Faits-divers

Mayotte : Nouveau naufrage d'un kwassa kwassa

Suite au naufrage d'une embarcation de type kwassa kwassa à l'extrême sud de Mayotte hier matin aux alentours de 7h, sept corps ont été repêchés.


Photo d'archive Marine Nationale
Photo d'archive Marine Nationale
Plusieurs moyens mutualisés (PAF, Gendarmerie, Gendarmerie maritime et ELBN) ont été mis en place hier matin au sud de Mayotte au large de la pointe Kani Kéli dès l'alerte du naufrage d'un kwassa kwassa, un canot de pêche motorisé qui s'est renversé, faisant sept mort dont trois enfants. Les recherches se sont poursuivies toute la journée.  

La préfecture a précisé dans un communiqué que "les chances de retrouver des survivants sont minimes". Selon le communiqué, "la gendarmerie a entamé les démarches d'identification des victimes et la section de recherches a été saisie. Les modalités d'identification des corps par les familles seront mises en place et communiqués dès que possible".

Le dernier accident du même type remonte au sept juin dernier et s'était produit entre Anjouan et Mayotte, faisant deux morts et 34 disparus.
Mardi 13 Octobre 2009 - 07:41
Karine Maillot
Lu 1921 fois




1.Posté par Erika le 13/10/2009 11:25
Que fait le "gouvernement" Anjoaunais pour sa population ?

2.Posté par Joseph le 13/10/2009 23:04
Et surtout que fait la France qui emprisonne à tour de bras pour parfois 4 ans des centaines de chauffeurs de kwassa, des pauvres paysans ou pêcheurs Anjouanais qui crèvent de faim, et les déporte à la Réunion contre toutes les Lois régissant les Droits de l'Homme exigeant aux condamnés de rester proches de leurs familles, sous prétexte de surpopulation à Majicavo ?

Et pourquoi ce pays riche a supprimé du jour au lendemain la libre circulation entre ces îles (Merci Balladur avec ton visa impossible à obtenir, cause directe de tous ces morts !)

Cet Etat injuste et néo-colonial s'en prend aux pauvres chauffeurs, mais ils ne touchent aucunement les fabricants de kwassa et les commanditaires de ces voyages mortels ! Ces passeurs risquent aussi leur vie pour quelques centaines d'Euros et on n'a d'autre réponse que de les emprisonner et de les déporter ? Vous croyez que ces pauvres gens ont les moyens d'acheter des moteurs et de fabriquer ces cercueils flottants ? Quelle est cette MAFIA intouchable qui organise ces transports dangereux ?

Quelles sont ces Lois inhumaines qui obligent des gens, qui sont des être humains comme vous et moi (eh oui ! ) à risquer leur vie pour aller rendre visite à leur famille, trouver un emploi ou bénéficier de soins médicaux ? Certains sont nés à Mayotte et y ont toujours vécu, et HOP, le méprisable petit et mollasson balladur arrive et transforme des milliers de gens en clandestins ?

Politique Française CRIMINELLE, OUI !

Quel est le pays qui a mis ces gens dans cette misère, sinon la France qui a empoisonné la région avec ses tontons macoutes, ses mercenaires, sa politique coloniale méprisante et prédatrice en achetant les Mahorais et en les détournant de toute fierté nationale ? ce pays qui a volé aux Comores cette île et ses milliers de milles marins de ressources et qui vole aussi les Iles Malgaches entre le Mozambique et la côte Ouest en privant Madagascar de leur revenu en ressources marines ?

Quelle dette a la France envers les Anjouanais et les Comoriens pour les avoir colonisés puis leur avoir volé une de leurs îles, sous prétexte qu'ils ont achetée au Prince Sakalava Andriantsoly pour quelques pièces de monnaie comme on faisait avec les Amérindiens ?

Regardons de près la réalité, la France est responsable de ces morts par sa politique nauséabonde à Mayotte, le réservoir des voix pour l'UMP quoi, c'est la seule chose qui intéresse Sarko et sa clique. Rien à cirer des Anjouanais, c'est la mort ou la prison, pour avoir simplement voulu voyager d'une île à l'autre. Et ce sont ces Mzoungou de 10 000 Km qui n'ont pas la même culture, pas la même religion, pâles de teint comme des Conquistadors, bourrés de fric, qui croient pouvoir acheter la terre entière avec leurs Euros, qui dictent que Mayotte est française et qu'on doit affronter la mort ou la prison pour y accoster ?

Quelle misère, et on compte les morts, çà dure le temps de compter et de lire cet article et ... aux prochains ! une indifférence grave, tout aussi mortelle pour la conscience collective de ce pays soit-disant "père des droits de l'Homme" ! RI-DI-CU-LE patrie du seul droit de mourir pour protéger les intérêts de ces Mahorais qui emploient les Anjouanais comme des esclaves ! Honte à la France pour avoir détruit toute chance à ces îles de trouver la paix et le développement équitable pour encore un siècle !
Amnesty va bientôt s'en occuper de ces violations de plus en plus graves des droits Humains contre les Anjouanais.

3.Posté par fiuman le 14/10/2009 07:53
Non ce n'est l'envie de voyager entre ces iles le moteur de ces déplacements, c'est uniquement l'attrait de l'argent de l'état français au travers d'une multitude d'aides et l'espérance d'une nationalité française qui attirent les Comoriens à Mayotte.
Un seul remède : le largage pur et simple, cela aurait l'intérêt de relâcher la pression migratoire des habitants de ces iles sur la Réunion.

4.Posté par NouLéBézéKoméla le 14/10/2009 13:11
Ces gens ne font que faire ce que tout le monde aurait fait à leur place: trouver une meilleure condition de vie ailleurs.C'est ce qui se faisait , se fait, et se fera encore et encore que soit sur tel ou tel continent.Quand on veut le meilleur pour soi ou sa famille on n'hésite pas à partir.C'est bien cette même logique de survie qui a pousser des migrants à venir sur la Réunion, non ?C'est aussi cette même logique qui pousse de jeunes réunionnais à s'exiler vers d'autres contrées, avec des perspectives d'empois réelles ou illusoires mais avec l'espoir d'un mieux vivre sans doute et l'ANT pour les épauler.

5.Posté par Joseph le 14/10/2009 13:17
Non, vous parlez sans savoir la réalité. Vous faites un jugement téméraire. Seule une toute petite frange minuscule de ces passagers CLANDESTINISES cherche la nationalité Française.

Ils ne sont pas débiles mentaux, ils savent bien que pour devenir Français il y a un parcours du combattant infranchissable : pour se marier civilement avec une Mahoraise ou avec un Mahorais, il faut des papiers et ensuite des années de vie commune régulière avec visa de long séjour IMPOSSIBLE à obtenir.

Ils cherchent majoritairement à rejoindre leur famille, à bénéficier d'une opération chirurgicale, d'un accouchement parfois pour que leur enfant devienne éventuellement français BIEN DES ANNEES APRES, à chercher du travail comme ESCLAVES pour la caste supérieure (créée par les Français) des Mahorais qui, eux aussi cherchent, comme tous les humains de cette planète à survivre et si possible à vivre, mais désormais dans l'indifférence totale aux difficultés de leurs voisins. Certains Mahorais sont de vrais négriers pour ces pauvres Anjouanais, c'est une honte ! Ils les exploitent puis les dénoncent à la Police française au moment de les payer.

Notre société occidentale soit disant "civilisée" est monstrueuse d'égocentrisme, d'élitisme, et on a donné çà pour modèle unique à des gens qui ne connaissaient auparavant que l' intérêt collectif. C'est surtout çà que la France a apporté à ces îles, le poison violent de l'individualisme qui est la cause désormais directe de toutes ces morts et de toute cette souffrance.

Quoiqu'en dise cet ignorant hautain qui nous sert de Président, la colonisation n'a pas apporté que des richesses matérielles, elle a pillé les ressources et les consciences, elle a détruit des sociétés parfois archaïques mais qui étaient en évolution comme l'ont été toutes les civilisations.
Elle a introduit l'individualisme et la réussite personnelle, le capitalisme primaire, dans des sociétés dont le lien social était très fort pour compenser les difficultés de la vie paysanne et les aléas climatiques. elle a citadinisé des gens heureux et les a jetés sur les tas d'ordure de leurs surplus. elle leur envoie désormais ses déchets nucléaires et ses toxiques comme en Inde, en Somalie et je ne sais plus où en Afrique de l'Ouest.

Voilà la civilisation que vous défendez Mr "fiuman", et vous semblez en être fier ! Le largage, ils n'attendent que çà, mais leurs gouvernements sont des marionnettes dans les mains de l'Occident qui tire les ficelles. Ils n'en veulent pas du largage des anciennes colonies votre gouvernement Sarkozien, ils en ont trop besoin de ce système mafieux qui marche sur la tête. C'est tout un système réglé comme une horloge. Au contraire, il y a une répartition parfaite des rôles entre les gouvernements marionnettes des néo-colonies et le notre. Etudiez les relations internationales, l'économie réelle, les luttes d'appropriation des richesses matérielles, minérales, humaines du Sud par le Nord, les nouvelles stratégies Sud-Sud, ouvrez vos yeux, Mr "fiuman", la réalité est toute autre que ce que les journaleux suffisants de RFO vous diffusent dans le cerveau à longueur de temps !

6.Posté par humanright le 14/10/2009 20:04
Tu as raison joseph, on constate que la haine envers les victimes (immigrés) est aussi plus forte chez nos voisins. Mais la roue tourne....Ce que je souhaite c'est justice, paix et prospérité pour tous. Mayotte reste une île comorienne et personne ne peut empêcher les comoriens d’aller chez eux. Abas la politique France-Afrique, on veut une France partenaire économique mais pas une France colonisateur et égoïste. Après avoir fait autant de tort à notre pays (esclavage, exploitation, politique colon, instabilité politique, coup d’état, barrage économique), voilà qu’ils tuent des femmes et des enfants dans nos propres territoires. Les réunionnais (certains) il faut arrêter votre haine envers les migrants car si cette haine était légitime il y’aurait personne dans votre île (regardez dans l’histoire d’où vient votre population). Il ne faut pas croire que si on a une vie stable on doit empêcher des miséreux de l’avoir, c’est le bon dieu qui fait ça par la bénédiction d’un seul pays qui a fait beaucoup de tort à nos îles….Mais un jour viendra où celui qui croit être fort sera si petit qu’il le croit : on vie dans un monde petit.

7.Posté par fiuman le 14/10/2009 21:40
Je considère que Mayotte fait partie des Comores et que la France par sa présence cause plus de problème qu'elle n'en résout, aussi la meilleure issue pour tout le monde est le départ de la France de cet archipel. Nous n'avons pas le devoir de régler tous les problèmes du monde lorsque la situation chez nous est catastrophique.

8.Posté par SIADI VITA le 15/10/2009 17:54
Je suis de Mayotte et vous ne pouvez pas imaginer combien je souffre de tous ce que j'ai pu lire au sujet des Mahorais, mais je rappelle juste que les Mahorais ont choisi de rester avec la France et que nous sommes des êtres humains qui avons le droit de chosir notre destin comme tous les autres humains de cette terre.
Je voulais juste rappeler aussi que nous avons un devoir en tant qu'être humains de réagir et de soutenir et même de proteger les plus faibles de nos groupes humains. Ainsi en tant que Mahorais de grand père grand comorien je revendique le droit à la reconnaissance de mes ancêtres et leur demandent de me laisser choisir librement le droit à la nationalité Française non par obligation mais par choix, comme le font d'ailleurs la plus part des Comoriens. Ceux-ci dit je demande à toutes les êtres humains du monde qu'ils soient noirs, jaunes, blancs , rouges ,verts de se rassembler et demander à l'Etat Comorien de prendre pour une fois leurs responsabilités car il est inadmissible d'accèpter qu'une vedette yamaha ou kawassa conçue pour 5 personnes en transporte 40 personnes au vu et su de toutes les habitants de l'île d'Ajouan sans qu'aucune voix ne s'élève pour demander à ce que les hommes politiques comoriens prennent au moins une loi interdisant une surcharge de ses barques.
En fait si ses vedettes partaient d'Anjouan avec 6 personnes à bord il n'y aurait jamais d'accident et peut être on aurait pas à déplorer au tant de mort.
J'accuse les élites Comoriens de laisser nos parents périr dans le lagon.
J'accuse les Comoriens de nationalités françaises qui condamnent dépuis la Métropole, La France
alors même qu'ils savent que c'est grâce à elle que beaucoup de vies sont épargnées au quotidien au cours des naufrages

9.Posté par Bayoune le 15/10/2009 20:36
Combien vous avez raison Mr Joseph, enfin une personne sensée dans tout ce magma de la désinformation. Vous disiez si bien les journaleux de RFO qui distillent le poison de la haine dans nos populations, alors que nous sommes enfin de compte des frères de l'océan indien. Cette puissance française, elle est bien étrangère dans la région, mais avec ses valets et larbins elle semble régner en maître chez nous, à la Réunion , à Mayotte - elle se permet même d'organiser "un référendum démocratique" après avoir expulsé ceux qui sont l'occupation française de Mayotte, sinon comment expliquer toute cette contestation qui a eu lieu à Mayotte l'an dernier, lors du transfert de Bacar à la Réunion, il est bon de rappeler que ce dictateur, avait demander le rattachement d'Anjouan à la France - la France des droits de l'homme "blanc" a sauvé son agent Bacar d'un lynchage en règle - Pour maintenir l'ordre des forces militaires supplétives ont été dépêché de la Réunion vers Mayotte, c'est donc bien qu'il y avait des contestataires de la présence française à Mayotte - où sont-ils passé lors du référendum du 29 mars dernier?? -
Des officiels mahorais ont reconnu à RFO que dans certains villages, il n'y avait pas de listes électorales, ni de pièces d'identité - c'est ce qui explique sans doute le résultat proclamé - les mahorais veulent restés français - Oui, bien, mais si en 2009 il n'y avait pas de listes électorales, les citoyens n'avaient pas de carte d'identité - qui ont voté pour donner cette majorité de OUI??, on peut supposé que les militaires installés à Mayotte ont fait la carrousel pour rester sur le sable chaud des colonies - L'impérialisme français prétend que lors du référendum de 1976, les mahorais ont fait le choix de rester français - c'est un peu, comme si la France occupée de 39-45 - les nazis décidaient d'organiser un référendum - Quel crédit aurait pu être accordé à des élections sous occupation - c'est exactement ce qui vient de se passer à Mayotte le 29 mars dernier, et la population comorienne paye les conséquences de l'occupation impérialiste de Mayotte. Pour mieux comprendre la politique de l'impérialisme français dans l'océan indien, qu'on compte les Présidents Comoriens assassinés, par le Bob Denard de
service, sans oublier le Président Malgache Ratsimandrav qui n'est resté président que 8 jours.

10.Posté par Joseph le 15/10/2009 23:32
Siadi Vita, je ne parle pas de TOUS les Mahorais, je ne cherchais à vous blesser, je parle de ceux qui maltraitent à Mayotte les Comoriens des autres îles et surtout des gouvernants des deux pays, qui sont indifférents à la pagaille qu'ils ont semée dans cette région du Monde. Je parle de ce Peuple Mahorais qui a été pratiquement acheté avec de l'argent et qui perd son âme chaque jour pour de l'argent. Cà vous plaît de vous sentir Français comme au temps des colonies ? Le prix à payer pour votre confort est très cher pour les autres Comoriens. Tous les Mahorais ne sont pas les mêmes, tout comme les Français. J'évoquais les mauvaises personnes et il y en a de tous les bords, même des Anjouanais qui ne sont pas seulement des victimes bien entendu. La mésentente avec la Grande-Comore a été historiquement organisée par la France dans le but de favoriser la Sécession de Mayotte. On donne l'autonomie et l'argent à Moroni qui délaisse Mayotte, et le tour est joué. Cette politique perverse n'a jamais cessé depuis.

Siadi Vita, si vous vouliez seulement être Français, il vous aurait suffi d'opter pour être Français à titre personnel et de vivre à Mayotte Comorienne si çà vous chantait, ou en France ou à la Réunion. Pourquoi des Grands-Comoriens ont opté pour être Français INDIVIDUELLEMENT ? Cà n' impliquait pas que les Comores deviennent Françaises, que des Grands Comoriens aient la double nationalité. Ils ont aujourd'hui le choix de vivre aux Comores ou en France ou d'aller d'un pays à l'autre en toute liberté. Vous auriez pu choisir d' être Français sans que Mayotte ne soit arrachée à son contexte Comorien.

Mais tout çà dépasse de loin la volonté manifestée des Mahorais. Pour le Gouvernement Français les enjeux sont ailleurs. Cependant, souvenez vous, toute la campagne du référendum a été centrée sur les avantages financiers d'être un département, les impôts, les allocations, le RMI, les Assurances sociales, les retraites, etc ... jamais n'ont été évoquées les questions stratégiques, ce que la France gagnait à cette option, la solidarité régionale, les co-développement avec les autres îles, la question de la spécificité culturelle ...

Croyez vous que Mayotte n'aurait pas été "larguée" sans aucun état d' âme par un Gouvernement de commerçants qui ne sert que les intérêts privés, qui casse les services publics, économise sur toutes les dépenses d'intérêt collectif pour les redistribuer aux patrons, si il n'y avait pas d'autres intérêts en jeu que celui des Mahorais eux-mêmes ? Ce serait naïf de le croire.

Les Mahorais ont été manipulés par le gouvernement UDR puis UMP, pour des intérêts de bassin de voix UMP, des intérêts stratégiques et halieutiques.

Pour vous convaincre (un peu!) de la versatilité des arguments de ce Gouvernement, voyez simplement comme la France de Droite (et même certains politiciens de la Gauche rose) rejette l'idée même que la Turquie démocratique rentre dans l'Europe "parce que c'est un pays majoritairement Musulman, culturellement trop différent", disent-ils ! Par contre, contradiction apparente, ils se félicitent que des pays dirigés par des mafias comme le Kossovo (musulman aussi !) entrent dans l'Europe, parce que là il s'agit de moucher les Serbes (pourtant ... catholiques !) mais qui ont une fierté nationale à défendre et rejettent l'OTAN ... L'idéologie, là bas, s'efface devant les intérêts supérieurs d'une mondialisation orientée par les Américains.

A Mayotte, c'est la Françafrique qui dicte les choix de largage ou d'annexion. Les îles Malgaches du Canal de Mozambique aussi, la France se les garde contre toute logique du Droit International et de la géographie. Elle prive ainsi Madagascar du revenu que lui procure ces îles inhabitées. Tout çà c'est de la géo-stratégie.

Les Mahorais ou les Mohéliens, ou les autres, ne pèsent pas lourd dans ce choix de décolonisation illégale fait par la France. Même Sambi se sert des hypocrites "condamnations" de la France (membre de l'inique Conseil de Sécurité ou l' Afrique n'a aucun représentant !) par l'ONU pour avoir organisé un référendum île par île, pour agiter un nationalisme de façade, mais il sait très bien que la France possède un scandaleux droit de véto. Donc pas de risque pour lui que la France doive restituer Mayotte ... Il peut toujours agiter l'ONU pour flatter ses nationalistes !

Croyez moi, tout çà se passe au dessus de la tête des simples habitants de Mayotte... et des autres îles des Comores.

Pour Mayotte, qui est aussi un pays majoritairement Musulman, aucune voix islamophobe ne s'élève, parce que les intérêts économiques et politiques sont plus forts que l'idéologie nationaliste de l' extrême droite française. Sinon, soyez certain que Chirac n'aurait pas promis pendant des années la départementalisation pour gagner du temps. Sarko a bien été obligé de lâcher ce que Chirac retenait depuis des décennies. Il s'attache ainsi les votes des Mahorais pour sa vie entière.

Tout çà est écoeurant. Pendant ce temps, rien n'est fait pour que les propriétaires de kwassa-kwassa soient poursuivis (pour ceux qui savent pas, "kwassa-kwassa" c'est par analogie avec une danse africaine qui tangue comme une coquille de noix dans l'Océan ). On s'en prend aux pauvres passeurs qui risquent leur vie. On les emprisonne pour des années et on les déporte faute de place à Majicavo, plongeant des familles privées de leur homme pour des années dans une misère accrue. Quelle politique injuste et totalement aveugle sur les souffrances de ces gens ! On ne veut pas mettre un sou dans un agrandissement de Majicavo ou alors dans X années pour que ces passeurs puissent au moins rester près de leurs cousins ou amis, ou parfois leur famille, mais combien çà coûte d'envoyer ces gens à la Réunion en billets d'avions et d'escortes ? Et à la fin de leur peine, on les renvoie où ? en Grande Comore ! Alors qu'ils sont Anjouanais ... Comment ils rentrent chez eux ? A la nage ? ...

On arrange le Centre de Rétention parce que la Défenseure des Enfants a dénoncé le scandale du parcage des Anjouanais comme des animaux, mais pour l' agrandissement de la prison, qui s'en soucie ?

La mort d'un soldat Réunionnais en Afghanistan, là où il est allé volontairement assumer ses risques, mérite des cérémonies officielles avec un faste exceptionnel, mais elle vaut mille fois plus que celle des centaines de noyés Anjouanais morts dans l'anonymat et l'indifférence, à cause d'une politique criminelle irréversible, tissée patiemment depuis des décennies. Vous dites que la France en sauve, c'est alors du pompier incendiaire que vous voulez parler, car moi je me souviens plutôt de cette vedette de police qui a éteint tous ses feux et fait chavirer une barque dont les gens se sont noyés. Y a -t-il eu procès ? Quelle peine ont eu ces gens pour ces homicides involontaires ou par imprudence ?

Vous accusez les élites Comoriennes, mais jamais les élites Françaises qui ont plongé cette région de l'Océan Indien dans une situation inextricable. Mais il ne sert à rien d'en dire plus, c'est trop tard, les Mahorais sont déjà en file avec leurs caddies devant les supermarchés et les distributeurs de billets. Voilà la "vraie vie", le commerce tourne, les fonctionnaires fonctionnent, après tout il faut bien casser des oeufs pour faire une bonne omelette non ? Que valent ces quelques milliers de gens pauvres et affamés puisque les Mahorais ont tout ce qu'il faut, c'est le principal. Circulez, y a rien à voir !



11.Posté par Joseph le 15/10/2009 23:42
Bayoune, on pourrait plutôt comparer la décolonisation des Comores à ce qui se serait passé si la France avait par exemple découpé l'Algérie en 4 régions et aurait arrosé de fric les gens de Ghardaia à Hassi Messaoud, là où il y a le pétrole, puis aurait lancé un réferendum région par région pour se garder la région (presque inhabitée, c'est plus facile) qui avait le pétrole.

Vous croyez que les Algériens auraient accepté çà ?

Eh bien aux Comores, oui. L'argument Français devant l'ONU, c'est que Mayotte a été achetée à Andriantsoly avant qu'elle colonise les autres îles des "sultans batailleurs". Mais à quel prix ? Une pension pour ses enfants, un compte en banque à Paris ?

Est-ce que cet "achat" originel a été régulier ? Est-ce que les Mahorais ont été consultés par réferendum pour être ainsi "achetés" ? C'est çà la vraie question si on va au fond des choses.

12.Posté par Bayoune le 16/10/2009 08:14
Merci encore une fois Mr Joseph pour tous ces complément d'analyse que vous nous amenez pour la réflexion, je partage entièrement votre point de vue. La vérité rien que la vérité, si nos peuples pouvaient en prendre conscience combien ils en sont victimes d'une criminelle et hypocrite politique franSSèz qui s'applique dans nos pays avec un cynisme sans pareil. Des petites gens se laissent gaver comme la volaille pour l'abattoir sans réfléchir à l'avenir de nos enfant et du pays, ou mieux de notre région - dont les dirigeants se sont laissés engluer dans un système capitalisme sans morale - Quand on constate que l'U.A serait à la solde des anciennes puissances coloniales, nos peuples de l'océan indien et de l'Afrique ont du souci à se faire. Regardez comment ils ont démolit la Somalie, comment des coups d'Etats sont organisés un peu partout, quand ce ne sont pas des élections " démocratiques" qui sont organisés, aussi bien à Mayotte, qu'au Gabon par les mêmes kolabos de la coloniale. Monsieur Joseph je serai tenté d'attirer l'attention sur le déroulement des élection dans ce " département français" à 13 000km de la France

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales