viré une Grande Dame de la Reunion Catherine D'hannens, et de manipuler tout le monde afin d'être le roi.. Ou le prince pour utiliser le terme correct.
Dernière chose, ce compliqué la vie pour exister c'est du délire. Au lieu de venir critiquer et d'essayer de blésser les gens, allez faire du sport, partez en voyage, trouvez quelque chose d'utile à faire ! Tout le monde s'en portera mieux, et il y aura alors peut être une chance de sauver toutes ces personnes qui se sentent vivantes et interressantes grâce à ce site et leurs commentaires insinifiants pour des histoires qui n'auraient pas lieu d'être.

13.Posté par Mickael Boullay le 30/04/2011 19:19 (depuis mobile)
Fils de Myriam Boullay, je tiens juste a signaler qu'avant de juger les gens il faudrait déjà les connaitre et surtout se regarder dans un miroir ;)
Maintenant il faut assumer ses propos et poster vos commentaire sous votre réel identité, enfin j'estime que c'est la moindre des choses. Mais les gens non pas tous des valeurs et c'est bien dommage.
Maintenant pour ceux qui politiquement
n'arrivent pas gérer les problèmes il existe d'autre façon de régler ses problèmes la, car révélant mon identité je comptes pas laisser ses personnes cracher sur un membre de ma famille et encore sur la femme qui ma mis au monde.

14.Posté par coconut le 30/04/2011 20:20
Ma démission du Médef a bien été adressée à cet organisme voilà 48 heures. D'autres devraient suivre. Nous sommes suffisamment adultes pour prendre des décisions seuls. Personne n'a cherché à nous influencer.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales