Santé

Médecins libéraux : Pénurie de spécialistes, prémice de soins médicaux à deux vitesses ?

L'Union régionale des médecins libéraux de la Réunion (URMLR) tire la sonnette d'alarme face à la pénurie de spécialistes dans l'île. Elle demande aux pouvoirs publics une revalorisation de l'acte technique médicale et chirurgicale pour remédier à l'érosion des spécialistes sur l'île. L'idéale serait la mise en place d'une zone franche d'activité de santé.


Files d'attentes de plus en plus longues, rendez-vous difficiles à obtenir ou avec de longs délais (allant jusqu'à parfois un an), le manque de spécialistes est de plus en plus flagrant et contraignant. D'ici 2010, 50% des spécialistes auront 60 ans et plus, "ce qui veut dire que dans cinq ans, il faudra avoir renouvelé la moitié des spécialistes déjà en place" explique le Dr Laurent Grandpré, vice-président de l'URMLR.

"Vers une dégradation de l'offre de soin à La Réunion"

Les médecins libéraux assurent que la situation est très alarmante et deviendra catastrophique si des mesures ne sont pas prises très rapidement pour pallier à la pénurie de spécialistes, qui à terme aboutira à une médecine à deux vitesses. "On va dans le mur de l'offre libérale" assure Philippe de Chazournes, secrétaire régional de l'URMLR. En effet 45% de la population réunionnaise bénéficie de la CMU et les tarifs des actes médicaux techniques et chirurgicaux sont alignés sur le coefficient national, sans tenir compte de l'éloignement géographique et des coûts que cela engendre. Pour Philippe de Chazournes : "Nous allons progressivement vers une dégradation de l'offre de soin à La Réunion".

L'indexation géographique

L'indexation géographique, c'est-à-dire une revalorisation de l'acte technique médical et chirurgicale de 20%, est nécessaire pour attirer les spécialistes, très peu nombreux sur l'île. Les pouvoirs publics admettent que pour pallier à la "sous-densité des spécialistes", il faut "revaloriser" l'acte technique. "Roselyne Bachelot lors de sa visite en 2006 nous a répondu qu'il faut le faire", mais rien n'a été fait depuis. "On nous a fait comprendre que pour obtenir quelque chose, il faut manifester et descendre dans les rues". Mais avec seulement 350 spécialistes concernés, difficile de faire pression. "Notre seul moyen de pression est la presse" avoue le vice-président de l'URMLR.

90% des médecins s'orientent vers la fonction publique

La Réunion compte 4,5 spécialistes en moyenne pour 10.000 habitants, contre quasiment le double en métropole, qui se considère déjà dans une situation critique. "Seulement 10% des médecins vont vers le libéral" regrette le Dr Daniel Jatob, médecin généraliste, président du conseil régional de l'Ordre et président du SMI (Syndicat des médecins indépendants). Il redoute la fin du système de santé actuel qui protège les plus démunis et montre du doigt un système en pleine mutation et qui se dégrade. "Les médecins qui sortent de la Fac s'orientent vers une médecine salariée". Selon lui, l'État pallie à la pénurie des médecins dans le libéral par des validations de diplômes dit étrangers, "qui n'ont pas la qualité de notre formation".

Une zone franche d'activité pour la santé

Si la santé est toujours une priorité pour le gouvernement, ce que l'URMLR met en doute, la solution idéale serait de mettre en place une zone franche d'activité pour la santé, ce qui à long terme devrait offrir une médecine plus égalitaire aux ultra-marins. "Si vous avez un cancer, il faudra bientôt avoir les moyens de prendre l'avion" mettent en garde les médecins libéraux.
Jeudi 26 Novembre 2009 - 14:29
Karine Maillot
Lu 2769 fois




1.Posté par thierry le 26/11/2009 14:51
mais ou vont les jeunes pei qui sortent de la fac médecine ???

pourquoi si peu reviennent ici une fois diplômé alors qu'ils pourraient créer leur poste à responsabilité bien payé et des emplois annexes ???

2.Posté par Glamour, Amygdales & Bistouri le 26/11/2009 15:39
Pas de nouvelle génération ??
..p'têt qui veulent pas payer pour la retraite du paquet de médecins qui se dorent la pilule ici ?!
C'est pas comme ça que ça marche le système libéral ?! C'est pas par caisse..que ça fonctionne ?!

..nan, j'rigole !! En fait, j'en sais rien !! Mais il me semble avoir lu quelque part que cette pénurie de spécialistes, ou de toubibs plus simplement ...elle serait nationale...c'est pas vrai..!!?

Mais remarquez... des centre hospitaliers de prestige, plus privés que publics donc, ..genre clinique pr nantis et nouveaux "beaux".... c'est vrai que ça pourrait marcher ds le secteur...!!?
...Ya comme un clientèle ouais..!!!

L'orthodontie y a fait un tabac... un moment donné !!

3.Posté par boyer le 26/11/2009 23:02
Quoi ? les medecins demandent une augmentation de leur surremuneration?

MAIS QUE FAIT CHIKUN?

4.Posté par kaloupilé le 27/11/2009 00:28
tu vois pierre l'ile de la réunion manque de spécialistes et des médeçins DES VRAIS le DR DE CHAZOURNES et le DR JATOB à raison les réunionnais vont mourrir tous et toi tu fais ton caprice avec ta soeur françoise pour avoir un pti train et un mur pour françoise le pére noel il est coincé dans la cheminée il peut pas descendre il respire plus donne lui de l'oxigéne réveille toi et laisse ton costume de MAO dans le placard et travaille dans l'intéret des citoyens et donne leurs la libertée d'agir et non comme tes esclaves j'en suis sur que ton frére n'aurait pas pris cette désicion de détruire un pays qu'il aime LIBERTE - EGLITE - FRATERNITE -

5.Posté par Le nouveau detective le 27/11/2009 10:25
C'est clair qu'on manque de toubibs... OU de psychiatres..(?!)... spécialité aliéniste !!!!!

...c'est plus grave que l'agoraphobie : les gars voient du Tram ou du Vergès... à toutes les sauces !!

..j'vais chez Morandini!!... car peut-être vous y êtes ?!! ...Et pas dit que j'revienne...!
..en tout cas... pas avant MARS 2010 !!!

;] !

6.Posté par samémélébel le 28/11/2009 15:24
Effectivement, à l'heure où l'ARAST et ses 1200 salariés met la clef sous la porte, il est primordial de permettre aux médecins libéraux "techniques" de la réunion (Radiologues, Biologistes, ..) d'améliorer leur situations financière dramatique. Le soleil, la fiscalité allégée, une vie très stressante, ne suffisent plus à rendre notre territoire "attractif" pour nos grands spécialistes que le monde entier nous envie.
Nous connaissons tous les difficultés que cette profession rencontre lorsqu'elle doit financer de menues vacances pour elle et sa famille.
Vite, que la sécurité sociale, les mutuelles se portent au secours de cette profession sinistrée.

7.Posté par DR . le 29/11/2009 17:32
BONJOUR: JE SUIS SPECIALISTE en chir
6 années d'externat + 5 Années d'internat de chirurgie + 2 années d'assistanat= total , comptez bien!!!! 13 annees d'étude
Tt cela pour un salaire actuel hospitalier de 7000 Euro
Bien sur, garde obligatoire à l'hosto: 14 H pour 260 Euro: combien de l'heure, faites le calcul, vous même...bref
Et je vs passe les em., les plaintes le + svt injustifiées, même si, je le sais bien, on peut avoir des tuiles et diverses complications.
Je ne vs parles pas des charges , des assurances (actuell > 20.000 Euro pour un gyneco...)
Bref, notre société ne récolte que les fruits de sa politique. Tant que nos politiciens ne comprendront que ns sommes indispensables, ne revaloriseront pas les salaires des Spé, de - en - d'etudiants feront médecine...

EN CONCLUSION, je serais clair et pourtant , j'aime vraiment mon métier, les personnes qui me connaissent, le savent parfaitement,
JE DÉCONSEILLE AUx JEUNES DE FAIRE CE METIER ....

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales