Politique

Mayotte : Les socialistes du Conseil général de la Réunion interpellent l'Etat


Mayotte : Les socialistes du Conseil général de la Réunion interpellent l'Etat
Notre Départementalisation a connu quelques remous... à l'instar de ce que vit Mayotte aujourd'hui. C'est pourquoi le groupe des socialistes du Conseil Général de la Réunion a souhaité réagir face à la crise traversée par nos voisins de l'océan Indien, et surtout face à "une attitude de l'Etat qui n'est pas sans rappeler des étapes de notre propre histoire... Nous pensions qu'il n'allait pas commettre les mêmes erreurs, et bien, Mayotte a encore moins que nous!", s'exclame Gérald Maillot.

A l'occasion d'une conférence de presse, le groupe des socialistes a donc interpellé l'Etat afin q'il "prenne ses responsabilités". Ils demandent que des mesures d'urgence soient mises en place afin "d'aider nos compatriotes mahorais que nous croisons très souvent dans différentes audiences. Le conseil général de la Réunion, en charge de l'action sociale, rencontre à de nombreuses reprises, les acteurs de la région de l'océan Indien", poursuit le conseiller général.

La venue du médiateur, un simple "gain de temps"

Parmi les mesures urgentes à mettre en place, les 11 socialistes du Conseil Général préconisent une fixation des prix tant sur l'alimentaire que le carburant et le gaz. "Nous demandons que les prix pratiqués sur les produits de première nécessité soient revendus au prix de revient", indiquent les conseillers généraux PS.

Quant au médiateur nommé par Marie-Luce Penchard, sa présence ne serait qu'un "gain de temps" à en croire les socialistes du Département : "Les chiffres sont déjà là. Des associations de consommateurs ont déjà fait le boulot ! Et la ministre nomme une personne pour refaire une étude sur les prix...", s'étonne Gérald Maillot.

Les socialistes du Conseil Général ont décidé de déposer une motion à la prochaine séance publique prévue le 2 novembre, motion qui sera également envoyée au candidat PS des présidentielles, François Hollande.
Mardi 25 Octobre 2011 - 06:44
Lu 1184 fois




1.Posté par ndldlp le 25/10/2011 07:30
les mahorais gueulent => faut les soutenir et réclamer de l'Etat, qu'il prenne les mesures nécessaires

les réunionnais ne gueulent plus depuis bien longtemps (sauf le hoquet cospar) => les socialistes locaux ne pipent mot, sans doute en raison de leur situation personnel d'agent de la fonction territoriale pour certains, de l'éducation nationale pour d'autres.

quel est le différentiel de coût de la vie qui fera réagir systématiquement, avec insistance et manipulation de la population qui se laissera bien évidemment téléguider dans cette lutte légitime qu'est le combat contre la vie chère, pour que le "schmilblick" avance un peu ?

les solutions sont simples :
=> régionalisation de toutes les structures d'importation
=> obligation pour les fournisseurs immatriculés en France, de s'assurer que le prix de leur marchandises (centrale d'achat carrefour ou casino sous ses multiples enseignes locales, ou leclerc) ne puissent pas dépasser le différentiel moyen existant entre les régions de france (globalement, on prend l'écart type).

le reste, les cris de vierge effarouchés du ps local qui est bien l'exemple de la mollesse que l'on reproche à Hollande, ne sont que gesticulations médiatiques de gens bien incapables d'imaginer quoi que ce soit, sinon cela se saurait.

nota : bien évidemment, la droite et objectif réunion sont également à mettre dans le même sac, celui des incapables. pauvre Réunion.

2.Posté par bonbonbanane le 25/10/2011 08:59
Band socialiste la na point travaille po fé dans zot péi kosa ! Déja sad néna po fé la rényon zot pa capab fé, la zot po rode tué lo mouche su tété boeuf zot camarade !
Oté balié socialiste, balié in pé dovan zot porte avan rode fé le warior, le dominateur, le konéseur de mes .....
Band mahorais kan zot ventre lé pleins la, li la pa besoin ou, kan son ventre i fé mal, laisse a li gère son nafèr osi, c kome sa kun péi se construit.
Nout zancètre la pa gagne toute zafèr du jour o lendemain nou la ni fransé nou, la zobat po sa, alor arèt lipocrisie, arèt fé semblant travaille dan ton péi, retrousse ton manche et travaille sérieusement avan i fini par fé sote à zot définitivement !

3.Posté par JOSEPH le 25/10/2011 10:46
Après la LOI de D2CEMBRE 1946, qui ne répondait pas aux vœux de la classe possédante de l'époque, celle-ci a tout fait pour ralentir ( ou même s'opposer à )l'application de la législation métropolitaine à notre tout nouveau département ! Cela a duré plusieurs années ...A partir de 1959 ,le P.C.R. a mené (jusqu'en 1980 ) un combat acharné et violent pour tenter de décrocher La Réunion de l'ensemble français .... EN1981 , F. MITTERRAND (opposé à l''"autonomie-indépendance" ) devient Président de la République et fait voter la Décentralisation et la Régionalisation qui confortent la place de La Réunion au sein de la République française ! le NOUVEAU PRÉSIDENT DÉCIDE ALORS ,D’ÉTENDRE AUX 4 D.O.M.
TOUTE LA LÉGISLATION SOCIALE FRANÇAISE . IL ÉTABLIT UN ÉCHÉANCIER QUI DEVAIT SE TERMINER APRÈS 1966 (Chirac a respecté ce calendrier). Depuis les luttes syndicales se poursuivent (en même temps qu'en Métropole ou sur des problèmes spécifiques locaux ) pour l'amélioration ou le maintien du pouvoir d'achat de nos compatriotes .

Cela devait à mon avis être rappelé !

4.Posté par Chacun chez soi... le 25/10/2011 21:46
...et les vaches seront bien gardées ! C'est l'exacte réplique de l'épisode de l'homme et du requin. Puisqu'ils sont quelque 60 000 ici chez nous, pourquoi ne pas affréter quelques cargos et les envoyer, sans exception, tous là bas, à destination de leur pays afin de grossir le tas des insurgés. Ainsi auront-ils toutes les chances de leur côté pour enfin gagner cette bataille des prix. En outre, ils seront enfin chez eux !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales