Economie

Medef : Démission de F. Caillé, un président par intérim nommé cet après-midi


Medef : Démission de F. Caillé, un président par intérim nommé cet après-midi
Depuis la validation par le tribunal de commerce de sa procédure de sauvegarde, François Caillé a jugé incompatible la situation de son groupe avec son rôle de au sein du Medef.

L'actuel président, élu en 2005,  démissionne donc ce jour, ce qui suppose son remplacement immédiat par une présidence par intérim. C'est lors d'un conseil d'administration exceptionnel du Medef Réunion, cet après-midi, que la désignation aura lieu.

L’élection d’un nouveau président sera certainement à l'ordre du jour de la prochaine assemblée générale prévue au mois de juin.
Jeudi 1 Avril 2010 - 07:35
Melanie Roddier
Lu 1826 fois




1.Posté par darkalliance le 01/04/2010 09:25
Dans le jeu des pronostics, je me lance ... : Didier ROBERT ?

2.Posté par Logique le 01/04/2010 11:12
Post 1.

En vertu de la tradition récente qui mène les affaires du président en cours du MEDEF à la faillite (ou presque), je suis sûr que les patrons de gauche (ça existe?) vont voter pour D. Robert au poste de président.

ROBERT PRESIDENT !

Mais comment va-t-il faire pour être en même temps ministre des DOM TOM?
Cet homme là a une vie bien compliquée...

3.Posté par Kerveguen le 01/04/2010 17:58
Quid des «danseuses» de François Caillé ? Les deux voitures de rallyes (207 S2000 de Malik Unia et Fiat Punto d'Olivier Payet) qui coûtent au groupe plusieurs centaines de milliers d'euros (on parle de 600 000) chaque début d'année, sans compter les rallonges… Sa ferme des célébrités à Mada… Les budgets pub donnés à son frère Miche pour Télémag ? Il va falloir tailler dans le vif…

4.Posté par Singleman le 01/04/2010 18:18
Moi je manifeste mon soutien pour le groupe Caille et pour ses dirigeants ainsi que ses employés pour qu'ils puissent se sortir de cette mauvaise passe!

5.Posté par bombeur jean le 01/04/2010 19:39
Quelle tristesse mais François Caillé n'est pas un grand dirigeant.7 entreprises en redressement judiciaire, des promesses non tenues, des co-actionnaires floués.François Caille n'a pas grand chose à craindre il est suffisamment riche pour se la couler douce mais les salariés eux vont trinquer .Quelle tristesse ! après les dindar encore un fils à papa qui a fait couler un fleuron de l'économie réunionnaise et pendant ce temps là Unia et payet s'éclate!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales